Écouter un vinyle a quelque chose de spécial. Et de plus en plus de gens partagent cet engouement, car les ventes de disques 33 tours continuent de croître plus vite chaque année. Pour accompagner l’essor du vinyle, les tourne-disques d’aujourd’hui sont dotés de fonctions qui n’existaient pas à l’époque où les 33 tours avaient l’exclusivité sur le marché, il y a de ça bien longtemps. Les technologies des tourne-disques ont grandement évolué et il existe maintenant beaucoup plus de choix. Voici un petit guide d’introduction sur les éléments les plus importants à prendre en compte lorsque vous choisirez votre prochain tourne-disque… et j’espère que vous vous ferez ce plaisir.

Le nouvel essor du vinyle est bien réel, et que les vinyles soient nouveaux pour vous ou que vous possédiez déjà une collection diversifiée, un tourne-disque de pointe vous permettra de profiter pleinement de votre musique.

La renaissance du vinyle

Non seulement les ventes de vinyles continuent d’augmenter depuis 10 ans, mais le taux de croissance semble grimper chaque année. Le graphique à droite ne montre pas les ventes de 2015, qui étonnamment s’élevaient à tout près de 12 millions de disques. Cela représente une croissance de 30 % depuis 2014. Fait intéressant, les seules sources musicales à connaître une montée sont les vinyles et la musique diffusée en continu.   Il n’est pas surprenant que les ventes de CD soient en baisse constante, et c’est le cas aussi pour les téléchargements numériques. L’industrie de la musique évolue à un bon rythme, les technologies populaires se sont succédé et sont tombées dans l’oubli. Le vinyle a fait partie du lot, mais il est maintenant de retour.

Le regain de popularité du vinyle est probablement dû au caractère unique de l’expérience qu’il offre. Si vous avez déjà manipulé un 33 tours, vous savez qu’il s’agit d’une expérience agréable. La sensation éprouvée lorsqu’on parcourt une collection de vinyles, et qu’on s’attarde à regarder les pochettes et feuilleter les livrets d’album ne peut pas être provoquée du contenu numérique. La rondeur du son offert par les vinyles est une caractéristique remarquable. Il n’est pas aussi pur que celui d’un enregistrement numérique, mais certains amateurs affirment qu’il se rapproche plus de la vraie prestation musicale. Il apporte de la chaleur humaine dans notre monde numérique composé de séquences de uns et de zéros.


Les tourne-disques du 21e siècle

Bien que les tourne-disques d’aujourd’hui sont équipés de nombreuses fonctions et de meilleures technologies que ceux des générations précédentes, ils fonctionnement essentiellement de la même façon. En fait, la plupart des caractéristiques à considérer avant d’acheter un tourne-disque n’ont pas beaucoup changé, mis à part quelques exceptions. La nouvelle fonctionnalité la plus intéressante est sûrement la capacité de convertir un enregistrement analogique sur vinyle en fichier numérique. La plupart des nouveaux modèles de tourne-disques sont équipés de ports USB et d’un logiciel qui peut créer des fichiers de musique numérique pendant que vous écoutez votre vinyle.

Vous pouvez également vous procurer un tourne-disque moderne sans sorties numériques pour convertir votre musique. Ces modèles sont idéals pour les amateurs de musique qui souhaitent simplement profiter de leur collection en format vinyle. Pour ma part, j’aime avoir à la fois un tourne-disque performant pour écouter mes vinyles et la possibilité de créer des fichiers numériques pour profiter de ma musique dans la voiture ou n’importe où avec mon iPod. Heureusement, il existe des tourne-disques de qualité similaire, qui sont purement analogiques ou qui permettent de créer des fichiers musicaux numériques.
Donc, quels sont les autres éléments à prendre en compte? Voici les caractéristiques importantes.

La construction de base

Parce les tourne-disques produisent de la musique grâce à une aiguille de lecture qui suit la modulation des sillons du vinyle, ils peuvent être sensibles aux vibrations extérieures. Par conséquent, la solidité de la construction est un facteur important. Donc, comment savoir si un appareil est bien construit? Assurez-vous qu’il comporte une base robuste, qui lui donnera de la stabilité et plus de masse, et surtout un plateau plus lourd. Plus le poids du plateau est grand, moins il est probable qu’on entende le bruit du moteur. Avant d’opter pour un modèle, soulevez et manipulez les appareils que vous comparez pour avoir une meilleure idée de la qualité de la construction. Privilégier les tourne-disques plus lourds et conçus avec des matériaux de qualité supérieure. Un appareil robuste et bien construit produira un son nettement meilleur qu’un appareil plus léger composé de nombreuses pièces en plastique.

Parce que les tourne-disques sont sensibles aux vibrations, même si vous achetez un modèle très robuste, il est important de bien choisir l’endroit où vous l’installerez à la maison. Assurez-vous de le placer sur une surface stable, à l’abri de toute source potentielle d’interférences. Vous ne voulez surtout pas que des gens qui circulent dans la pièce ou que le son qui sort des haut-parleurs fassent vibrer la tablette sur laquelle est posé votre tourne-disque. Il existe sur le marché des tablettes pour tourne-disque spécialement conçues pour amortir les vibrations, mais vous n’en aurez pas besoin si votre machine est bien construite et qu’elle est placée sur une surface stable.

Entraînement direct contre entraînement par courroie

Une des différences de base à considérer est la façon dont le moteur fait tourner le plateau. Il existe deux systèmes fondamentaux : l’entraînement par courroie ou l’entraînement direct. Une machine à courroie comporte une bande élastique qui relie le moteur au plateau, alors que le plateau d’une machine à entraînement direct est monté sur l’arbre du moteur.

La courroie d’un tourne-disque servira également d’amortisseur qui empêchera les bruits et les vibrations indésirables générés par le moteur d’atteindre le plateau. Il y aura donc moins de bruit transmis au bras de lecture et ultimement, au son produit. C’est pour cette raison que les audiophiles ont tendance à opter pour les appareils à courroie. Les DJ quant à eux préfèrent les modèles à entraînement direct, car ils peuvent faire tourner le disque dans les deux sens pour créer des effets audio uniques, sans endommager le moteur. Les deux types d’appareils constituent un bon choix, mais celui-ci devrait être basé sur l’utilisation que vous comptez en faire.

Préamplificateur intégré

L’aiguille qui lit la musique sur le disque doit être équipée d’un préamplificateur pour augmenter la puissance du son qui alimente vos haut-parleurs. Quant à savoir si votre tourne-disque doit être équipé d’un préamplificateur ou pas, cela dépend de l’appareil auquel il sera relié.

Si vous le branchez sur un récepteur muni d’une « prise phono », cet appareil est déjà équipé d’un préamplificateur intégré, donc il n’est pas nécessaire que votre tourne-disque en comporte un. Cependant, de nombreux nouveaux modèles de récepteurs en sont dépourvus. Dans ce cas, il vous faudra un tourne-disque doté d’un préamplificateur intégré. Modèle que vous pourrez brancher sur la prise auxiliaire de votre récepteur.

Si vous découvrez plus tard que vous avez besoin d’un préamplificateur et que votre tourne-disque n’en comporte pas, vous pouvez en acheter un séparément, comme le préamplificateur phono de Behringer, vendu à prix raisonnable. Si vous en avez besoin, je vous conseille de vous procurer un tourne-disque à préamplificateur intégré, car en plus de conférer un aspect plus épuré à votre système, il est plus pratique et aussi économique sinon plus.


Manuel versus automatique

Mon premier tourne-disque était automatique. Il suffisait d’appuyer sur un bouton pour que le bras de lecture se place au début du disque et que la musique commence à jouer. À la fin du disque, le bras retourne automatiquement à sa position originale et l’appareil s’éteint tout seul.

Toutefois, le meilleur tourne-disque que j’ai eu était manuel et je devais moi-même placer le bras de lecture sur le disque. Pour faciliter cette manœuvre, la plupart des modèles manuels sont dotés d’un lève-bras qui permet de soulever ou de reposer le bras de lecture en douceur. Il suffit de placer le bras au-dessus du vinyle, et il descendra précisément à l’endroit choisi. Ce ne sont pas tous les modèles manuels qui sont dotés d’un lève-bras, mais c’est une fonction plus sûre pour écouter des disques, que je recommande fortement. Avec un lève-bras, vous risquez moins d’endommager l’aiguille de lecture ou d’égratigner un disque.

Les audiophiles préfèrent généralement les appareils manuels, car ils comportent moins de pièces mobiles qui peuvent causer des vibrations ou de l’interférence. Ils permettent aussi de choisir efficacement le morceau que vous voulez écouter, alors qu’un appareil automatique commencera toujours la lecture au début du disque, à moins que vous ne placiez vous-même le bras.

Tête de lecture

La tête de lecture est ce qui lit la musique sur le disque, et sa qualité aura une grande influence sur celle du son. Les aiguilles de lecture s’usent au fil du temps et il faut habituellement les remplacer au bout de 600 à 700 heures d’écoute. La précision avec laquelle l’aiguille de la tête suit la modulation des sillons du vinyle influencera le son plus que toute autre chose. C’est pourquoi je vous conseille fortement d’opter pour une tête de lecture de meilleure qualité dans les limites de votre budget. Règle générale, plus le prix est élevé, plus la qualité de la tête est bonne.

Considérations supplémentaires

La plupart des tourne-disques comportent plusieurs vitesses de lecture (habituellement 33 1/3 et 45 tr/min). Cependant, si vous avez une collection de disques 78 tours, assurez-vous que votre appareil puisse les lire. La plupart des nouveaux modèles ne lisent pas les 78 tours, mais vous pouvez toujours trouver des appareils équipés de cette fonction sur le marché.
Il existe quelques caractéristiques qui valent la peine d’être considérées lorsqu’on compare des tourne-disques. Le pleurage et le scintillement sont des caractéristiques qui indiquent le niveau de précision avec lequel le moteur fait tourner le plateau. Les écarts de vitesse de lecture du disque nuisent à la qualité du son et changent le ton ou causent un effet d’oscillation de la musique. Plus le pleurage et le scintillement sont faibles, meilleure est la performance de l’appareil. Idéalement, la mesure devrait être inférieure à 0,25 %.

Un autre élément important est le rapport signal sur bruit. Cela donne une idée du bruit de fond produit par le tourne-disque pour tous les niveaux de signal musical. Préférez les chiffres plus élevés, car cela signifie que le signal musical est supérieur au bruit. Dans l’idéal, il faut que le rapport signal sur bruit soit d’au moins 70 décibels.

Tourne-disques populaires

Si vous voulez vous procurer un nouveau tourne-disque, j’ai de bonnes options à vous proposer dans trois gammes de prix. Voici trois appareils : un bon, un mieux et un meilleur. Tout d’abord, voici leLP60 d’Audio Technica, un appareil qui offre un excellent rapport qualité-prix et qui vous permettra de créer des fichiers numériques à partir de votre collection de vinyles que vous pourrez écouter n’importe où. C’est un tourne-disque manuel à entraînement à courroie, équipé d’un préamplificateur. Il est doté d’une fonction pratique qui permet d’activer ou non le préamplificateur, pour fonctionner avec des sorties phono et de niveau de ligne. Il ne lit pas les disques 78 tours, mais il fonctionne très bien aux deux autres vitesses.


Un échelon au-dessus du LP60 d’Audio Technica se trouve leTT42 de Marantz. Le TT42 de Marantz est un autre appareil à entraînement à courroie équipé d’un préamplificateur, mais il est doté d’une fonction pratique de lecture automatique activée d’une simple pression sur un bouton. Ce tourne-disque conçu pour offrir une qualité sonore supérieure est équipé d’un châssis entièrement flottant qui atténuera toutes les vibrations internes et externes. De plus, il comporte des roulements en métal pour une réduction du bruit, ainsi qu’un servomoteur c.c. quasi silencieux. La marque Marantz est synonyme d’innovation et de qualité du son, et le TT42 de Marantz est un tourne-disque de moyenne gamme qui ne risque pas de vous décevoir.

Mon troisième choix est le PL-30-K de Pioneer, qui a été conçu pour offrir un son de qualité supérieure à celle du modèle de Marantz. Il s’agit aussi d’un tourne-disque automatique à entraînement à courroie équipé d’un préamplificateur. Il comprend des caractéristiques qui font monter d’un cran la qualité du son, comme une tête de lecture haut de gamme, un châssis double couche, une masse supérieure avec une contre-platine de 4 mm, un servomoteur c.c., un plateau moulé sous pression avec un couvre-plateau de 5 mm et un cadran antipatinage pour une lecture plus précise. Comme vous pouvez le constater, les tourne-disques de qualité supérieure sont conçus pour offrir une meilleure qualité acoustique et non une multitude de fonctions supplémentaires. Cependant, cet appareil est doté d’une fonction additionnelle géniale : un égaliseur intégré qui permet d’ajuster le son selon vos préférences.

Connexion sans fil des tourne-disques

La dernière chose dont j’aimerais vous parler, c’est de la possibilité de connecter un tourne-disque à des haut-parleurs sans fil, sans utiliser de récepteur. Puis, de contrôler le tout à partir d’une application sur votre téléphone. Il peut sembler contre-intuitif de commander un appareil analogique, tel qu’un tourne-disque, au moyen d’un appareil numérique, comme la plupart de haut-parleurs sans fil, mais c’est possible! Et il n’est pas nécessaire d’avoir un tourne-disque muni d’un port USB, vous pouvez le faire avec n’importe quel modèle!

Je vous explique comment le faire avec le système de haut-parleurs sans fil de Sonos, mais ça fonctionne aussi avec d’autres appareils sans fil comme le système Omni de Polk Audio.

Avec le système de Sonos, tout ce dont vous avez besoin, c’est du Connect:Amp de Sonos en plus de haut-parleurs sans fil de Sonos que vous avez déjà à la maison. Votre tourne-disque doit être équipé d’un préamplificateur, et si ce n’est pas le cas, vous pouvez toujours utiliser le préamplificateur phono de Behringer. À l’aide de câbles RCA, reliez simplement votre tourne-disque à préamplificateur aux connecteurs auxiliaires au dos du Connect:Amp. Le Connect:Amp communique ensuite votre contenu aux haut-parleurs sans fil de Sonos. Aucun récepteur n’est requis!

L’avantage c’est que vous pouvez utiliser l’application Sonos sur votre téléphone pour contrôler le contenu audio dans toute la maison. Écoutez de la musique sur vinyle dans une pièce, dans toutes les pièces ou dans des pièces sélectionnées de votre maison. Ajustez le volume, mettez les haut-parleurs en sourdine, remplacez la source musicale par du contenu sur Internet et revenez au tourne-disque. C’est un mélange de numérique et d’analogique. Et de technologie filaire et sans fil. Le tourne-disque rétro se modernise au 21e siècle.

Comme je l’ai mentionné plus haut, ça fonctionne avec d’autres systèmes, comme l’Omni de Polk Audio. Tout ce qu’il faut, c’est l’A1 de Polk Audio, qui fonctionne exactement de la même manière que le Connect:Amp de Sonos. Il suffit de relier l’A1 de Polk Audio à la prise phono du tourne-disque. Il peut être connecté sans fil à tous les haut-parleurs Omni de Polk de votre maison ou branché directement sur des haut-parleurs standard. Encore une fois, aucun récepteur n’est requis, utilisez l’application de Polk pour contrôler votre système.

Les vinyles sont de retour! Heureusement il existe aujourd’hui des tourne-disques modernes pour les écouter. Jetez un coup d’œil à la sélection offerte chez Best Buy et PROFITEZ-EN au maximum!

PARTAGER SUR
Tom Brauser
J’adore essayer les nouvelles technologies et j’ai adopté une approche pratique des gadgets électroniques : ils doivent être faciles à utiliser et me simplifier la vie. Ma maison est entièrement câblée. La salle familiale est dotée d’une chaîne audio ambiophonique pour la musique et la télévision, et je l’ai configurée afin de pouvoir écouter de la musique dans toute la maison et à l’extérieur. Je peux diffuser du contenu Internet sur tous les appareils à la maison, ce qui permet de choisir parmi un vaste choix de divertissements.

5 COMMENTAIRES

  1. Je seconde…..

     

    Très rare de lire un article de vulgarisation sur les tables tournantes qui ne nous dit pas qu’il faut acheter un entraînement direct pour avoir de la qualité !!!!!

     

    Bien fait.

  2. Une petite information supplémentaire sur la fonction du préamplificateur phono.

    En plus d’amplifier le signal produit par la cellule phonocaptrice, le préampli doit aussi appliquer une égalisation précise (RIAA).

    Lorsqu’un disque vinyle est gravé, on applique une courbe d’égalisation qui atténue le niveau des basses fréquences et qui augmente celui des hautes.

    À la lecture, on applique la courbe inverse afin de rétablir l’équilibre de l’enregistrement.

    Ceci a pour effet de réduire le bruit de surface du disque (hautes fréquences) et de permettre un enregistrement de plus longue durée (basses fréquences).

  3. Le nec plus ultra à venir en matière de platine analogique USB est certainement la nouvelle platine PS-HX500 de Sony.

    Non seulement avons nous affaire à une très bonne table tournante mais celle-ci peut convertir vos précieux vinyles en format numérique DSD! Ce format audionumérique est totalement différent du format PCM et est réputé pour offrir une qualité sonore inégalée…

     

    http://www.sony.com/electronics/audio-components/ps-hx500

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here