C’est un retour en arrière pour certains, une mode pour d’autres mais c’est aussi un défi intéressant pour d’autres. Les appareils instantanés offrent certaines options qui sont malheureusement impossibles avec un appareil moderne. On retrouve la joie d’avoir un produit fini entre nos mains. Je ne suis pas nostalgique des albums photo ou des sessions de diapositives mais je trouve mes murs un peu vides sans photo. Certains me diront qu’on peut encore les faire imprimer dans les pharmacies ou des magasins à grande surface. C’est vrai mais qui le fait vraiment?

Avec la photo instantanée, vous avez votre produit quelques secondes après l’avoir saisi. L’ennui c’est que c’est un peu couper la poire en deux. Oui, on peut voir le résultat de la photo presque immédiatement après l’avoir prise mais l’ennui c’est que vous dépensez vos précieuses impressions. De plus, aucune possibilité de modifier vos photos après ou ajouter des filtres. Bon, j’avoue que personnellement, ça ne me dérange pas du tout puisque je n’utilise pas de filtres mais c’est bien de pouvoir modifier les couleurs d’une photo après l’avoir prise de temps en temps.

Pour bien utiliser ce type d’appareil photo, on doit changer sa façon de voir les choses et travailler avec les faiblesses de l’appareil pour en trouver des avantages. Ça l’air un peu ridicule comme affirmation mais je vous jure qu’il est possible d’améliorer son talent de photographe avec un appareil du genre.

Fini le temps où vous prenez une rafale de photos avec votre téléphone pour choisir la meilleure des 100 clichés que vous avez pris. Arrêtez-vous et prenez quelques minutes pour planifier vos photos. Maintenant, il ne faut pas non plus tomber dans l’excès et passer dix heures pour chaque photo. En quoi ça va vous aider? Parce que vous pourrez vraiment explorer les règles de la photographie comme la règle des tiers. Si vous ne connaissez pas celle-ci, je vous encourage fortement à lire sur le sujet et je vous offre même un lien pour le faire.

10365747_2Pour débuter avec la photographie instantanée, je vous suggère de débuter avec le Fuji Instax Mini 8 (disponible en cinq couleurs). C’est d’ailleurs pas mal le seul manufacturier qui est retourné dans ce créneau. Ce petit appareil est peu dispendieux et facile à utiliser. J’ai eu la chance de l’essayer pendant quelques semaines et j’ai eu du plaisir avec celui-ci. Terminé le temps où vous avez dix mille boutons choses à vérifier avant de prendre une photo. La seule chose que vous devez faire c’est de choisir quelle luminosité vous avez au moment de prendre la photo.

Il y a cinq niveaux qui peuvent être sélectionnés dans l’appareil soir intérieur, nuit (F12.7), nuageux, ombragé (F16), éclairé, un peu nuageux (F22) et fortement ensoleillé (F32). Rappelez-vous que plus le chiffre de l’ouverture est haut moins l’ouverture est grande (et vice-versa). Ne vous en faites pas, je trouve ça ridicule moi aussi mais on s’y habitue. C’est la seule chose que vous aurez à planifier puisque l’appareil ne possède même pas d’autofocus. Il a un flash mais si vous saviez tout le mal que je pense de ce genre de flash…La seule chose qui irrite est le retour aux batteries (2 AA) pour le meilleur et pour le pire. Vous avez l’avantage de pouvoir en acheter dans n’importe quel dépanneur mais ça veut aussi dire que vous devrez vous assurer d’en avoir une paire supplémentaire à chaque fois pour éviter qu’elles vous lâchent quand vous en avez besoin.

10363132Le choix ne s’arrête pas là puisque vous avez l’option d’aller pour un modèle un peu plus dispendieux soit le WIDE 300 qui offre un peu plus de fonctionnalités. Premièrement, vous aurez droit à un objectif équivalent à 35mm sur un format plein capteur. C’est très bien pour faire de la photo urbex ou de paysage. De plus, si c’est votre intention de faire des photos de vous-même, le focus se fait à moins de 90 cm. C’est quand même bien. L’autre gros avantage à mon avis est l’utilisation du papier plus large pour imprimer les photos. Vous aurez donc des photos de 10,6 cm par 8,4 cm au lieu 8,6 par 5,4. Pas une énorme différence mais assez pour passer du stage amusant à élégant.

 

10394578Les amateurs de « selfies » auront la possibilité d’opter pour le Mini 70 qui utilise le même type de film que le Mini 8 mais offre un petit miroir à l’avant qui nous permet de voir si les choses sont bien cadrées. Son design plus moderne moins jouet est aussi apprécié. Seule ombre au panneau est l’utilisation des piles de type CR2. Vous en avez jamais entendu parler ? Moins non plus avant cet article. Elles ne sont pas nécessairement si compliquées à obtenir mais ne quittez pas la maison sans en avoir.

 

10363328_2Finalement le dernier modèle le Mini 90 frappe l’imaginaire en adoptant un look très rétro de couleur noire et argent. Ça rappelle beaucoup les autres appareils de la série x de Fuji et c’est une très bonne chose puisqu’ils sont reconnus pour être bien faits et désirables. Moi-même je rêve de me procurer un de ces appareils. Pour le reste, il ressemble beaucoup aux autres modèles Instax par ses fonctionnalités mis à part que Fuji a eu l’excellente idée d’inclure une pile rechargeable. Vraiment quand on a goûté à cette technologie, les piles traditionnelles sont vraiment une chose qu’on se met à détester.

 

Ce type de photographie n’est pas pour tout le monde. On peut tout de suite critiquer le prix des films utilisés par ces appareils (c’est environ 1$ par photo) mais je reste convaincu qu’il y a plein de choses amusantes ou intéressantes à faire avec un produit du genre. Peu importe comment vous compter les utiliser, les appareils photo Instax de Fuji peuvent vous offrir plusieurs heures de plaisir et vous pourrez y retrouver l’amusement qu’apportaient les Polaroids d’antan. À voir tous les projets les plus fous que j’ai vus possibles grâce à cet appareil, je suis convaincu que leur futur, quoique niche, est bien assuré.

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE