Les guitaristes adorent accumuler toute sorte d’équipement associé à leur instrument. Il n’est pas rare de les voir collectionner les pédales, les amplificateurs et avoir un amas de câbles de nature différente. Toutes ces belles pièces d’électronique nécessitent un certain entretien : facile, mais très important. Voici une liste de suggestions qui vous aidera à vous assurer un bon fonctionnement et une longévité accrue de vos outils préférés.

Amplificateurs

Les amplificateurs sont généralement à lampes, à transistors, munis d’un ordinateur ou une combinaison de ces derniers. Il est important de connaître le type de produit que l’on a, pour s’en occuper adéquatement.

Amplis à lampes

Les amplificateurs à lampes sont généralement très solides de nature et restent fonctionnels très longtemps. Par contre, les lampes elles-mêmes ont une durée de vie limitée et dépendent de la fréquence d’utilisation. Celles qui sont petites gèrent le préamplificateur et ont une vie utile longue de plusieurs années. Si vous croyez qu’elles font défaut et que l’amplificateur détient une boucle d’effets, branchez l’envoi d’effets dans le retour d’un amplificateur fonctionnel pour vérifier leur état. À ce moment, des sons étranges, un sifflement sévère ou un manque de volume apparent peuvent signaler des problèmes. Parfois, ces lampes deviennent défectueuses et amplifient les bruits ambiants de manière indésirable. Lorsque vous entendez un son anormal, je vous conseille de taper doucement les lampes de préamplificateur avec un crayon ou quelconque baguette de bois pour trouver la coupable et la remplacer.

Pour les lampes de puissance, il est important d’avoir certaines informations pour effectuer un changement de lampes et d’assurer un fonctionnement optimal. Certains types ne sont pas interchangeables et il faut vérifier si la tension de polarisation s’ajuste elle-même, si elle est fixe ou réglable à l’interne. Cette dernière méthode requiert un technicien qui connaît la procédure et qui peut naviguer à l’intérieur de l’amplificateur de manière sécuritaire. Toute l’information dont vous avez besoin se trouve à l’intérieur du manuel d’instructions. La plupart du temps, vous verrez dans votre manuel qu’une fois que vous avez identifié la bonne nature de lampe qu’il vous faut, il suffit de retirer l’ancienne pour la remplacer par une nouvelle.

Il est possible que votre amplificateur nécessite d’autres genres de lampes ou qu’une certaine position de lampe gère une section différente de votre produit. Toute l’information sur le fonctionnement interne vital se retrouve dans le manuel. À défaut de l’avoir en main, un technicien peut assurément vous aider.

Autres amplificateurs

Pour les autres genres d’amplificateurs, tel qu’à transistors et hybrides, il y a peu d’entretien à effectuer et les réparations à domicile sont rarement possibles, vu la miniaturisation des composantes. Je vous conseille de les garder dans un endroit sec et loin de la chaleur, tout en évitant de laisser la poussière s’accumuler pour assurer une longévité intéressante. Une housse pour amplificateur est très utile et accommode également les amplificateurs à lampes. Il suffit de simplement trouver le modèle qui convient à la taille de votre modèle. Ces enveloppes sont souvent disponibles chez les fabricants.

Entretenir ses pédales

Au fil du temps, les pédales et les effets de tout genre s’accumulent chez le guitariste. Il est passionnant d’essayer et s’immerger dans le plus grand nombre d’effets imaginables pour goûter à toutes les possibilités, de découvrir de nouvelles sonorités et de se laisser inspirer par les résultats. Par contre, il faut ménager le plus possible nos petites boîtes de bonheur, car elles doivent être fonctionnelles pour l’intensité des prestations et les pressions courantes livrées par nos pieds.

Je vous conseille d’apprivoiser les pédaliers dès que vous avez décidé de vos besoins et de vos préférences. Une telle organisation semble favoriser le bon fonctionnement des circuits, des composantes et des connexions. Une fois dans un pédalier, il est bref de se brancher et de profiter pleinement de la séance. Lorsqu’il est le temps d’arrêter, il est aussi rapide de tout ranger dans un étui souple ou rigide, à l’abri de la poussière, des dégâts et des chocs. Plusieurs fabricants, dont Pedaltrain, en proposent et le choix de tailles est très varié : vous trouverez assurément ce qu’il vous faut.

Pour les pédales plus occasionnelles, je vous conseille de simplement les conserver dans leurs boites d’origine. C’est facile à ranger et si vous décidez de les vendre ou les échanger contre un coup de cœur, le propriétaire suivant en sera reconnaissant.

Avec le temps, de la poussière, des débris et de la corrosion peuvent s’accumuler dans les connecteurs des pédales. À défaut d’avoir accès à un aérosol d’air comprimé, vous pouvez, de façon rudimentaire, réduire les saletés en y insérant et retirant rapidement un câble. Cette solution, provisoire à long terme, est étonnamment efficace lors des situations pressantes.

Les câbles

Vos câbles méritent une attention particulière et celle-ci sera appréciée par votre portefeuille. Une bonne habitude à prendre est de soigneusement enrouler vos fils lors du rangement. Éviter de les tordre autour de votre coude et votre avant-bras. Il est facile de simplement suivre la position naturelle du fil et de pousser l’excès de votre câble dans votre main opposée pour l’embobiner sur lui-même. Suivez la mémoire de votre fil.

De plus, pour une bonne organisation et une assurance de toujours retrouver ses propres câbles dans un amas de filage, je vous conseille d’identifier vos fils. Certains produits viennent avec un morceau de plastique transparent et rétractable autour du caoutchouc, ne le jetez pas ! Après lui avoir inséré un petit papier avec votre nom, prenez le temps de réduire ce morceau à l’aide d’un pistolet thermique. Le plastique se collera à votre fil et laissera paraître votre identification personnelle. De plus, il existe des boucles élastiques pour tenir vos fils enroulés et pour les empêcher de se mêler; très pratique !

Si l’on respecte les procédures d’entretien et de prévention mentionnés dans cet article, la longévité de l’équipement pour guitariste est assez impressionnante. Consultez et informez-vous de la garantie de votre produit en cas de bris prématuré. Une fois la garantie échue et en cas de doute, de problème inconnu ou trop complexe, je vous conseille fortement de consulter un technicien spécialiste. Ces personnes ressources sont très informées et ont diagnostiqué tous les soucis possibles.

Prenez le temps de prendre en note ce qu’il vous manque et jetez un regard à la sélection d’accessoires pour guitaristes sur le site de Best Buy.

PARTAGER SUR
Nikolaï Olekhnovitch est un guitariste professionnel de la région de Montréal. Sa versatilité, acquise lors de ses études collégiales et universitaires, ainsi que durant son implication au sein de nombreux projets de musique originale, lui a apporté une expérience précieuse dans son évaluation d’instruments de tout genre. Lorsqu’il n’est pas sur la route avec ses multiples formations, il explore les arts martiaux et recherche l’espresso ultime.

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE