jeu pc gamer

On le sait, le jeu vidéo est une activité ludique où les bons accessoires et configurations peuvent faire toute la différence dans la qualité de l’expérience. Et c’est particulièrement vrai sur PC. Si certaines acquisitions peuvent s’avérer onéreuses (comme une carte graphique ou un écran HD 4K, par exemple), on peut simplement commencer par la base et choisir le disque SSD ou HDD qui nous convient. Un choix tout simple, à un prix relativement abordable, et qui peut faire toute la différence entre une expérience de jeu convulsée et un moment de bonheur fluide.

 

Quelle est la différence entre SSD et HDD ?

 

Le HDD (Hard Disk Drive) et le SSD (Solid State Drive) sont deux types de mémoire utilisés pour le stockage de données. Le HDD compte généralement pour la plus grande partie (sinon pour la totalité) de l’espace mémoire d’un PC standard. Ce type de disque inscrit et lit les données sur un support magnétique en lui faisait effectuer des rotations, comme un 45 tours. Ce procédé est relativement lent puisque le disque doit se déplacer dans l’espace pour atteindre une position donnée. Le SSD, lui, utilise des semi-conducteurs à l’état solide (d’où le Solid State) pour stocker ses données de manière mécanique dans les cellules de mémoire. Ceci lui confère une rapidité très supérieure au HDD, et des délais réduits au minimum.

 

Le SSD : expert en vitesse !

Vous comprendrez assez rapidement donc que le SSD est le meilleur ami de l’amateur de jeux vidéos. En effet, son architecture permet d’atteindre des vitesses de transfert cent fois à celles du HDD ! S’il s’agit d’un disque interne, vous pouvez le brancher au moyen d’une connexion SATA (les modèles récents utilisent à peu près tous SATA III), ou alors l’intégrer directement à la carte mère de votre PC au moyen d’une connexion PCI-E, si elle est supportée. Les vitesses d’un disque SSD connecté par SATA III tournent autour de 520 Mo/s, alors que par PCI-E, on parle de quelques Go/s.

Si vous utilisez le SSD comme disque externe, un modèle offrant l’USB 3.0, comme le disque Extreme 500 Go de Sandisk, vous permettra un transfert de données ultrarapide.

ssd extreme sandisk

Un autre avantage non négligeable du SSD est sa résistance aux chocs et vibrations, ce qui en fait un excellent compagnon de voyage. Il est aussi beaucoup plus silencieux qu’un HDD, consomme moins d’énergie, et tend à présenter une fragmentation des données inférieure à ce dernier, ce qui facilite encore davantage la lecture et l’organisation de l’information que vous désirez aller y chercher.

Le HDD : stockage en masse et fiabilité

Si la vitesse est l’apanage du SSD, le stockage de masse est celui du HDD. En effet, le disque dur conventionnel est un champion de l’emmagasinage, et on trouve facilement des disques de 1 ou 2 To à des prix tout à fait abordables. Ce qui n’est pas le cas des SSD, dont le prix par Go est littéralement 10 fois celui des HDD (moins de 100 $ pour un HDD de 2 To comparativement à plus de 200 $ pour un SSD de 500 Go). On peut donc télécharger et classifier des collections entières de photos, vidéos, documents et autres sur HDD, ainsi que des programmes lourds nécessitant plusieurs Go pour leur bon fonctionnement.

Le HDD est également plus fiable que le SSD en matière de conservation des données dans le temps. Pourquoi ? Parce que le SSD génère des tensions mécaniques lors de son procédé d’écriture, et que ces tensions, à la longue, diminuent la durée de vie du disque. Les disques SSD peuvent supporter, en moyenne, entre 1000 et 5000 cycles de réécriture (10 000 pour les disques SLC, qui sont cependant plutôt rares). Ainsi, si le SSD est un expert pour la lecture de données, le HDD s’impose pour l’écriture, puisqu’il ne connaît à peu près aucune limite notable en la matière.

 

Quel type de mémoire utiliser pour le jeu PC ?

 

On a pu le constater, les disques HDD et SSD présentent chacun des avantages attrayants pour l’amateur de jeux PC, et l’installation optimale tire le meilleur parti de ces deux types de mémoire.

Un SSD pour la vitesse

L’idée est d’installer d’abord votre système d’exploitation et les ressources de vos jeux et logiciels principaux sur une partition SSD. Ces données devraient nécessiter le minimum d’écriture tout en étant utilisées très fréquemment en lecture, ce qui tombe pile dans les cordes du SSD. Vous noterez ainsi une accélération ahurissante (il faut le voir pour le croire) du temps de démarrage de votre système d’exploitation, et une réduction substantielle des temps de chargement dans vos jeux.

Le SSD, grâce à sa vitesse de lecture, aidera en prime à diminuer les ralentissements et décalages en jeu, en tenant pour acquis que votre processeur est assez puissant pour gérer l’afflux de données.

Note importante : si une connexion PCI-E, directement dans la carte mère, est toujours à prioriser lorsque vous utilisez un SSD interne, les cartes mères moins récentes pourraient ne pas la supporter. Assurez-vous donc de bien connaître vos possibilités d’installation avant de faire un choix final.

Un disque SSD interne comme l’Ultra 3D 512 Go ou 1 To de Sandisk vous offrira une partition SSD rapide pour installer votre système d’exploitation et vos jeux principaux. Si vous préférez le disque externe portatif, pour emporter vos jeux et vos sauvegardes sans avoir à vous casser la tête, l’Extreme 500 Go de Sandisk est un choix pratique et plutôt abordable qui résistera aux chocs, à la poussière et à l’eau pour conserver vos données en toute sécurité.

 

Un HDD pour le stockage

hdd interne seagate barracuda

Le reste de votre ludothèque et de vos logiciels, photos ou vidéos devrait être stocké dans un HDD conséquent. Tout stocker sur un SSD peut sembler une bonne idée à priori, mais elle s’avère inefficace et dispendieuse. En effet, le HDD, s’il n’excelle pas en vitesse de pointe, est cependant assez rapide pour répondre à la majorité des tâches de lecture et d’écriture qu’on lui impose, et à moins qu’il ne s’agisse de ressources absolument essentielles (comme celles liées à votre système d’exploitation qui, lui, tourne continuellement en arrière-plan, même lors de vos séances de jeu), un bon HDD connecté par SATA ou USB 3.0 fera un travaille impeccable. Et comme les jeux nécessitent leur dose de réécriture et de fichiers de sauvegarde, une mémoire purement SSD risquerait de générer de la corruption de données après un certain temps, ruinant ainsi des heures de jeu.

Les HDD internes sont un peu moins courants puisque chaque PC possède une partition HDD à l’acquisition. Si vous désirez néanmoins choisir cette option, un modèle comme le BarraCuda 2 To de Seagate est un choix solide qui vous permettra d’emmagasiner une très large quantité de données. Du côté des disques durs externes, l’éventail est beaucoup plus large, et on trouve de tout pour tous les goûts.

my book 4 hdd externe wd

Ceci dit, le gamer moyen n’a pas forcément besoin d’un HDD à 8 To, et un disque comme le My Book 4 To de WD devrait suffire à satisfaire tous les besoins en mémoire. Le My Book sécurise en prime vos données par chiffrement et peut être configuré pour effectuer la sauvegarde automatique de certains fichiers, ce qui en fait un bon choix si vous modifiez régulièrement le contenu des dossiers et fichiers que vous désirez y stocker.

Passez à l’étape suivante

 

Maintenant que vous êtes familier avec les avantages du HDD et du SSD pour votre expérience de jeu sur PC, n’oubliez pas d’aller jeter un coup d’œil aux modèles offerts sur BestBuy.ca afin de pouvoir choisir parmi la vaste sélection proposée les types de disques mémoire qui auront un impact véritablement positif sur votre manière de jouer !