Bandai Namco a annoncé en primeur l’arrivée du jeu de combat Dragon Ball FighterZ à la conférence de Xbox dimanche. Je l’ai essayé au kiosque de la compagnie, avec Project Cars 2 et mon très attendu Ni No Kuni 2: Revenant Kingdom. En voici mes impressions.

Dragon Ball FighterZ

Dans Dragon Ball FighterZ, vous allez avoir l’impression de participer à un combat dans un dessin animé. Pour son développement, Bandai Namco est allée chercher ceux qu’elle considère comme les meilleurs pour les jeux de combat classiques, soit Arc System Works.

Le jeu offre des affrontements spectaculaires et des combos aériens surréels présentés dans une animation en 2.5D rendue à 60 images par seconde avec une résolution de 1080p. Dans la démo, on pouvait choisir trois personnages pour bâtir notre équipe sur un choix de six disponibles. On a donc pu expérimenter les actions Z-Assist et Z-Change qui vont dynamiser les combats.

Avec plus de trente ans d’expérience pour la franchise, ce titre devrait plaire autant aux fans de Dragon Ball que ceux des jeux de combat classiques. Pour ma part, bien qu’il soit difficile à maîtriser, il demeure quand même amusant à essayer.

Project Cars 2

Selon Stephen Viljoen, le producteur de Project Cars 2, c’est le jeu de course plus avancé au niveau technologique sur le marché. Les chiffres qu’il nous a mentionnés sont impressionnants. Le titre roule à un minimum de 60 images par seconde avec un rendu de 1080p pouvant aller jusqu’au 12k, s’affichant sur un écran de 21:9 ou un triple écran. Le tout pour une immersion totale notamment pour la réalité virtuelle.

Dans le jeu, tout est calculé. Les circuits sont nombreux et représentent fidèlement ceux qui leur ont servi de modèle. En roulant, j’ai bien vu que la météo influence la tenue de route. J’ai eu du soleil dans les yeux et en vue intérieure, mon pare-brise affichait parfaitement ses reflets. Mon essai de Project Cars 2 s’est déroulé au kiosque de Thrustmaster qui nous a présenté son volant TS-XW Racer. Ce dernier répond très bien et l’amélioration du retour de force est efficace. Contrairement à l’an dernier, je n’ai éprouvé que très peu d’inconfort avec l’Oculus Rift sur les yeux ce qui n’est pas à négliger.

Ni No Kuni 2: Revenant Kingdom

Ce jeu est l’un de mes coup de coeur du salon. Étonamment, Ni No Kuni 2: Revenant Kingdom raconte une histoire complètement différente du premier jeu. Sa jouabilité est également à l’opposé du jeu de rôle en mode tour par tour qu’on avait fait auparavant. Maintenant, on s’installe dans un jeu de rôle et d’action évoluant dans un monde en 3D où les combats s’effectuent en temps réel.

Dans les cinématiques, on reconnaît la facture visuelle de Level 5. Avec Ni No Kuni 2: Revenant Kingdom, le développeur souhaite créer la balance parfaite entre les jeux de rôle japonais et occidentaux modernes. Dans la démo, on incarne Evan, le jeune roi du royaume Ding Dong Dell alors qu’il doit combattre un énorme dragon entouré de lave brûlante. En plus de nos compagnons d’armes, on est aidé par de petites créatures, les Higgledies. Ces entités sont divisées selon les éléments dont on profitera pour viser la faiblesse de l’ennemi. Pensez aux Pikmin et vous aurez une bonne idée de leur fonctionnement.

Avec ses combats dynamiques profitant des éléments stratégiques des Higgledies et un scénario qui promet d’être aussi riche que ce à quoi Level 5 nous a offert dans le passé, je fonde beaucoup d’espoir envers Ni No Kuni 2: Revenant Kingdom dont la sortie est prévue sur PlayStation 4 et PC pour le 10 novembre 2017.

ELEX

C’est dans les bureaux de THQ Nordic que nous avons rencontré des développeurs du studio Piranha Bytes. Ils ont pris quelques minutes pour nous présenter ELEX, un jeu de rôle et d’action particulier. Se réroulant dans un monde ouvert, le jeu mélange les époques médiévales, fantastiques et futuristes. Notre héros peut à la fois être équipé d’une armure et d’un propulseur.

Dans la démo qu’on nous a présentée, j’ai été intriguée par l’approche scénaristique qui sera développée avec nos actions. Très peu de cinématiques sont prévues, l’histoire se révélant en parlant aux gens croisés durant l’aventure. En joignant une faction, les groupes rivaux vont nous craindre alors que si on reste neutre, on pourra s’acquitter plus convenablement de certaines quêtes. Il se pourrait alors que les missions changent durant la progression. Même notre équipement et le type de vêtements portés influenceront l’attitude de ceux qu’on rencontre.

Ce style de jeu évolutif est en plein essor. J’ai vu plusieurs jeux en faire la démonstration mais je dois avouer que le style présenté par ELEX m’attire particulièrement. Le titre est prévu cet automne sur PlayStation 4, Xbox One et PC.

Surveillez le blogue Branche-Toi et le bestbuy.ca pour toute notre couverture de l’E3 2017, sans oublier nos réseaux sociaux avec le #BBYatE3 !

PARTAGER SUR
Joueuse invétérée, j'ai eu la chance de travailler comme monteure sur l'émission M.Net à MusiquePlus. Mon expérience vidéo ludique s'est étendue aux évaluations de jeux vidéo pour Jouez.com durant les trois dernières années d'existence du site et sur Le Blogue Techno de Future Shop. Je partage ma passion des jeux vidéo pour quelques autres médias dont L'Épée Légendaire, avec qui je participe à sa balado hebdomadaire. N'hésitez pas à me suivre sur Twitter, ma page Facebook, et Twitch.tv (Matante75) où je diffuse régulièrement mes parties sur Xbox One et PlayStation 4!

Twitch.tv

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE