Huawei
Huawei fait enfin les choses en grand en lançant ses modèles P10 et P10 Plus au Canada, deux téléphones intelligents munis d’objectifs photo exceptionnels et qui ont fière allure.

Avec leur double objectif photo, un capteur RVB (couleurs) normal et un monochrome, ces deux téléphones sont les seuls à pouvoir prendre des photos en noir et blanc. De plus, ces deux objectifs peuvent fonctionner de pair afin de produire des images plus dynamiques. Au-delà de cet appareil photo impressionnant, la véritable question est de savoir si l’expérience logicielle arrive à tenir tête à celle d’autres téléphones comparables.

Cliquez ici pour voir mon évaluation vidéo du produit (en anglais seulement).


P10 Plus de Huawei

Écran : Écran WQHD 2560 x 1440 de 5,5 po avec 540 pixels par pouce
SE : Android 7.0 Nougat
Processeur : Octocœur Kirin 960 64 bits de 2,4 GHz + 1,8 GHz
Mémoire : Mémoire vive de 4 Go, 64 Go (extensible jusqu’à 2 To avec la fente pour carte microSD)
Caméra : Double objectif arrière Leica RVB de 12 Mpx + monochrome de 20 Mpx, avec stabilisation optique de l’image et caméra avant de 8 Mpx
Vidéo : Possibilité d’enregistrer en Ultra HD 4K
Batterie : 3750 mAh (non amovible)
Connexions : LTE, Wi-Fi, Bluetooth 4.2, A-GPS, CCP, USB-C pour chargement rapide, capteur pour empreintes digitales
Dimensions : 6,04 x 2,92 x 0,27 po
Poids : 165 grammes
Offert en noir


Apparence du P10

Pour être des produits phares, ces deux téléphones devaient avoir l’air d’appartenir à cette gamme supérieure. Une partie de la philosophie de conception de Huawei pourrait ici avoir été empruntée à d’autres fabricants jusqu’à un certain point. Par contre, je ne dis pas ça pour enlever quoi que ce soit à l’apparence de ces deux appareils. À part leur taille, aucun détail extérieur ne permet de les différencier. En fait, tout sauf le fait que le P10 est offert en noir et or alors que le P10 Plus est entièrement noir.

Le fini métallique brossé subtil au dos est élégant sans trop en faire. Il attire par contre les empreintes et les traces de doigt, mais c’est un bel ajout malgré tout.

Le P10 Plus est équipé d’un écran de 5,5 po contre 5,1 po pour le P10. Les deux sont offerts avec un protecteur d’écran préinstallé en raison de l’absence d’un revêtement oléophobe, que l’on retrouve habituellement sur la plupart des écrans de téléphone. C’est un détail que les gens ne remarquent pas habituellement, mais c’est la raison principale pour laquelle les huiles et les empreintes sont moins tenaces. L’absence d’un tel revêtement est vraiment inusitée pour un appareil phare, mais grâce au protecteur d’écran oléophobe préinstallé, vous n’avez pas à vous inquiéter.

Les caractéristiques des deux appareils sont assez similaires aussi. Le P10 Plus bénéficie d’une mémoire interne de 64 Go contre 32 Go pour le P10. Ils fonctionnent tous les deux avec le même processeur et la même quantité de mémoire vive. La caméra RVB arrière est identique sur les deux téléphones (la caméra frontale est aussi la même). L’unique différence au niveau de la photo est que l’objectif monochrome du P10 Plus possède une ouverture plus grande, à f/1,8 (contre f/2,2), ce qui le rend plus efficace en conditions de faible éclairage ambiant. La capacité de la batterie du P10 est elle aussi inférieure, à 3200 mAh.

Le capteur d’empreinte digitale frontal peut également servir d’outil à commande gestuelle pour remplacer les touches programmables de navigation. Une pression longue vous ramène à l’écran d’accueil, une courte fait office de bouton de retour et un balayage d’un côté ou de l’autre affiche la liste des applications récentes.

Les autres caractéristiques de bases sont présentes : boutons d’alimentation et de réglage du volume, prise pour écouteurs, fentes pour carte SIM et carte mémoire, et port USB-C dans le bas.

Performance

Le véritable test de performance pour les deux appareils était l’expérience logicielle. Cet aspect est la faiblesse de Huawei à de nombreux égards, mais son retour au concept d’en faire plus avec moins avait pour objectif d’améliorer ce point.

L’interface EMUI 5.1 est donc plus minimaliste que sa précédente itération et permet une plus grande personnalisation pour lui donner l’aspect désiré avec les thèmes offerts. Ils ne sont pas tous beaux, mais une certaine réflexion a servi à leur conception. Divers éléments dont le panneau de notifications, l’application de réglages et la disposition globale m’ont semblé plus fluides. Je peux facilement dire que c’est le meilleur que j’aie pu voir de Huawei jusqu’à présent.

La présence d’un capteur d’empreinte digitale n’est plus une attente envers les téléphones intelligents vedettes, mais je soupçonne que la double utilité de celui-ci (pour les commandes gestuelles) produira des pensées binaires. Soit on l’aime, soit on ne l’aime pas. Je m’y suis adapté après un certain temps, mais je n’appréciais pas les cas où une pression courte était interprétée comme un balayage. Si Huawei pouvait corriger cela, l’expérience globale en bénéficierait.

Le processeur Kirin 960 est relativement inconnu dans la plupart des régions du monde. Pourtant, il s’est admirablement bien acquitté de sa tâche ici. Les deux téléphones m’ont semblé rapides et fluides et prenaient en charge tout ce que je désirais faire. La lecture de musique en continu ou de vidéo n’était pas un problème, bien que le second ait suffisamment sollicité le processeur pour élever la température de l’appareil de façon significative. Cela m’a semblé être plus une nuisance qu’un réel problème.

Huawei s’est retenu d’intégrer un trop grand nombre de ses propres applications, mais j’aurais tout de même été satisfait s’il y en avait eu moins. L’application Gestion du téléphone tente d’optimiser la performance de l’appareil en accélérant certains processus pour libérer de la mémoire. Elle n’est pas si différente de celles d’autres fabricants, mais c’est la seule que j’aie vraiment utilisée.

huawei

Prise de photos

C’est la performance de la caméra qui pourrait surprendre les gens. C’est en partie dû au fait que la marque Huawei est encore nouvelle pour plusieurs, mais aussi parce que l’on ne possède pas de cadre de référence. Comme ce fabricant n’avait jamais lancé de produit phare au Canada, il nous est difficile de connaître la qualité de ses anciens modèles vedettes.

Nul besoin de dire que les téléphones P10 Plus et P10 sont munis d’objectifs impressionnants et de nombreuses fonctions. Personnellement, j’ai toujours mesuré les prouesses d’une caméra selon son mode manuel. Dans ce cas, Huawei l’appelle Pro. Il permet d’ajuster la vitesse d’obturation, l’ISO, l’équilibre des blancs ainsi que l’exposition pour mieux créer des photos.

 

Combinez tout cela avec le paramètre Ouverture pour créer un effet de profondeur de champ bokeh, un arrière-plan flou avec un gros plan, et de très bonnes photos peuvent en sortir. Huawei a programmé les deux capteurs arrière pour fonctionner de pair, mais cette fonction est désactivée par défaut. Un passage dans les paramètres de la caméra pour passer de 12 à 20 Mpx permet au capteur monochrome d’entrer en jeu en accumulant plus de luminosité pour les photos prises avec le capteur RVB.

Bien sûr, la possibilité de photographier en noir et blanc est à elle seule déjà intéressante. Les images monochromes peuvent évoquer de nombreuses choses, que ce soit des émotions ou de la pure créativité. Vos préférences pourraient dépendre du type d’œil que vous avez pour la photographie, mais personnellement, j’ai toujours préféré prendre des portraits (incluant avec le mode Ouverture) et des photos architecture et de moments sur le vif. Le modèle P10 Plus était plus adapté pour la prise de photo de nuit et d’environnement faiblement éclairé, mais à part cela, le P10 se défendait très bien.

Bien que le logiciel effectue une bonne partie du travail, le fait d’avoir des objectifs Leica est certainement un atout. C’est une entreprise qui s’y connaît bien en optique : la combinaison mise de l’avant est superbe et les résultats auxquels je suis arrivé m’ont convaincu qu’il s’agit d’une des meilleures caméras de téléphone offertes en 2017.

huawei

Autonomie

J’ai remarqué un curieux équilibre d’autonomie chez les deux appareils. En cas d’usage modéré, ils arrivaient à tenir leur charge pour une journée entière. Pourtant, la pile se vidait plus rapidement qu’elle ne le devrait quand le téléphone était en veille. J’ai discerné une tendance selon laquelle une utilisation intensive avait l’habitude d’avoir un effet même en mode veille, épuisant ainsi la pile plus rapidement. Recourir à l’application Gestion du téléphone ou encore fermer toutes les applications ouvertes atténuait ce phénomène.

Quelques optimisations logicielles seraient les bienvenues pour automatiser le tout, afin que cela se fasse en arrière-plan, mais c’est une fonctionnalité que Huawei devrait développer dans son interface EMUI. Quoi qu’il en soit, l’autonomie des deux appareils était excellente; seulement un peu d’entretien était nécessaire pour la conserver ainsi.

Conclusion

Huawei a conçu deux bons téléphones intelligents, prouvant qu’il peut présenter des appareils phares à la mesure des attentes des Canadiens. La caméra est le véritable joyau de ces deux modèles, mais il est plus facile de les apprécier grâce à l’expérience EMUI et aux erreurs qu’elle corrige.

Bien sûr, ils ne sont pas parfaits et il y a des compromis, comme l’écran protecteur préinstallé. C’est sans parler du capteur d’empreinte digitale muni de la fonction de commande gestuelle. Si vous l’aimez, vous la prendrez comme un plus. Si ce n’est pas pour vous, au moins vous pouvez la désactiver.

Les modèles P10 et P10 Plus de Huawei sont maintenant offerts.

PARTAGER SUR
Je suis chanceux d’occuper un emploi génial qui me permet de suivre et de rapporter les activités d’une des industries les plus excitantes au monde. J’ai eu l’occasion d’écrire sur les technologies pour de nombreuses publications, dont The Globe and Mail, Yahoo! Canada, CBC.ca, Canoe, Digital Trends, MobileSyrup, G4 Tech, PC World, Faze et AppStorm. J’ai aussi fait des apparitions à la télé en tant qu’expert des technologies pour Global, CTV et The Shopping Channel.

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE