Qui n’a pas désiré traverser les États-Unis en voiture. Disons que peu d’entre nous avons le temps ou l’argent pour le faire. The Crew propose un jeu multijoueur ouvert qui permet de traverser le continent d’est en ouest à bord de notre automobile. Est-ce que ça pique votre intérêt? Et si en plus, on y greffait une histoire toute droit sortie de la série de film The Fast and the Furious? L’offre est ambitieuse, il n’y a pas de doute.

 

Ce n’est pas la première fois qu’un jeu combine la course à une trame narrative. Need for Speed: The Run avait aussi tenté la même chose en 2011 mais le jeu avait été accueilli plutôt froidement par la critique. Est-ce que The Crew réussira là où d’autres se sont envoyés dans le décor?

 

10453031_10152418098591396_968544127852734602_o.jpg

 

Adéquat sans être surprenant

 

Je comprends les concepteurs de vouloir faire un produit qui plait mais on apprécierait qu’ils nous offrent des histoires qu’on a pas déjà vues mille fois. Vous incarnez un jeune homme nommé Alex Taylor qui se retrouve en prison accusé du meurtre de son frère abattu par un chef d’un gang appelé les 5-10 protégés par un agent corrompu du FBI. À sa sortie de prison, un autre agent du FBI le contacte pour qu’il puisse amener le corrompu devant la justice et prendre sa revanche sur le chef de gang. Déjà vu vous dites?

 

Malgré sa simplicité, j’ai quand même embarqué dans l’histoire. À défaut d’être originale, elle sert bien le jeu et elle est efficace. Le personnage principal est assez effacé et il est même assez rare qu’on le voie dans les cinématiques et c’est donc facile de se glisser dans sa peau.

 

1599835_10152418099241396_391795236454672049_o.jpg

 

Côté visuel, c’est correct sans plus. On sent qu’on est entre deux générations. Le niveau de détail est plus élevé sur PS4 ou Xbox One que la version 360 mais je suis demeuré un peu sur ma faim. Ne croyez pas que le jeu n’est pas beau. Disons simplement que la compétition nous a gâté récemment et que j’aurais voulu un peu plus. Dans les bons points, j’ai beaucoup apprécié que le nombre d’images par secondes sur PS4 (la version que j’ai testée) ne descende jamais en bas de 30.

 

Par contre ce qui est impressionnant, c’est les distances qu’on peut parcourir en jeu et le désir de bien représenter les différentes régions des États-Unis que nous traversons. J’ai adoré passer des forêts de conifères de la Nouvelle-Angleterre aux palmiers de la région de Miami.

 

Personne ne sera surpris d’apprendre que les distances ont été passablement réduites afin d’améliorer l’expérience en jeu. Qui voudrait prendre 40 heures en jeu pour passer de New York à Los Angeles? Traverser d’un côté à l’autre de la carte prend environ 40 minutes en jeu. C’est quand même énorme. Il arrive fréquemment qu’on doive conduire une dizaine de minutes pour se rendre d’une ville à l’autre. Au moins, dès qu’on a débarré une ville en s’y rendant, on peut utiliser l’option de voyage rapide qui nous téléporte au bon endroit en moins de 5 secondes.

 

10830981_10152418104306396_3427740722962497610_o.jpg

 

On est loin de la sélection de musique incroyable de Grand Theft Auto V mais j’ai trouvé les choix musicaux très bien. Seul problème, il n’y a que 5 ou 6 chansons par poste. Ça devient un peu répétitif à la longue.

 

 

À la limite de la frustration

 

Les missions sont très typiques de ce qu’on s’attende de ce genre de jeu. Parfois on doit arriver à un endroit avant le temps limite. D’autres fois, c’est une autre automobile qu’on doit arrêter en la percutant ou bien évidemment les courses. Il y a même des courses qui durent entre 40 et 60 minutes. La grande difficulté du jeu est qu’il ne pardonne pas.

 

Si vous avez une course à faire, vous devez absolument terminer le premier et si ce n’est pas le cas, vous devrez recommencer jusqu’à ce que vous ayez réussi ou que vous ayez obtenu un véhicule plus rapide. J’ai dû recommencer certaines courses plus d’une dizaine de fois. Disons que ma patience en prenait un coup…

 

Quand vous terminez votre objectif, vous obtiendrez des pièces pour améliorer votre voiture. Plus vous avez été rapide, meilleure sera la pièce. Donc, en principe, il est bon de retourner faire des courses pour obtenir de meilleures pièces. En pratique, même le meilleur des conducteurs sera handicapé par sa voiture en commençant et il vous sera impossible d’obtenir les médailles d’or. Quand vous aurez finalement une voiture assez rapide pour réussir, vous serez rendu à une autre partie du jeu qui vous offre de meilleures pièces que ce que vous pouvez obtenir en faisant ces autres courses.

 

 

En coursant, vous gagnerez des points pour acheter des avantages qui vous feront gagner plus d’expérience ou d’argent quand vous coursez. L’autre chose que vous pourrez faire dans des garages, c’est acheter des ensembles de modifications qui transformeront votre voiture en voiture de course de performance, de course tout-terrain ou de course sur circuit. Cette option n’est pas disponible pour toutes les voitures mais ça apporte une grande profondeur au jeu et simplifie beaucoup certaines courses. D’ailleurs, la liste des voitures est assez exhaustive (environ 50) et vous avez autant des voitures européennes, japonaises ou américaines (un des oublis de Driveclub).

 

10861054_10152418101941396_2803657723549534639_o.jpg

 

Un des plus gros défauts du jeu est que la conduite n’est pas très bonne et c’est particulièrement évident quand on commence le jeu. C’est moins pire quand on obtient des pièces plus puissantes mais c’est quand même loin d’être la meilleure conduite que j’ai eue dans un jeu. Autant, ça a l’air grave, il y a pire que la conduite.

 

Le système de physique est incroyablement mauvais et il arrive souvent qu’il nous coûte une course. Voici un exemple pour vous illustrer le problème: vous coursez quand vous accrochez un poteau sur le bord de la route. Normalement, vous devriez perdre un peu le contrôle et un peu de vitesse. Dans The Crew, il arrive fréquemment que votre automobile effectue un tête à queue ce qui vous empêchera de gagner la course. Rappelez-vous que la majorité du temps, vous devrez finir en premier. C’est vraiment dommage. Un peu d’ajustements et le jeu serait beaucoup moins dur et plus agréable.

 

Jouer en ligne

 

Contrairement à Driveclub, Ubisoft a fait son travail et la performance de ses serveurs a été exemplaire depuis la sortie du jeu. Je n’ai eu aucune déconnexion ou de difficulté à me connecter au jeu.

 

J’ci beaucoup qu’on puisse faire n’importe quelle mission du jeu en multijoueur. C’est donc beaucoup plus simple de gagner vos courses puisque dès qu’un des joueurs a franchi la ligne d’arrivée, il a gagné. Le jeu mise beaucoup sur la création de clubs pour vos et vous amis. Quand vous vous regroupez dans un club, un d’entre vous sera le décideur. C’est lui qui décidera où vous vous rendrez pour faire une course. C’est simple et bien fait. Évidemment, vous devrez suivre le chef jusqu’au point de rendez-vous et c’est un des moments le plus plaisants. Rien ne vous force à courser mais c’est agréable de se défier afin de savoir qui arrivera le premier.

 

Verdict

 

Pour une fois, j’ai eu un peu plus de difficulté à donner mon appréciation du jeu. J’ai beaucoup aimé le jeu mais je vois aussi ces défauts. Malgré tout, je crois que c’est un jeu qui vaut la peine d’être joué parce qu’elle offre beaucoup et j’espère qu’on reverra cette licence dans le futur.

 

Appréciation globale

 

Jouabilité : 3.5/5

Graphisme : 3.5/5

Son : 3.5/5

Rejouabilité : 4/5

Note globale : 3.75/5

 

Le jeu est disponible sur Xbox 360, Xbox One, PS4 et PC.

 

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here