guitareLa guitare est un instrument extrêmement populaire. En y pensant, c’est facile d’énumérer de multiples propriétaires de cet instrument de musique dans notre entourage. Très rapide à apprivoiser et à partager lors des rencontres amicales, la guitare se passe souvent de main en main durant les partys de cuisines, premettant de mettre en commun le répertoire de chacun. Toute cette usure s’accumule et, malgré le fait que cet instrument est très simple et facile à entretenir, il est important d’y donner de l’amour de temps en temps. Voici quelques pistes pour vous assurer d’avoir un instrument en bonne condition et prêt à jouer en tout temps.

L’environnement et le rangement de la guitare

La guitare étant habituellement construite de bois, il est important d’avoir un environnement convenable pour un instrument de musique qui nécessite de la stabilité pour maintenir la précision du réglage et de l’intonation. Ce fait est exacerbé dans les guitares acoustiques et les chutes d’humidité peuvent même abimer la table d’harmonie, l’arrière et les côtés de l’instrument.

Température

Côté température, il est important d’empêcher les écarts de mercure autant que possible. Par exemple, lors d’une journée froide, il faut éviter de placer l’instrument proche d’une source de chaleur (un calorifère par exemple) après avoir trainé la guitare dehors. De plus, si l’on trimbale l’instrument avec nous durant un temps chaud, il ne faut pas laisser la guitare dans un véhicule. La température grimpe énormément dans une voiture et la chaleur élevée risque d’endommager les colles présentes dans les guitares acoustiques.

Humidité

De plus, il faut faire notre possible pour surveiller l’humidité de la ou les pièces où l’on garde nos instruments. Il est généralement conseillé de conserver un taux allant de 45 à 55 pour cent d’humidité pour optimiser le réglage de la guitare et son intonation. Le problème est habituellement la sécheresse. Lors des mois froids de l’hiver, le chauffage réchauffe l’air qui, malgré son humidité relative élevée à basse température, ne conserve pas un taux d’humidité adéquat pour le bois lorsqu’il est chauffé. Un humidificateur peut faire le nécessaire, tant qu’on pense à garder les portes fermées. Une autre solution est d’employer un humidificateur pour étui. Parmi mes préférés, le système de contrôle d’humidité de Planet Waves est celui que je privilégie à cause de sa facilité d’utilisation et de sa précision. Les modèles à éponges sont de bonnes alternatives, mais il faut toujours prendre garde de bien l’essorer pour minimiser le risque de dégâts. Ces produits nécessitent tous un étui étanche de qualité supérieur.

Étuis

Même sans système d’humification, un étui étanche peut mitiger les effets de la sécheresse, car il réduit l’espace et l’air ambiant autour de la guitare, diminuant la chute d’humidité. C’est pour cette raison qu’il faut conserver son instrument dans un bon étui si on ne pense pas l’utiliser durant une longue période. Parmi les étuis idéaux figurent les produits de Gator et pour ceux qui veulent un compromis entre la qualité et le prix, les articles de Boblen peuvent les intéresser. De plus, évitez de laisser un capo accroché après le manche sur les frettes, ce dernier apporte une pression énorme sur les barrettes qui s’usent alors prématurément. Pour les déplacements, une housse souple peut être très avantageux et agréable. La gamme de choix chez Mono est très vaste et malgré leur prix élevé, ils assurent un excellent rapport/qualité prix grâce à leur durabilité. Finalement, les supports viennent en plusieurs formes et vont dépendre de vos besoins et vos préférences. On peut soit les installer aux murs, avoir un arbre pour ses guitares, un support accueillant plusieurs guitares ou un petit appui facile à transporter.

Nettoyage

Il est bon de prendre l’habitude de nettoyer sa guitare après chaque utilisation intensive. Avec un simple linge propre en coton ou avec un produit spécialisé comme celui-ci, il est rapide d’essuyer le corps, la touche et les cordes de son instrument pour assurer un bon fonctionnement et une allure entretenue. Le fait de nettoyer ses cordes après chaque séance permet de conserver une longévité et une vie au timbre des cordes. N’oubliez pas d’essuyer les parties métalliques telles que le pont et les clés pour éviter une accumulation de poussière, d’huiles et la corrosion en général.

Pour redonner l’éclat d’instrument neuf à sa guitare, il est agréable d’utiliser un poli destiné à cet usage. Pour la plupart des finitions, je conseille ce produit ultra-populaire de Jim Dunlop. Pour les finis en nitrocellulose, ce poli de Gibson est idéal. De plus, les touches en palissandre et en ébène bénéficient d’un nettoyage et d’une réhydratation avec ce genre d’article de temps en temps. Inutile de l’appliquer sur des touches en érables, elles sont scellées dans un verni.

Changement de cordes

Avec une utilisation quotidienne, le temps de changer ses cordes vient rapidement. Dépendamment de votre chimie corporelle, les huiles de vos mains peuvent réduire l’éclat de votre instrument en quelques semaines. Si vous jouez tous les jours, un mois ou deux suffisent pour grandement affecter le timbre des cordes. Je vous conseille de les changer quand vous sentez qu’elles n’ont plus la même vie qu’avant et éviter, pour votre propre plaisir de jouer, d’attendre qu’elles soient noircies et désagréables au toucher. Il est important de respecter la grosseur de cordes utilisée précédemment, surtout dans le cas d’une guitare à pont flottant. La tension additionnelle ou inférieure due aux cordes de diamètre différent risque d’affecter l’angle du pont et nuire à la jouabilité ou vos habitudes.

Comme vous pouvez constater, il n’est pas très difficile d’entretenir sa guitare. Avec ces simples réflexes et habitudes, nos instruments peuvent rester fonctionnels et agréables à utiliser. Si jamais il y a un doute, il existe des professionnels de l’entretien, de l’ajustement et de la réparation des instruments à cordes appelés luthiers. Il y en a probablement plusieurs dans votre région. Ces visites peuvent parfois être coûteuses alors qu’un peu prévention aurait été assez pour éviter les dommages. Pour cette raison, je vous conseille d’entretenir votre instrument de façon routinière et de surtout surveiller l’environnement où vous conserver vos instruments.

PARTAGER SUR
Nikolaï Olekhnovitch est un guitariste professionnel de la région de Montréal. Sa versatilité, acquise lors de ses études collégiales et universitaires, ainsi que durant son implication au sein de nombreux projets de musique originale, lui a apporté une expérience précieuse dans son évaluation d’instruments de tout genre. Lorsqu’il n’est pas sur la route avec ses multiples formations, il explore les arts martiaux et recherche l’espresso ultime.

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE