10389797_10 (1).jpgJ’adore travailler avec de la musique. Ça m’aide à rester concentré et motivé. Quand ma conjointe et ma fille sont à la maison et que je dois rédiger un article, je mets mon casque d’écoute pour m’isoler. Dans les derniers jours, j’ai eu la chance de tester le nouveau casque d’écoute sans fil SoundLink II de Bose. Découvrez ce que j’en ai pensé.

Le sans-fil à l’honneur

Depuis quelques années, on voit de plus en plus de casques d’écoute abandonner le bon vieux câble audio (3,5 mm) au profit du sans-fil. Il faut dire qu’avec l’évolution du sans-fil et le Bluetooth, cette technologie est devenue très performante. C’est peut-être pour cette raison que le dernier casque de Bose est sans fil.

Grâce à la technologie Bluetooth, il se connecte facilement à votre téléphone intelligent, votre tablette et même votre ordinateur compatible. La configuration ne prend, dans les faits, que quelques seconds. On va dans les paramètres de notre appareil, sous l’onglet Bluetooth, on sélectionne le SoundLink II et la connexion se fait automatique ou presque. Aussi, chaque fois qu’on allumera le casque, il se connectera automatiquement à notre appareil.

1-2.jpgLe revers de la médaille

Vous vous en doutez, les appareils sans fil ont souvent un petit défaut : l’utilisation d’une pile. Contrairement à des casques ordinaires, ils n’ont pas une autonomie « infinie ». Heureusement, avec ce nouveau casque d’écoute, Bose a prouvé qu’il pouvait venir à bout de ce problème. Le SoundLink II offre, en effet, une autonomie de 15 heures. Je n’ai pas calculé à la seconde près, mais dans la réalité, ça ressemble pas mal à ça.

Beaucoup de casques sans fil n’indiquent pas l’autonomie de leur pile, ce qui peut être assez fâchant. Imaginez. Vous prenez votre casque d’écoute le matin et vous ne savez même pas s’il va avoir assez de jus pour durer toute la journée.

Le SoundLink II propose une façon originale de connaitre l’autonomie restant de sa pile. Au lieu de la traditionnelle jauge, quand on l’allume, on entend la voix d’une femme nous dire (en anglais) combien de pourcentage il reste. Elle n’est pas précise à l’unité près, mais ça nous donne une bonne indication. La voix nous dit aussi à quel dispositif le casque est lié. Comme ça, si notre casque est branché à plusieurs appareils (il est même possible d’alterner entre 2 appareils compatibles), on peut savoir immédiatement c’est lequel.

Si vous vous rendez compte que vous manquez de jus, le SoundLink II ne vous laissera pas tomber. En effet, j’ai particulièrement aimé la fonction permettant de le recharger seulement pendant 15 minutes  pour obtenir environ 2 heures d’utilisation supplémentaire.

Personnellement, je ne vous dirais pas de toujours faire ça (vous devriez plutôt le laisser plus longtemps pour que la batterie puisse se recharger complètement), mais disons que c’est excellent pour nous dépanner. À noter que le chargement se fait à l’aide d’un câble USB.

2-2.jpgLa conception

J’ai une confession à vous faire. Même si j’ai testé beaucoup de casques d’écoute et d’écouteur dans ma carrière, j’ai cherché pendant de longues minutes l’orientation de ce casque. Je ne savais pas de quel côté le mettre sur ma tête! Vous savez, chaque casque indique sur quelle oreille on doit mettre l’écouteur : R, pour droit et L, pour gauche. Habituellement, ces symboles se retrouvent sur l’extérieur du produit. Or, ici, il n’y avait rien!

Finalement, je me suis rendu compte qu’à l’intérieur même de chaque écouteur, on avait inscrit, en très gros caractère, les lettres « R » et « L ». En tout cas, si vous achetez le SoundLink II après avoir lu ma critique, vous ne commettez pas la même erreur que moi!

Une fois que j’ai pu distinguer la droite de la gauche, j’ai finalement pu le mettre sur ma tête. Premier constat : il est très confortable. Les écouteurs enveloppent bien l’oreille, sans pour autant l’étouffer. Plusieurs modèles donnent chaud à nos oreilles, si bien que quand on enlève le casque, on a les oreilles toutes chaudes et rouges. Le SoundLink II peut se vanter de ne pas avoir ce problème.

Le casque est ajustable et tient bien sûr la tête. Je ne dis pas qu’on pourrait faire du jogging avec, mais, si vous marchez normalement, il ne devrait pas tomber. En même temps, vous n’avez pas l’impression que votre tête se trouve dans un étau. Bref, il sert juste assez bien la tête pour rester solidement ancré sans devenir inconfortable.

10389797_12.jpgLes contrôles 

Les contrôles se trouvent sur l’écouteur droit. C’est là que l’on retrouve le bouton d’alimentation, ainsi que les traditionnels boutons pour monter ou descendre le volume. Un autre bouton sert à mettre sur pause ou à changer de piste. Il a aussi comme fonction de passer des appels. Peut-être qu’il aurait été mieux d’utiliser au moins un autre bouton, car ça fait beaucoup de choses à apprendre.

En effet, pendant l’écoute d’une chanson, on doit appuyer une fois sur ce bouton pour la mettre en pause, deux fois pour aller à la prochaine chanson et trois fois pour se rendre à la chanson précédente. On doit aussi appuyer une fois, sur ce même bouton, pour passer un appel. Évidemment, après plusieurs semaines d’utilisation, ça devient une seconde nature, mais disons que les premiers jours d’utilisation, on risque de se tromper.

La qualité audio 

Du point de vue audio, le SoundLink II est vraiment impressionnant. Il est livré avec quelques technologies qui lui permettent d’offrir un son d’une grande richesse (la technologie TriPort) et d’une clarté sans égale (la technologie Active EQ)

10389797_11 (1).jpgVous entendrez tous les instruments de votre chanson distinctement comme si vous étiez dans le studio d’enregistrement. Vous vous surprendrez même à découvrir de nouvelle sonorité. En tout cas, moi, c’est ce que j’ai ressenti en écoutant des albums de Pink Martini, Peter Peter, Chopin ou Brahms.

Si vous n’êtes pas adepte de la technologie sans fil ou que votre pile est morte, vous pourrez toujours vous servir du câble audio compris. Vous n’aurez toutefois pas accès aux commandes du SoundLink II. Le câble m’a aussi semblé plutôt court. Mais bon. Quand on achète un casque comme celui-ci, ce n’est pas pour le brancher avec un fil.

Même si je n’ai rien de négatif à dire sur la qualité sonore (au contraire, je n’ai que des éloges), je dois quand même préciser que j’ai vécu plusieurs « coupures » de quelques microsecondes pendant que j’écoutais des chansons. Ce n’était pas astronomique, mais c’était suffisant pour me faire perdre le fil. Par contre, il se peut que le problème ne vienne pas du casque lui-même, mais plutôt de ma source.

Verdict

Si vous êtes à la recherche d’un casque sans fil qui vous offrira une qualité sonore élevée, vous pouvez vous tourner sans problème vers le SoundLink II de Bose. En plus, il est assez confortable pour être utilisé pendant de longues heures sans problème.

Points positifs

– Très confortable

– Reste solidement en place sans donner l’impression qu’on a un étau sur la tête

– Les oreilles respirent et n’ont pas chaud

– Offre un son qui enveloppe

– Restitue merveilleusement bien la plupart des styles musicaux

Points négatifs 

– Quelques coupures quand on utilise le Bluetooth

– Un câble audio assez court

– Un bouton qui a trop de fonctions?

 

PARTAGER SUR
Philippe Michaud
Blogueur pour Branche-Toi depuis sa fondation, Philippe Michaud a toujours été un passionné des technologies. Il adore tester toutes sortes de produits et partager ses découvertes. Au fil des années, il a collaboré pour plusieurs médias dont Québec Micro, Branchez-Vous! et MSN Techno. Il a également été recherchiste pour une émission à ZTÉLÉ.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here