Capture d’écran 2015-07-09 à 18.46.49.jpgQuand j’étais petit, j’adorais dessiner dans des albums à colorier. Et j’étais loin d’être le seul. Je crois que tous les enfants passent par cette phase. Parfois, en dessinant, je me disais que dans le futur les enfants pourraient transformer en trois dimensions les oeuvres d’art qu’ils créeraient. Cependant, jamais de mon vivant je ne pensais pouvoir voir de mes yeux cette innovation. Pourtant, depuis quelque temps, Crayola commercialise une nouvelle gamme de produits qui s’en approche beaucoup : le Color Alive.

 

 

 

 

 

 

 

Le concept

 

Le concept est d’une simplicité incroyable. Tout d’abord, l’enfant (ou le grand enfant) colore une image contenue dans un livre à colorier de la gamme Color Alive de Crayola avec un ou plusieurs des crayons fournis (il peut aussi utiliser n’importe quel crayon ou feutre Crayola). Ce livre à colorier semble à première vue n’avoir aucune différence avec les livres d’autres marques. Il suffit juste de remplir de couleurs les différentes zones du dessin laissées en blanc. Si votre enfant est un habitué de ce genre d’activité, il n’aura aucun problème à colorier les pages.

 

Ensuite, une fois que votre enfant a terminé son oeuvre d’art, vous (ou lui, s’il est assez vieux) devez scanner celle-ci avec votre téléphone intelligent par l’entremise d’une application gratuite fournie par Crayola et qui est disponible sur l’App Store, Google Play et le Windows Store.

 

Finalement, et c’est à mon avis l’étape la plus intéressante, le dessin, une fois qu’il a été scannée, prend vie. Par exemple, si votre fille a dessiné une fée avec une robe rose et des cheveux bleue, celle-ci va s’animer en 3D dans l’application en ayant les mêmes couleurs. Elle ne va pas juste rester immobile comme une statue. Elle va bouger devant ses yeux! Il va même y avoir du son.

 

Si elle est fière de sa création, elle va pouvoir la photographier avec son téléphone intelligent ou sa tablette (l’application fonctionne pour ces deux types d’appareils), l’enregistrer dans l’application ou encore la partager avec ses amis.

 

 

L’application Color Alive

 

L’application Color Alive est indispensable pour voir prendre vie ses créatures. Je dois avouer que je l’ai trouvé assez épurée, ce qui n’est pas forcément un défaut en soit, quand on connait le public cible. Les développeurs l’ont probablement conçu en gardant à l’esprit qu’elle va s’adresser à des enfants ou à des adultes qui ne veulent pas trop se casser la tête. En tout cas, ça se voit. On prend rapidement nos repères.

 

Grosso modo, sur la page d’accueil, on retrouve cinq boutons :

 

coloralive1.jpg1- Jouer

 

C’est par ici que l’on passe si l’on souhaite scanner une page. Il faut d’abord sélectionner le livre.

 

2- Obtenir plus de pages de coloriage

 

Cette option permet d’acheter des pages supplémentaires de coloriage. À l’heure d’écrire ces lignes, les pages additionnelles se vendaient par lot de huit pages et se détaillaient à un coût d’à peu près 2,50 $ par lot, ce qui est plutôt raisonnable.

 

3- Mes trucs enregistrés

 

Dans cette section, on retrouve les personnages animés créés par l’enfant et que celui-ci a désiré enregistrer. Il est possible également d’imprimer des pages de différents albums de Color Alive achetés. L’application permet de les enregistrer en PDF pour pouvoir y accéder, par exemple, dans un nuage informatique comme Dropbox à partir d’un autre ordinateur. Les fichiers font plus de 20 Mo, alors l’envoi par courriel n’est pas vraiment possible.

 

Le choix des pages offertes gratuitement dans l’application est assez modeste (il y en a que quatre), mais je pense qu’ils arrivent quand même à donner une assez bonne idée du concept. Et puis, si l’enfant aime ça, le parent pourra lui acheter des pages en ligne qu’il imprimera ou des cahiers au magasin.

 

4- Instructions

 

Ici, pas de surprise, on y apprend comment jouer et donner vie à ses personnages. Le didacticiel ne prend que quelques secondes.

 

5- Pour les parents

 

Cette section est un peu le « vrai » manuel d’instructions. On y décrit en détail l’application ainsi que certains termes techniques (par exemple, qu’est-ce que le 4D).

 

 

coloralive4.jpgLes modes de jeu

 

L’application propose deux modes de jeu pour l’enfant : le mode « 4D » et le mode « effets spéciaux ». Chacun propose ses particularités, comme nous le verrons.

 

Le 4D

 

Pour rendre « vivants » les personnages que les enfants colorient, l’application utilise une technologie baptisée 4D. En fait, il s’agit ni plus ni moins de la réalité augmentée. Si vous n’êtes pas familier avec cette dernière, disons simplement que l’application va vous donner l’impression que vous avez créé une créature qui évolue dans notre monde et non pas dans son monde a elle, comme dans un jeu vidéo.

 

Pour donner vie à un personnage ou à une créature de Color Alive, c’est simple. L’enfant doit se rendre dans l’option « jouer ». Ensuite, l’appareil photo va s’ouvrir. Il n’a qu’à balayer l’une des pages du livre pour voir apparaitre à l’écran l’option « 4D » et « effets spéciaux ».

 

S’il appuie sur le premier bouton, le personnage va se transformer en modèle 3D, qui pourrait rappeler certains jeux vidéo. Bien que le niveau de détail des textures ne soit pas aussi impressionnant qu’un jeu vidéo pour PS4 ou Xbox One, les enfants trouveront sûrement leur personnage très beau. Après tout, c’est eux qui l’ont créé! En tout cas, étant moi-même un adulte, j’ai eu un grand plaisir à voir prendre vie mes dessins.

 

Une fois que notre personnage est « en vie », on peut le déplacer, le rapetisser ou le grossir, en faisant le même mouvement des doigts que l’on fait habituellement pour zoomer et dézoomer une photo avec notre téléphone intelligent. On peut même opter pour la caméra du devant de l’appareil pour prendre un selfie avec notre nouvel ami.

 

Bref, l’enfant dispose de plusieurs options s’il souhaite s’amuser avec lui. Peut-être qu’un enfant de 12 ans trouvera que ça manque d’options, mais il ne faut pas oublier que les Color Alive s’adressent à des enfants de 4 ans et plus qui n’ont pas la même expérience en matière de jeux vidéo et d’interactivité qu’un préadolescent. En d’autres mots, le niveau technique de l’application est parfait pour de jeunes enfants.

 

 

 

coloralive3.jpgLes effets spéciaux

 

Le second bouton ne transforme pas en modèle 3D le dessin de l’enfant. Malgré cela, il demeure quand même amusant. Quand on appuie sur « effets spéciaux », le dessin garde, en effet, la même apparence, sauf que l’on voit apparaitre certains effets. En fait, c’est l’utilisateur qui choisit les effets qu’il souhaite ajouter. Il y en a six : le feu, la glace, les reflets jaunes, les étoiles roses, les bananes et les toiles d’araignées.

 

Il faut bien faire attention, car cette option ne fonctionne pas avec des crayons ordinaires. Si vous avez imprimé à votre enfant une feuille Color Alive et que vous l’avez fait dessiner avec vos crayons, vous risquez de ne pas voir les effets spéciaux. Pour que ça marche, on doit utiliser les crayons d’effets spéciaux inclus dans un cahier. Cependant, de ce que j’ai compris, ce ne sont pas tous les crayons qui déverrouillent les effets spéciaux. Dans le livre que j’ai essayé, la Forêt enchantée, seul le crayon jaune fonctionnait avec les effets spéciaux.

 

Les six effets spéciaux n’ont pas tous fonctionné avec le jaune. En effet, il semble que chaque effet spécial fonctionne avec une couleur spécifique. Par exemple, pour ma couleur, j’ai pu déverrouiller les petits éclats jaunes et les bananes, mais pas la glace ou le feu.

 

Même si je n’avais pas beaucoup de choix, je dois avouer que les effets sont très bien rendus. J’avais dessiné un arbre brun et seuls le nez et les yeux étaient jaunes. En activant l’option « éclats », seules les parties de son corps en jaune se sont « transformées ». C’était assez cool!

 

 

 

 

coloralive5.jpgLa stabilité

 

Durant mon expérience, j’ai éprouvé quelques problèmes occasionnels de stabilité. Ça arrivait souvent quelques secondes après que j’aie scanné mon personnage. L’application gelait environ 5 à 6 secondes. Après ça, je pouvais de nouveau l’utiliser sans devoir la redémarrer. J’ignore si c’était un problème lié avec mon téléphone (j’ai utilisé un Samsung Galaxy S5) qui devenait d’ailleurs assez chaud, ou l’application elle-même.

 

Attention! Je ne veux pas me montrer alarmiste. Je peux compter sur les doigts d’une main les fois où j’ai rencontré des problèmes de stabilité et je l’ai utilisée pendant vraiment longtemps. À mon avis, vous pourrez sûrement utiliser sans trop de problèmes cette application sur votre mobile.

 

 

Verdict

 

Si vous avez un enfant qui a entre 4 et 7 ans, je crois qu’il adorera Crayola Color Alive. L’application et les livres à colorier feront travailler comme jamais son imagination. Contrairement à tous ceux nés avant eux, ils pourront voir enfin leur création prendre vie. Et ça, ça n’a pas de prix.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Points forts

 

– L’interface de l’application est épurée et efficace

– Des modes de jeux qui plairont aux jeunes enfants par leur simplicité

– Les personnages 3D reprennent les mêmes couleurs que les dessins

– L’animation des personnages 3D est convaincante

– Une alliance parfaite entre le dessin sur papier et la technologie

– Un grand choix de dessins payants

 

Points faibles

 

– Quelques problèmes de stabilité avec mon téléphone

– Certains pourront se plaindre que le nombre de dessins gratuits inclus est trop limité

 

Les Crayola Color Alive seront bientôt disponibles chez Best Buy. Visitez régulièrement Branche-Toi pour connaitre les dates de disponibilité!

 

 

 

PARTAGER SUR
Philippe Michaud
Blogueur pour Branche-Toi depuis sa fondation, Philippe Michaud a toujours été un passionné des technologies. Il adore tester toutes sortes de produits et partager ses découvertes. Au fil des années, il a collaboré pour plusieurs médias dont Québec Micro, Branchez-Vous! et MSN Techno. Il a également été recherchiste pour une émission à ZTÉLÉ.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here