Télescopes Celestron

Les étoiles ont toujours fait rêver petits et grands. J’ai toujours pensé (à tort!) qu’un télescope coûtait cher ou était compliqué à utiliser. Vous verrez en lisant ci-dessous que ce n’est pas du tout le cas… et en 2017, j’ai bien l’intention de me mettre à l’astronomie et l’astrophotographie!

Un photon prend un peu plus de 8 minutes à voyager du soleil jusqu’à la Terre. La lumière des corps célestes de l’Univers effectue cette danse interminable depuis des milliards d’années. Et avec un télescope, on peut justement observer cette lumière émise par d’autres étoiles, ou réfléchie par les planètes.

Ce qu’il faut savoir, avant d’acheter un télescope, c’est que tous les modèles (à part les «jouets») font essentiellement le même travail: ils accumulent la lumière. Il est vrai qu’avec un meilleur objectif, on recueille plus de lumière. Comme en photographie. C’est donc pour cela que le prix (et la qualité) des télescopes varie autant, si on fait abstraction des accessoires, moteurs et autres gadgets autour.

Alors… lequel acheter? Voici des suggestions de modèles de marque Celestron, avec leurs caractéristiques individuelles.

 

Mais d’abord, quelques notions de base…

Avant de vous lancer dans le magasinage d’un télescope, vous devez connaître quelques termes importants.

Longueur focale: il s’agit de la distance en millimètres entre l’objectif et le miroir (dont l’image est réfléchie dans la lunette). Plus la focale est longue, plus généralement le facteur de grossissement sera important.

Ouverture: il s’agit du diamètre de l’objectif. C’est un peu différent de la photo, mais ici, plus le diamètre est grand (100mm versus 50 ou 60mm), plus la lumière entrera et meilleure sera votre image.

Rapport focal: il s’agit du rapport «longueur focale/diamètre». Plus ce rapport est grand, plus l’appareil sera difficile à collimater (pointer sur une étoile) de façon manuelle. Heureusement, les appareils d’aujourd’hui sont équipés de systèmes d’aide (soit mécanique, électronique ou  logiciel), afin de contourner ce problème.

Le moteur qui équipe certains télescopes permet donc de suivre les étoiles qui se «déplacent» dans le ciel (évidemment, on sait tous que c’est la Terre qui tourne, mais quand même).

D’autres appareils sont équipés d’un ordinateur de bord, d’un logiciel avec une base de données permettant de repérer automatiquement les étoiles ou corps célestes, ce qui rend l’expérience encore plus intéressante, car il est plus simple et rapide de passer d’un corps céleste à un autre.

Enfin, assurez-vous que le trépied (souvent fourni dans les ensembles) est stable, parce que si votre télescope n’est pas stable, l’image (et donc la lumière réfléchie) sautillera et il sera difficile d’observer un corps céleste, et encore plus difficile de le photographier, si c’est ce que vous souhaitez faire.

 

Pour débuter du bon pied dans l’observation d’étoiles

Télescope d'observation de 60 mm 12x à 36x Landscout de CelestronIl existe des modèles à prix vraiment très abordable pour s’initier à l’astronomie. C’est parfait non seulement pour offrir en cadeau, mais pour s’initier soi-même, si on doute d’avoir la passion.

Pour débuter, optez donc pour un télescope d’observation qui offre un facteur de grossissement intéressant, comme le LandScout 10-30x 50mm, ou alors le LandScout 12-36x 60mm. Il vous manque un peu de puissance? Le modèle UpClose 20-60x 60mm devrait régler le problème. De plus, ces télescopes servent non seulement à observer la lune et les étoiles, mais aussi les animaux!

 

Pour ceux qui ont déjà la piqûre de l’astronomie

Si vous avez déjà un peu d’expérience avec un télescope et souhaitez passer plus de temps à observer les constellations et les nébuleuses, voici quelques modèles qui sauront vous plaire.

 

Télescope 114EQ PowerSeeker de Celestron avec moteurD’abord, le scope 114EQ PowerSeeker avec moteur, équipé d’un objectif à ouverture de 114mm et d’une longueur focale de 900mm, offrant un facteur de grossissement de 45x et 225x. De plus, une lentille Barlow 3x vous permet de tripler le facteur de grossissement et un moteur de suivi avec commandes lentes, pour vous permettre de plonger au cœur des étoiles. Il est aussi compatible avec plusieurs accessoires, dont les bagues T-Ring pour y fixer un appareil photo Canon ou Nikon. C’est du sérieux… pour pas cher!

Ensuite, la lunette AstroMaster 90EQ de 90x1000mm vous permet non seulement d’observer les constellations, mais d’observer carrément les lunes de Jupiter et les Anneaux de Saturne, grâce à son viseur StarPointer et son facteur de grossissement maximal de 213x.

Enfin, pour les amateurs les plus enthousiastes, le scope à réflecteur de 14x1000mm. Celui-ci offre un facteur de grossissement de 16x et 269x, ainsi qu’un viseur StarPointer intégré. Mais ce qui le rend plus intéressant encore, ce sont le logiciel The SkyX First Light Edition, offrant une base de données de 10000 objets célestes, ainsi que la technologie de contrôle NexStar, dont la base de données permet de repérer plus de 4000 objets.

 

Pour les astronomes amateurs qui en ont vu d’autres

Ici, place aux astronomes sérieux. Je vous propose les deux modèles les plus sophistiqués de la gamme Celestron.

Télescope Maksutov 102x1323 mm NexStar 4SE de CelestronLes amateurs d’astrophotographie auront probablement un faible pour le scope de Newton 130x650mm SkyProdigy, avec son ordinateur intégré intelligent, ses moteurs électroniques et son appareil photo intégré. Celui-ci offre aussi un grossissement atteignant 370x, ainsi que la possibilité d’utiliser son appareil photo Canon ou Nikon avec la bague T-Ring. Le logiciel TheSkyX First Light Edition est compris dans l’ensemble.

Et finalement, tout au sommet de la gamme, le scope Maksutov 102×1323 mm NexStar 4SE! Celui-ci est doté d’un système optique Maksutov-Cassegrain, de la technologie SkyAlign et d’une monture GoTo entièrement automatisée, qui contient une base de données offrant plus de 40000 objets célestes (et les suivra automatiquement pour vous!). On retrouve aussi la possibilité d’y monter un appareil photo Canon ou Nikon, grâce à une bague T-Ring. La totale, quoi!

 

Conclusion

Comme vous pouvez le constater, ce ne sont pas les options qui manquent. Peu importe votre budget, il est vraiment très facile de vous lancer en astronomie et astrophotographie, avec les télescopes Celestron!

Gageons que d’ici l’été, vous allez lire ma critique d’un télescope, parce que j’entends l’appel des étoiles depuis trop longtemps.

 

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE