couette.jpgAprès un Noël qui faisait plus penser à un mois d’avril qu’à un mois de décembre, il faut bien avouer, avec la baisse fulgurante du mercure et les tempêtes des derniers jours, que l’hiver est bien arrivé! Pendant de nombreuses années, j’ai habité dans des appartements de Montréal qui n’étaient pas très bien isolés. L’hiver, ça me coûtait une fortune en chauffage, sans pour autant que mon logement soit « confortable ». Je me rappelle encore les longues nuits passées en boule dans mon lit à essayer de me réchauffer… Heureusement, il y a quelques années, j’ai découvert les couettes! Même si elles sont de plus en plus populaires, je me suis rendu compte, en parlant avec mes proches, que plusieurs d’entre eux n’en avaient jamais mis dans leur lit. C’est pour cette raison que j’ai eu envie de vous parler un peu des couettes.

Ce qui est bien avec une couette, c’est qu’elle peut vous maintenir au chaud l’hiver, sans pour autant devenir inutile l’été étant donné qu’elle est capable de rester fraîche. En effet, contrairement à plusieurs couvertures, la couette (et spécialement celle en duvet) peut respirer.

L’histoire

La couette aurait fait son apparition au Moyen Âge, en Europe du Nord (surtout en Allemagne et au Danemark). À l’époque, les nouveaux mariés se faisaient remettre comme cadeau de mariage un sac dans lequel on trouvait du duvet d’oie ou de canards. Cette « tradition » était surtout populaire dans les campagnes, car les maisons des fermiers étaient souvent mal isolées.

Au 20e siècle, la couette fut peu à peu délaissée. En effet, les spécialistes avançaient que les acariens présents dans le duvet des animaux pouvaient causer des allergies. Après tout, qui veut dormir dans un lit qui lui causera des éternuements et des plaques rouges? 

La couverture prit donc le dessus. Mais pas pour très longtemps, heureusement! La couette est redevenue populaire, notamment après la Deuxième Guerre mondiale, lorsque les matières synthétiques hypoallergéniques sont arrivées. Aussi, certains remettaient en question la relation entre le duvet et les acariens. 

La couette en duvet

couetteoie.jpgLa couette en duvet est appréciée par beaucoup de personnes. Pourquoi? Parce que si vous prenez deux couettes qui ont le même poids – l’une en duvet et une autre synthétique – vous constaterez que celle en duvet offre trois fois plus de chaleur que l’autre. 

Mais c’est quoi au juste du duvet? Sans entrer dans les détails trop techniques, on peut dire que le duvet est « récolté » sous le dessous des ailes et sur l’abdomen des oiseaux aquatiques comme le canard. Un peu comme un manteau, le duvet sert à le maintenir au chaud. 

Pour la fabrication d’une couette, on peut avoir recours à du duvet de canard ou d’oie. Il semblerait que l’oie soit plus appréciée des connaisseurs. La raison est simple : une oie est plus grosse à maturité qu’un canard. Or il est prouvé que plus l’oiseau à une grande taille et plus son duvet sera de meilleure qualité. 

Les plus fortunés ne jurent cependant que par du duvet d’eider. C’est un canard que l’on retrouve dans l’estuaire du Saint-Laurent. Ce type de duvet est très coûteux, car il s’agit d’une espèce menacée, ce qui signifie que l’on ne peut le récolter qu’à la main! 

eider.jpg

Eider à duvet (Source image :  Andreas Trepte/Wikipedia Creative Commons)

La couette en plume 

La plume est moins coûteuse que le duvet. Par contre, il est rare de retrouver sur le marché des couettes faites entièrement de plumes. Ce sont plus des mélanges faits de plumes et de duvet. 

Les plumes, chez les oiseaux aquatiques, n’ont pas les mêmes propriétés que le duvet. Elles ont plus une fonction de protection. Étant donné qu’elles sont plates, elles emmagasinent également moins d’air. Leurs propriétés isolantes sont donc moins élevées. 

Et si vous vous êtes déjà amusé avec une plume d’oiseau, vous savez sans aucun doute que la tige peut piquer. Or, dans une couette, ces tiges peuvent, avec le temps, se casser et même percer l’enveloppe dans laquelle se trouve la couette et vous piquer pendant votre sommeil. Ouch!

Je ne l’ai pas encore dit, mais le duvet est un matériau très léger, ce qui est moins le cas de la plume. Et quand vous dormez, il est préférable d’avoir sur le corps quelque chose que l’on ne sent pas ou presque…

couettesynthe.jpgLa couette en fibres synthétiques

Les puristes apprécient moins la couette en fibres synthétiques, car elle n’est pas « pure ». Par contre, elle est parfaite pour les gens qui souffrent d’allergies ou pour les asthmatiques. Étant donné qu’elle se lave d’habitude à la laveuse, elle est recommandée pour les enfants qui font pipi au lit. 

couettelaine.jpgLa couette en laine

Si vous avez déjà porté un chandail de laine, vous savez que ce type de matériaux peut nous garder au chaud, tout en pouvant nous faire respirer. Ainsi, une couette en laine propose ces mêmes caractéristiques. En revanche, elles gonflent moins qu’une couette en duvet ou faite de fibres synthétiques. Il est également bon de préciser que peu de gens sont allergiques à la laine.

couettesoie.jpgLa couette en soie 

La couette en soie est beaucoup moins chaude que les autres types de couettes. On l’utilise plus en été. Les hommes et les femmes qui suent beaucoup la nuit l’apprécient aussi beaucoup. Inutile donc de dire que si vous êtes de nature frileuse, ce type de couette n’est pas fait pour vous. 

housse.jpgLa « coquille »

Peu importe le matériau que vous utilisez, il faut une enveloppe dans laquelle sera « stocké » ledit matériau. Il est important de choisir un tissu qui a été tissé de façon serrée. Pourquoi? Tout simplement pour éviter les malencontreuses fuites de duvet. Il est aussi suggéré d’opter pour un tissu composé de fibres naturelles. Par exemple, le coton aide à évacuer la transpiration. De plus, la majorité des « coquilles » sont blanches, ce qui leur assurera une meilleure durée de vie puisqu’elles n’ont pas été « travaillées », comme une enveloppe avec de la couleur ou des motifs. 

L’enveloppe ne doit pas être confondue avec la housse. La housse, c’est ce qu’on ajoute par-dessus. Ça protège en quelque sorte notre couette, tout en lui donnant de la couleur. Pour ne pas perdre l’aspect « respirable » du duvet, mieux vaut opter pour une housse faite de coton à 100 %.

Conclusion

En terminant, une couette coûte souvent plus cher qu’une couverture normale, mais vous allez voir, qu’à long terme, vous serez gagnant! Après tout, le sommeil, ça n’a pas de prix!

dodocouet.jpg

Best Buy offre une grande variété de couettes. Jetez-y un coup d’oeil!

PARTAGER SUR
Philippe Michaud
Blogueur pour Branche-Toi depuis sa fondation, Philippe Michaud a toujours été un passionné des technologies. Il adore tester toutes sortes de produits et partager ses découvertes. Au fil des années, il a collaboré pour plusieurs médias dont Québec Micro, Branchez-Vous! et MSN Techno. Il a également été recherchiste pour une émission à ZTÉLÉ.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here