jumelles1.jpgS’il y a bien quelque chose qui fait rêver l’Homme depuis des siècles, c’est l’espace! Peu d’entre nous auront la chance de leur vivant de faire un voyage spatial pour observer de près les secrets de notre galaxie. Par contre, avec des jumelles et des télescopes, on peut admirer beaucoup de choses, en tout cas, pas mal plus qu’avec nos simples yeux. Si vous prévoyez vous lancer dans l’astronomie, voici une suggestion de jumelles et de télescopes. 

Les jumelles

Contrairement à la croyance populaire, les jumelles ne servent pas juste à observer les oiseaux! Bien au contraire! Elles peuvent très bien servir pour l’observation du ciel et permettent de nous faire voir des choses qu’il serait impossible de voir à l’oeil nu. 

Les jumelles sont appréciées des astronomes, car elles permettent de voir dans leur ensemble des objets lumineux et étendus comme des nébuleuses ou même des comètes. En effet, elles grossissent souvent moins qu’un télescope, mais captent plus de lumière que l’oeil nu. C’est donc un bon compromis entre les deux, surtout que l’on peut trouver des modèles pour tous les budgets. Je considère aussi qu’il s’agit d’un bon appareil pour se familiariser avec les rudiments de l’astronomie. Si vous avez adoré votre expérience, vous pourrez alors vous tourner vers un télescope.

jumelles2.jpgPour une meilleure observation, il est recommandé de se procurer un trépied (comme on le fait avec un télescope) ou de pouvoir les fixer sur un objet. Chercher des objets dans le ciel demande de la minutie et pouvoir stabiliser les jumelles vous aidera à chercher et, surtout, à ne pas perdre ce que vous recherchez! Vous pourrez aussi passer de plus longues heures dehors sans avoir mal au bras et au cou. 

Cela va de soi, ne regardez jamais le soleil avec des jumelles si celles-ci ne sont pas équipées du matériel spécial permettant son observation. Sinon, ça pourrait avoir des dommages permanents sur vos yeux! 

Dans l’achat de jumelles, il y a plusieurs critères à regarder. L’objectif (diamètre) est parmi les critères les plus importants. Il est recommandé de se tourner vers des modèles avec un grand diamètre. En effet, plus le diamètre est élevé et plus vous serez susceptible d’observer des objets avec une faible luminosité. 

Si vous débutez dans l’observation des étoiles, ces jumelles ultraVIEW DH de Kenko (KB102034) peuvent faire l’affaire. Ce modèle abordable comprend un objectif de 21 mm et un grossissement de 8x. Il est aussi très compact. Avec leur objectif de 42 mm, les jumelles ultraVIEW EX OP de Kenko sont toutefois mieux adaptées à l’observation des étoiles. Un modèle recommandé pour ceux qui savent déjà manipuler des jumelles.

Les télescopes 

telescope1.jpgQuand on parle d’observation du ciel, le télescope est un incontournable. Comme c’est le cas avec les jumelles, on en retrouve pour tous les goûts et, surtout, pour toutes les bourses. 

Mais quand vient l’achat d’un télescope, on peut facilement être mélangé. Il y a tellement de critères à prendre en considération! Pour vous faciliter les choses, disons qu’un télescope est comme un entonnoir à lumière. Plus l’ouverture du télescope est grande et plus les objets que vous allez observer vont être contrastés et brillants. Vous serez aussi susceptible de voir plus facilement des objets petits et peu lumineux. Ainsi, on comprend pourquoi l’ouverture du télescope est le critère le plus important à considérer lors de l’achat.  

De son côté, l’oculaire agit un peu comme une loupe perfectionnée. Il sert à grossir l’image produite par l’objectif au niveau du foyer-image. L’oculaire est interchangeable et peut donc avoir un effet sur le grossissement. En revanche, ça ne sert à rien d’avoir le meilleur oculaire au monde, si l’ouverture du télescope est modeste. On ne verra rien…

Le télescope Deep Space de Bushnell est un télescope idéal pour les débutants. Il est livré avec 3 oculaires (28x; 64x et 200x) et 2 lentilles de Barlow. Il offre une ouverture de 60 mm, une distance focale de 660 mm et un grossissement jusqu’à 660 x. 

telescope3.jpgCe modèle Voyager de 175 mm x 60 mm de Bushnell est également un bon appareil pour les débutants. Ce que j’aime de ce produit, c’est qu’il comprend un guide audio. Vous pourrez ainsi en apprendre davantage sur les constellations, les planètes et même sur la mythologie. Le module vocal inclut même le français. Sa monture intelligente illuminée nous aide également à nous repérer dans le ciel. 

Si vous avez passé déjà plusieurs nuits dehors à observer les étoiles, vous pourrez vous tourner vers ce télescope AstroMaster 130EQ de Celestron (ouverture de 130 mm et distance focale de 650 mm). Ce qui est bien avec ce modèle, c’est qu’il inclut un logiciel d’astronomie. The SkyX First Light Edition comprend 10 000 objets dans sa base de données, mais également des cartes du ciel à imprimer et 75 images améliorées. 

La pluie d’étoiles filantes des Perséides

S’il y a bien un phénomène qui fait rêver, ce sont les pluies d’étoiles filantes! À mon avis, c’est l’un des plus beaux et spectaculaires phénomènes que l’on peut observer dans le ciel, la nuit. 

Les Perséides sont l’un des essaims de météores les plus connus des astronomes amateurs. Ce phénomène se produit lorsque l’atmosphère terrestre rencontre les débris de la comète Swift-Tuttle. Dans des conditions optimales, on peut observer pas moins de 100 météores ou plus par heure. C’est très impressionnant! 

Perseid_meteor_2007.jpgCette année, dans l’hémisphère nord, le phénomène se déroule du 17 juillet au 24 août. Par contre, selon les scientifiques, les meilleures dates pour observer cette magnifique pluie d’étoiles filantes sont les 11, 12 et 13 août prochain. 

Si vous comptez sortir la nuit du 10 août, vous risquez d’avoir un peu plus de difficulté à voir les Perséides puisque cette nuit-là, on pourra observer la super Lune, c’est-à-dire le moment où notre satellite naturel est le plus rapproché de la Terre. 

Ainsi, certains astronomes soutiennent qu’à cause de cela, 2014 ne sera pas la meilleure année pour l’observation de cette pluie d’étoiles filantes. 

En revanche, il va quand même y avoir plusieurs étoiles filantes observables à l’heure. Il faudra juste être plus observateurs qu’à l’habitude! Les plus faibles vont probablement être masquées, mais on va sûrement pouvoir voir les plus longues et les plus brillantes. 

Les observateurs du ciel le savent, il faut être patient quand on regarde vers le haut. Il ne faut pas non plus avoir peur de se coucher tard. Il semblerait que le meilleur moment pour les observer soit entre minuit et l’aube.  

Il est aussi bon de noter que certains facteurs peuvent rendre l’observation de ce phénomène plus compliqué. Si vous êtes en ville, la pollution lumineuse risque de les rendre moins visibles. Même chose si le ciel est voilé. Bref, il est mieux de se trouver dans un endroit sombre où le ciel est dégagé. 

Saviez-vous d’où provient le mot « Perséides »? De la mythologie! Le terme renvoie à la descendance de Persée, l’un des héros de la mythologie grecque les plus importants. Rappelons qu’il est le fils de Zeus et de Danaé, la fille du roi d’Argos Acrisios. En effet, les chercheurs pensent que les Perséides proviennent de la constellation de Persée. 

Magasinez les équipements de plein air chez Best Buy.

(Source image : Brocken Inaglory – Wikipedia – Creative Commons)

PARTAGER SUR
Philippe Michaud
Blogueur pour Branche-Toi depuis sa fondation, Philippe Michaud a toujours été un passionné des technologies. Il adore tester toutes sortes de produits et partager ses découvertes. Au fil des années, il a collaboré pour plusieurs médias dont Québec Micro, Branchez-Vous! et MSN Techno. Il a également été recherchiste pour une émission à ZTÉLÉ.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here