beauty-smallCeux qui me lisent depuis un bout de temps le savent, je suis un éternel étudiant. En fait, j’estime avoir passé plus de 30 ans de ma vie dans un établissement scolaire quelconque, à temps plein ou à temps partiel — sans compter les cours de langues. Et pendant l’immense majorité de ces 30 années et plus, j’ai trimballé tout mon matériel scolaire dans des sacs à dos.

Pourquoi? Parce que contrairement à une mallette, le sac à dos laisse les mains libres; parce qu’il répartit le poids sur les deux épaules et sur l’ensemble de la colonne vertébrale plutôt que d’appliquer une pression asymétrique comme un sac de messager; et parce qu’il est aussi plus polyvalent que n’importe quel autre sac que l’on peut raisonnablement apporter à l’école. Essayez d’aller faire votre épicerie avec un attaché-case ou de partir en camping avec une valise à roulettes, pour voir!

Ceci dit, tous les sacs à dos ne sont pas égaux, et tous ne conviennent pas aux besoins de toutes les clientèles. Un élève du primaire n’a pas besoin d’un compartiment rembourré pour protéger un ordinateur portable de 17 pouces — qui est probablement plus lourd que lui de toute façon! — tandis qu’une bachelière qui passe ses soirées à la bibliothèque devra sans doute prévoir de l’espace pour une variété de gadgets.

Voici donc quelques conseils pour vous aider à choisir le sac à dos parfait pour la rentrée, que vous soyez sur le point de commencer votre doctorat en physique ou d’envoyer la petite dernière à la maternelle pour la première fois!

 
backpack-rootsPour un élève du primaire

En première année, j’avais un sac à dos en pseudo-carton. Il n’a pas duré deux semaines. Les parents parmi vous imaginent sans doute déjà un ou douze scénarios susceptibles d’expliquer sa déconfiture, mais au cas où vous seriez sur le point d’acheter un sac pour une nièce ou un filleul, ne faites pas la même erreur que ma regrettée mère-grand, qui m’avait offert ce sac éphémère pour mes 5 ans : pour votre petite frimousse, pensez d’abord robustesse.

Parce qu’un jour ou l’autre, son sac à dos sera projeté à vive allure dans le coin de sa chambre à coucher, ou bien il se retrouvera sous une pile de gamines ricaneuses pendant une partie de ballon chasseur dans la cour d’école. C’est inévitable. Et ça pourrait bien se produire plusieurs fois par jour.

Mais ce n’est pas tout. Ne négligez pas l’importance de l’étanchéité en cas d’accident de jus de raisin. Et surtout, choisissez un sac qui ne soit pas trop gros (on est toujours à l’étroit dans un autobus scolaire) et dont les bretelles ajustables sont assez longues pour que la position du sac reste confortable même si l’enfant grandit de 30 centimètres en cours d’année scolaire. Ça s’est déjà vu!

Par exemple, ce modèle signé Roots contient un grand compartiment pour les livres et pour le lunch, une poche latérale facile d’accès pour les clés, et un rabat étanche contre les intempéries. Sa capacité de 16 litres est appropriée pour les besoins d’un enfant sans que sa taille ne soit trop grosse pour que l’enfant puisse le porter confortablement sur son dos et ses épaules.

 
backpack-ouvertPour un élève du secondaire

Choisir un sac à dos pour le secondaire est particulièrement compliqué. La quantité de matériel scolaire à transporter est parfois décourageante, surtout lorsqu’il faut faire des devoirs dans quatre ou cinq matières différentes la même fin de semaine. Certaines écoles exigent (ou du moins encouragent) l’utilisation d’un ordinateur portable ou d’une tablette, tandis que d’autres sont beaucoup plus froides à cette idée. Dans bien des cas, le sac à dos devra suivre l’élève d’une salle de classe à l’autre pendant toute la journée. Et bien sûr, il y a aussi les besoins plus individuels dont il faut tenir compte: bouteille d’eau, téléphone, console de jeu vidéo portative…

Le mot-clé pour le secondaire est donc « polyvalence ». Le sac doit être assez grand pour contenir tout le nécessaire, assez robuste pour ne pas crouler sous le poids, et offrir assez de compartiments pour organiser le matériel de manière optimale — pas question de chercher son coffre à crayons sous une pile de biscuits et de vêtements de gym avant un examen important!

Le sac Digital Student de Jansport est donc un choix à envisager. Il accommode pas moins de 38 litres de contenu, dont un ordinateur portable de 15 pouces, une tablette de 10 pouces ou moins dans une pochette séparée, un organisateur pour téléphones et consoles de jeux, une pochette latérale pour bouteille d’eau, une autre pour les chargeurs et les écouteurs, et des bretelles rembourrées pour plus de confort. Attention, cependant, à la tentation d’y laisser en permanence tout ce qui devrait être rangé dans un casier!

Pour l’élève active qui participe à de nombreuses activités parascolaires, il y a aussi le modèle Fooser de High Sierra: multiples compartiments polyvalents, sections rembourrées pour tablette et pour portable de 17 pouces, bretelles matelassés pour réduire la pression sur le cou et les épaules, et bande réfléchissante pour être bien visible la nuit lorsque l’on rentre plus tard que prévu. Le modèle Access de High Sierra, lui, offre plusieurs pochettes dans son compartiment principal, histoire de faciliter l’organisation du matériel à transporter.

 
cadetburton-small Pour un cégépien ou un universitaire

Rares, aujourd’hui, sont les cégépiens et les universitaires qui n’ont pas un ordinateur portable ou une tablette (ou les deux) avec eux en tout temps. Dans plusieurs domaines, ils doivent aussi transporter quotidiennement de lourds manuels et rentrer à la maison chargés de la « commande de bibliothèque » du jour. Et plusieurs d’entre eux ont des responsabilités que les élèves du secondaire n’ont pas, qu’il s’agisse de faire l’épicerie pour leur appartement ou de voyager pour assister à des séminaires à l’étranger.

Un sac à la fois volumineux et robuste est donc de mise. Je ne compte plus les sacs en apparence raisonnablement solides qui se sont déchirés sous le poids de six ou sept gros livres rapportés dans le métro après une séance de bibliothèque particulièrement fructueuse. Conseil du pro: surveillez de très près les coutures du haut du sac, à la base des bretelles et surtout celles qui relient le compartiment principal du sac au rembourrage pour le dos; c’est presque toujours là que mes sacs ont rendu l’âme.

Un bon candidat: le Cadet de Burton, qui offre un maximum de capacité pour les gros ordinateurs portables (jusqu’à 18 pouces, si vous pouvez supporter l’idée de traîner un pareil monolithe), un gros compartiment principal pour les livres, plusieurs pochettes extérieures pour les accessoires de toutes sortes — et une garantie à vie.

Pour l’étudiante des cycles supérieurs, il y a aussi ce modèle de Swiss Gear qui accommode un ordinateur de 15,6 pouces et une tablette mais qui offre aussi une protection contre les lecteurs d’ondes radio — pratique pour éviter qu’un criminel ne puisse cloner une carte de crédit ou un passeport. Le sac s’ajuste également à un bagage à main lors des déplacements à l’extérieur.

Enfin, pour celui ou celle qui a besoin d’un ordinateur portable plus gros, Swiss Gear offre également un modèle approprié pour les ordinateurs de 17 pouces doté de courroies qui permettent de compresser le sac au besoin, lorsque toute sa capacité devient un inconvénient dans les endroits serrés.

Bref, quels que soient vos besoins ou ceux de l’étudiant dans votre vie, il existe un sac parfait pour vous — ou peut-être deux, si le futur utilisateur mène une vie particulièrement éclectique. Il n’y a dont plus de raison de faire comme je l’ai brièvement fait au CÉGEP et de se contenter d’une vieille poche de jute. Mais ça, c’est une autre histoire!

Magasinez les sacs à dos en ligne chez Best Buy Canada.

PARTAGER SUR
Après une carrière de 15 ans en développement de jeux vidéo, FDL a succombé au côté obscur de la Force: celui des médias. Il compte à son actif 4 livres, 250 émissions de télévision et plusieurs milliers d'articles et de billets de blogues portant sur la technologie, les jeux, la science et le monde de l'insolite. Fier détenteur de deux maîtrises et demie, il espère compléter son doctorat en histoire d'ici la fin du 21e siècle.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here