kirby1.jpgKirby est l’un des héros les plus populaires de l’univers de Nintendo, et j’avoue, personnellement, que c’est l’un de mes favoris! Pourquoi? Parce que même s’il est très mignon, Kirby est un personnage redoutable qui a plus d’un tour dans son sac pour venir à bout de ses ennemis.

Nintendo a récemment lancé, sur la Wii U, Kirby and the Rainbow Curse, un jeu qui, comme son nom l’indique, met en scène le gros bonhomme rose cette fois-ci dans l’une des aventures les plus originales dans laquelle on a pu le voir jusqu’à présent!

Console : Wii U

Date de sortie : 20 février 2015

Classement : E – Enfants et adultes.

Oh non! On a volé les couleurs!

Comme vous le savez sans doute, les jeux de la firme nippone ne sont pas reconnus pour la complexité de leur scénario et Kirby and the Rainbow Curse ne fait pas exception à la règle. Remarquez, quand même, que ce n’est pas un défaut en soi. Ça fait du bien, des fois, d’oublier les histoires compliquées et de se concentrer sur le jeu lui-même.

Ainsi donc, Kirby s’amuse tranquillement avec son ami Waddle Dee près d’un étang dans la Dream Land quand, soudain, un trou mystérieux s’ouvre dans le ciel et se met à aspirer toutes les couleurs du royaume de notre gentille créature. Heureusement, Elline, un pinceau venu d’une contrée lointaine, réussi à s’échapper de son oppresseur. Grâce à elle, Kirby et Waddle Dee vont pouvoir redonner vie aux couleurs de leur royaume.

kirbynormal.jpg

Un gameplay amusant et original

Si vous avez déjà joué à Kirby: Canvas Curse, un jeu pour la DS sorti à la fin de 2005, le gameplay de Kirby and the Rainbow Curse vous semblera familier. Sinon, vous serez un peu déstabilisé, croyez -moi!

À première vue, ce nouveau titre semble n’être qu’un nouveau jeu de plateforme pour une console de Nintendo. Mais il n’en est rien! Même si le jeu se déroule en 2D et emprunte quelques mécaniques à des licences comme Mario, il propose une expérience sensiblement différente. Disons que c’est l’un des jeux pour la Wii U qui tire le plus profit du GamePad actuellement. En fait, vous pourrez même jouer toute l’aventure ou presque uniquement avec la super manette de la console.

Kirby, contrairement à la plupart des personnages dans les jeux de plateforme, ne marche pas, ne court pas et ne saute pas dans cet opus. Étant coincé en boule, celui-ci se déplace à l’aide d’arc-en-ciel que l’on trace avec le style du GamePad.

Si on veut, par exemple, que notre personnage saute par-dessus un trou, il suffit de tracer une ligne en dessous de notre personnage jusqu’à l’autre côté du précipice. Et si on veut qu’il aille plus vite, on peut appuyer sur lui pour le faire accélérer.

kirbymanette.jpg

Toutefois, on ne peut pas faire n’importe quoi avec les arcs-en-ciel, car, comme une jauge de mana, elle se vide progressivement. Heureusement, elle se recharge assez vite. Si dans les premiers niveaux, on se préoccupe pas ou peu de cette jauge, dans les niveaux plus avancés, la gestion de cette barre d’encre va devenir capitale. Il m’est, en effet, arrivé plus d’une fois de manquer d’encre, ce qui a provoqué la chute de mon personnage.

Tout au long des niveaux, on récolte aussi des étoiles. Après en avoir accumulé une centaine, il suffit de tenir le stylet quelques secondes sur Kirby pour qu’il se transforme en grosse boule indestructible ou presque. C’est en fait très pratique pour éliminer des obstacles. Aussi, à certains moments, notre héros peut se transformer en divers objets, comme en tank ou en sous-marin. Par exemple, en sous-marin, Kirby peut lancer des torpilles. On choisit la direction avec le style. Pour ma part, ces quelques niveaux font partie de mes favoris!

Contrairement à d’autres personnages, Kirby peut encaisser plusieurs coups. D’ailleurs, au début, les ennemis ne représentent pas réellement une menace. On peut souvent les esquiver, et même s’ils arrivent à nous toucher, on peut toujours récupérer des fruits dans le tableau qui nous redonneront de la vie.

kirbysousmarin.jpg

Des niveaux très longs!

Si les jeux mettant en vedette le plombier moustachu proposent habituellement beaucoup de niveaux de courte durée, Kirby and the Rainbow Curse, lui, fait tout le contraire. Comme dans les jeux avec Mario, il y a plusieurs mondes. Dans chacun de ces mondes, cependant, le nombre de niveaux ne se compte que sur le bout des doigts (on en dénombre en tout presque une trentaine). On doit à la fin affronter des boss dont la difficulté augmentera progressivement au cours de la partie sans toutefois devenir vraiment impossible à battre. Une fois que l’on sait comment les gros méchants fonctionnent, on peut, habituellement, venir à bout d’eux sans trop de problèmes.

Les niveaux par monde sont donc peu nombreux. En revanche, et c’est un peu le point négatif du titre, quelques tableaux sont assez longs. Certains niveaux peuvent prendre plusieurs longues minutes avant d’être terminés. J’avoue que j’avais parfois hâte d’arriver au bout! Heureusement, le système de sauvegarde est bien pensé, car lorsque l’on meurt, on ne doit pas recommencer du début, mais souvent à proximité de l’endroit où l’on est mort, à condition d’avoir encore des vies!

Par chance, on ramasse beaucoup de vies dans les niveaux et, à moins de vouloir délibérément mourir, on en manque rarement. C’est au moins ça!

Étant donné qu’il n’y a pas beaucoup de niveaux par monde, on change régulièrement d’environnement, ce qui est un point très positif. On ne se lasse jamais des décors. D’ailleurs, en ce qui concerne les graphismes, je dois dire que les développeurs se sont littéralement surpassés! Sur le plan artistique, c’est l’un des jeux de plateformes les plus originaux auquel j’ai joué récemment!

Les graphismes très colorés semblent être faits en papier mâché et en pâte à modeler, comme dans certaines émissions jeunesse. Si bien qu’on peut passer de longues minutes à contempler les environnements, comme si on regardait une émission à la télé.

kirbytank.jpg

Un multijoueur intéressant

Comme dans beaucoup de jeux de plateforme, Kirby and the Rainbow Curse offre un mode multijoueur jouable sur le même écran. Le second joueur doit alors contrôler Waddle Dee. Cependant, étant donné que chaque Wii U ne dispose que d’un GamePad, le deuxième personnage jouable se contrôle avec une Wiimote.

Comme on pourrait s’en attendre, Waddle Dee offre un gameplay plus traditionnel : on le fait avancer avec la manette et il peut sauter. J’ai joué quelques heures avec ma conjointe et j’avoue que j’ai trouvé ça assez intéressant. Les deux joueurs doivent souvent communiquer entre eux, car chacun contrôle un personnage aux habiletés sensiblement différentes. Bref, ça apporte une belle complémentarité que n’offrent pas tous les modes multijoueur de titres similaires.

kirbydernier.jpg

Le support des amiibo

Un petit mot avant de conclure sur le support des amiibo. Disons simplement que si vous avez une figurine de Kirby, Meta Knight et King Dedede, elles seront compatibles avec ce jeu. N’ayant pas l’une de ces figurines, je n’ai toutefois pas pu tester cette fonction.

Verdict

Kirby and the Rainbow Curse est un jeu de plateforme rafraichissant et amusant qui apporte réconfort et joie en ce mois de février froid et interminable. Bref, voilà un titre amusant à jouer seul et avec un ami!

Ce que j’ai aimé :

– Les graphismes colorés et originaux
– Le gameplay atypique
– Les nombreux mondes
– Le multijoueur amusant

Ce que j’ai moins aimé
– Certains niveaux son un peu long

Les notes 

Jouabilité : 4/5

Graphismes : 5/5

Son : 4/5

Rejouabilité : 4/5

Note globale : 4,25/5

Avez-vous joué au jeu? Dites-moi ce que vous en avez pensé. 

PARTAGER SUR
Philippe Michaud
Blogueur pour Branche-Toi depuis sa fondation, Philippe Michaud a toujours été un passionné des technologies. Il adore tester toutes sortes de produits et partager ses découvertes. Au fil des années, il a collaboré pour plusieurs médias dont Québec Micro, Branchez-Vous! et MSN Techno. Il a également été recherchiste pour une émission à ZTÉLÉ.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here