samsung_gear_vr_2016-01611

Sur le marché de la réalité virtuelle depuis un bon moment, Samsung a discrètement lancé l’édition 2016 de son casque Gear VR, qui offre plusieurs améliorations face à la génération précédente.

J’avais essayé le casque de première génération dans plusieurs environnements et conditions, au cours des 15 derniers mois: au kiosque Samsung lors du CES, en janvier dernier, où nous étions assis sur des banquettes mobiles (un peu comme dans un manège ou un siège D-Box) et où nous devenions des surfeurs californiens, pour un instant… puis au Centre Phi, lors de diverses expositions, dont la 2e édition de MUTEK_IMG, puis celle de la chanteuse islandaise Björk, en octobre.

Chaque fois, il est étonnant de voir à quel point l’expérience peut être différente. Tantôt, on regarde simplement un film, mais en pouvant regarder ailleurs qu’au «centre» de l’image, tantôt on interagit avec le contenu présenté à l’écran, soit en «visant» une cible, soit en utilisant le pavé tactile ou même un contrôleur de jeu (vendu séparément).

Cette fois, c’est l’édition 2016 que j’ai eu la chance de tester pour vous.

Conception et configuration du casque

samsung_gear_vr_2016-01676

Samsung a opté pour un bleu marine, versus le blanc du casque précédent. Le casque lui-même est légèrement plus grand, afin d’accueillir des appareils plus gros, mais aussi pour un meilleur confort pour les gens qui portent des lunettes. Les «verres» sont un peu plus éloignés des yeux et offrent un angle de visionnement de 101 degrés, plutôt que 96. Aussi, l’ancien modèle semblait avoir un léger problème de buée et laissait filtrer de la lumière, mais ce n’est plus le cas.

La roulette de dioptrie et les boutons de volume sont au même endroit que sur le modèle précédent. Par contre, un bouton «Accueil» a été ajouté au casque, près du bouton «Arrière», et le pavé tactile est uniforme, plutôt qu’en forme de croix.

samsung_gear_vr_2016-01674

Et ce casque est prêt pour les prochains modèles d’appareils Samsung, puisqu’il est livré avec des adaptateurs micro USB et USB-C. On peut aussi glisser la base où l’on branche le téléphone (positions A et B) afin de passer d’un appareil Galaxy à un appareil Note en quelques secondes à peine. On comprendra que le casque a probablement été conçu pour utiliser avec le Note 7, avant que celui-ci ne soit retiré du marché.

Bref, de belles améliorations apportées au casque, sans nécessairement réinventer une recette qui fonctionne déjà assez bien.

 

Mon test du Gear VR 2016 de Samsung

Le casque Gear VR (2016) est compatible avec les téléphones Samsung Galaxy S7, Galaxy S7 edge, Galaxy S6, Galaxy S6 edge, Galaxy S6 edge+ et Galaxy Note 5.

Mon test a été effectué avec le modèle Galaxy S7.

samsung_gear_vr_2016-01618

D’abord, on constate que le casque effectivement a été mieux conçu pour ceux qui, comme moi, portent des lunettes. Évidemment, on peut les retirer et utiliser la roulette dioptrique pour ajuster à sa vue, mais je préfère généralement garder mes verres, qui sont mieux adaptés. Toujours au niveau du confort, le contour du masque est rembourré avec de la mousse en polyuréthane, rendant son port très agréable.

La résolution dépend directement de l’appareil utilisé. Les appareils Samsung actuels atteignent une résolution de 2560×1440 pixels (résolution Quad HD ou 2K) et un œil averti pourrait voir les pixels. Avec une résolution 4K, ceci ne serait pas apparent. C’est toutefois très acceptable comme qualité d’image.

J’ai d’ailleurs testé le casque avec, entre autres, le jeu gratuit Suicide Squad Special Ops VR. Il s’agit d’un jeu où l’on vise du regard et où l’on doit éliminer des monstres avec une arme ou un pouvoir spécial, selon le personnage joué. On utilise son arme ou son pouvoir en appuyant sur le pavé tactile, on change d’arme ou de pouvoir en glissant vers le bas, et on recharge en glissant vers le côté. Ça donne une très bonne idée du potentiel des jeux en réalité virtuelle.

samsung_gear_vr_2016-suicidesquad

J’ai aussi utilisé visionné des photos et vidéos à 360 degrés, grâce aux applications Oculus 360 Photos et Oculus Video.

À noter que la majorité du contenu est accessible par l’application Oculus VR, qui sert de bibliothèque de contenu en quelque sorte. Pourquoi Oculus? Parce que l’entreprise a participé à la conception et au développement du casque avec Samsung.

Au final, le Gear VR n’offre pas une expérience totalement immersive comme le PlayStation VR, L’Oculus Rift ou le HTC Vive, avec leurs contrôleurs qui reproduisent les mouvements et interactions des mains. Toutefois, il s’agit d’une façon vraiment simple et peu coûteuse d’entrer dans le monde de la réalité virtuelle. Il existe évidemment les lunettes de carton »Google Cardboard», mais celles-ci servent surtout à visionner du contenu passif (photos et vidéos) et leur port n’est pas aussi confortable que le Gear VR.

 

Contenu disponibleoculusvr

Beaucoup de contenu est disponible, tant à partir de l’application Oculus que sur YouTube.

Et il n’y a pas que des films. On y retrouve aussi beaucoup de jeux et d’applications interactives.

Bien des musées ou événements se servent de casques Samsung Gear VR pour présenter des œuvres ou de l’information supplémentaire. Évidemment, il est plus rare de tomber sur cette nouvelle version du casque (en noir), mais l’expérience est quand même fort intéressante, peu importe la version utilisée.

De plus, pour ceux qui voudraient tourner de la vidéo à 360 degrés, que ce soit avec la caméra Gear 360 de Samsung ou une autre, sachez que le contenu photo ou vidéo à 360 degrés peut être visionné avec le casque.

 

Points positifs

  • Aucun câble ne vient encombrer l’utilisateur
  • Prix abordable
  • Bon suivi des mouvements
  • Bibliothèque de contenu bien garnie

 

Points négatifs

  • Nécessite un téléphone Samsung de la série Galaxy ou Note
  • Beaucoup de contenu payant (jeux à plus de 10$)
  • Interaction un peu moins fluide qu’un système avec pointeur ou contrôleurs

 

Mon verdict

samsung gear vr

Le nouveau Gear VR (2016) de Samsung représente une belle option pour entrer dans le monde de la réalité virtuelle à coût réduit, pour ceux qui possèdent un téléphone Samsung Galaxy ou prévoient s’en procurer un (série S ou série Note). Du contenu à profusion, même si beaucoup de ce contenu est payant.

Le casque est en vente sur le site de Best Buy dès aujourd’hui.

 

Évaluation

  • Simplicité d’utilisation : 4,5/5
  • Caractéristiques : 4/5
  • Qualité d’image : 3,5/5
  • Conception : 4/5
  • Valeur : 4/5

 

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE