epson-ecotank.jpg

Epson essaie de changer les habitudes dans le monde classique de l’impression. Avec son tout nouveau EcoTank, l’entreprise propose maintenant des imprimantes avec réservoir plus dispendieux, mais promet en même temps un système de recharge d’encre plus économique. Alors, j’ai donc décidé de tester le tout.

Jusqu’à présent, les fabricants vendaient les imprimantes à très bas prix et comptaient ensuite sur la vente de cartouches d’encre pour récupérer, voir faire des profits. Mais la gamme EcoTank d’Epson propose l’inverse et profite de l’occasion pour revoir la problématique de recharge d’encre en remplaçant les cartouches amovibles par de grands réservoirs fixes que l’on remplit occasionnellement à l’aide de bidons. Le concept semble intéressant et pratique. Le seul petit hic, c’est qu’il y a des risques d’accident comme le débordement de l’encre si l’on ne fait pas attention. Personnellement, je préfère les cartouches traditionnelles, car elles sont faciles à installer et à enlever, mais la promesse de ne pas avoir à changer de cartouches m’a vite fait oublier ce petit détail.

ecothanks.jpgEpson a désormais toute une gamme d’imprimantes dans sa nouvelle série EcoTank. Et comme je le mentionnais, cette série de produits Eco change complètement l’approche traditionnelle de l’impression. Fini les imprimantes à bas prix avec des cartouches hors de prix. C’est en effet la nouvelle approche que semble adopter le fabricant japonais. Fini les cartouches à capacité limitée que l’on doit changer régulièrement. Ces dernières abritent des réservoirs d’encre qu’il est ensuite possible de remplir avec des bidons. Par contre, à l’achat, l’imprimante sera plus coûteuse, mais en fin de compte, l’usage devrait s’avérer plus économique selon Epson. En effet, l’entreprise promet des prix raisonnables pour les bidons d’encre de remplissage, donc cela devrait permettre au consommateur de faire des économies. Je teste l’imprimante depuis déjà une semaine et même si je ne peux pas encore témoigner de l’économie possible, la théorie semble bonne.

La gamme EcoTank comprend pour le moment cinq modèles avec des multifonctions qui se destinent plutôt à un usage intensif et professionnel. Les modèles sont : ET-2500, ET-2550, WorkForce ET-4500, WorkForce ET-4550 et WorkForce Pro WF-R4640. Quand on compare le prix des imprimantes EcoTank à celui des imprimantes traditionnelles, il y a une différence de prix de 100$ à 200$. Ce n’est donc pas trop mal considérant l’économie sur les bidons. Les bidons d’encre pour la recharge vont de 13$ l’unité ou 52$ pour un paquet de quatre. Si l’on compare avec les cartouches actuelles, c’est nettement inférieur.

Pour ce qui est du fonctionnement de l’imprimante elle-même, elle a des fonctionnalités que l’on retrouve sur toute autre imprimante de qualité. J’ai testé le modèle WorkForce ET-4550 qui vous permet de scanner, envoyer des fax et imprimer en grande quantité.

Avant de recharger l’encre, Epson nous dit que vous pouvez imprimer 4 000 pages en monochrome et 6 500 pages en couleur pour les ET-2500, ET-2550 et la WorForce ET-4500.

Pour les plus gros modèles, soit la WorkForce ET-4550, c’est 11 000 pages en monochrome et 8 500 pages en couleur. Et finalement, la WorForce Pro R-4640 peut imprimer 22 000 pages en monochrome et 20 000 pages en couleur. Ce modèle est définitivement fait pour les moyennes et grosses entreprises.

Avoir une grande capacité d’impression c’est excellent, mais un petit défaut demeure. Les réservoirs de feuilles ne sont pas de grande capacité.

Une chose est certaine. Epson avec sa nouvelle gamme d’imprimantes répond à la problématique des cartouches d’encre compatibles que le consommateur devait trouver en magasin. En effet, retrouver la cartouche qui fonctionne avec son imprimante est toujours un problème, et avec la solution des bidons d’encre, ce problème sera résolu. Bien entendu, il faudra s’assurer de trouver l’encre en magasin.

ecothank.jpg

Un autre avantage est le fait que comme Epson ne se fie plus sur la vente de cartouches, vous pourrez remplir les réservoirs à l’aide de bidons quelconques. Les fabricants tiers pourront donc proposer des encres compatibles encore plus facilement. En inversant son modèle économique, non seulement Epson ne compte plus autant sur la vente d’encre, mais en plus elle vend les recharges d’encre moins chères ce qui découragera les fabricants tiers, ou du moins les consommateurs à aller chercher leur encre ailleurs.

Après avoir testé cette imprimante pendant une courte période, je peux tout de même attester qu’elle m’a donné de très bons résultats. L’installation est simple et l’ajout d’encre un jeu d’enfant. La configuration est aussi très facile et le modèle que j’ai testé avait un petit écran LCD pour nous permettre de suivre l’information d’impression. Bref, les fonctionnalités sont excellentes. Mais l’important ici c’est le nouveau système d’encre et je suis convaincu que le concept de recharge avec des petits bidons est original et permettra aux consommateurs d’en faire beaucoup plus pour leur investissement. Reste maintenant à savoir si ces derniers seront partants.

PARTAGER SUR
Carl-Edwin est passionné de technologie et de jeux vidéo. Diplômé en informatique, il est journaliste et chroniqueur en nouvelles technologies depuis 2009. On peut le voir entre autres à l’émission Planète Techno sur ici Explora ainsi que dans les capsules de conseils technos précédant les films présentés dans les cinémas Cinéplex. Il a également collaboré à l’émission M.Net.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UNE RÉPONSE