BBY_07172015_CS.jpg

Alors que la technologie de maison intelligente évolue, de plus en plus de gens m’abordent pour me parler de leur intérêt pour la domotique. Ils sont tous emballés par les nouveaux produits lancés et par les articles les mieux cotés sur le marché. Toutefois, lorsque notre discussion s’oriente vers le sujet de leur réseau domestique actuel, je constate qu’ils n’en connaissent pas beaucoup sur leur propre configuration. Pour dire les choses simplement, la pierre angulaire de la maison intelligente moderne est la composante la plus élémentaire de toutes : la connexion réseau.

Si vous comparez la configuration d’une maison intelligente à la construction d’une maison, votre connexion réseau et la puissance de votre signal sont les fondations. Les appareils connectés, eux, sont les pièces et le toit. Aimeriez-vous mieux habiter dans une maison construite sur une dalle de béton résistante ou sur des pilotis branlants? Un bon réseau est à la base d’un système de maison intelligente fort. Voici quelques conseils pour éviter les pilotis vacillants et créer un réseau intelligent solide.

smarthome1.pngConcentrez-vous sur la connexion

Le fonctionnement de la plupart des dispositifs de maison intelligente dépend fortement d’une connexion Internet fiable. Ils se synchronisent avec votre réseau Wi-Fi et le rejoignent pour pouvoir communiquer avec vos appareils. La plupart sont très faciles à installer et leur configuration requiert peu de manipulations de votre part. Malheureusement, si vous apportez des changements à votre réseau sans fil à domicile ou que vous perdez la connexion pendant une longue période, tout est chaos, un peu comme dans la chanson de Mylène Farmer. Imaginez la situation : vous êtes incapable d’entrer dans votre garage ou de changer votre horaire d’éclairage et vous manquez des alertes importantes, tout ça parce que votre réseau Wi-Fi bat de l’aile.

J’ai eu des problèmes avec mon réseau sans fil dernièrement et après avoir dû changer manuellement le canal, les mots de passe et le nom du réseau, j’ai passé beaucoup de temps à tout remettre en état. En fait, mon thermostat ne fonctionne pas depuis l’incident, mais je n’ai pas vraiment pris la peine de trouver une solution étant donné que le chauffage n’est pas très utile quand il fait 30 °C dehors.

C’est pourquoi j’insiste sur l’importance de votre réseau Wi-Fi. En cas d’imprévu, vous serez probablement capable de sortir de chez vous sans problème. La plupart des nouveaux systèmes de serrure sans clé fonctionnent avec des piles et sont activés par authentification Bluetooth locale, donc ils ne dépendent pas de votre connexion Internet. Par contre, vous ne serez pas en mesure de faire grand-chose d’autre. Imaginez que votre caméra Dropcam Pro ou votre modèle de Netatmo reçoive une alerte importante, mais que la vidéo transmise soit instable et de mauvaise qualité. Frustrant, n’est-ce pas?

Honnêtement, l’important quand vous établissez le réseau de votre maison intelligente est de vous assurer d’avoir une connexion Internet fiable.

smarthome2.jpgAvez-vous besoin d’un nouveau routeur?

Si vous comptez configurer un réseau étendu pour votre maison intelligente, vous aurez peut-être besoin de vous procurer un meilleur routeur, surtout si votre réseau actuel utilise le protocole sans fil G, ce qui signifie qu’il gagnerait à être mis à jour.

J’admets que je ne suis pas tout à fait dans mon élément : je n’en connais pas assez long sur le sujet pour vous expliquer parfaitement les différentes options qui s’offrent à vous et ce qui les distinguent. Je vais laisser mon collègue Brad Moon (c’est certain que je vais le mentionner ailleurs dans cet article) vous expliquer les différences entre les réseaux sans fil AC et sans fil N (en anglais).

Ne vous cassez pas trop la tête à savoir s’il vous faut un routeur bibande ou tribande pour vos appareils de domotique, par contre. D’après mon expérience, il n’y a pas vraiment d’appareils de domotique qui tentent de se synchroniser à autre chose qu’à un réseau 2,4 GHz standard, mis à part le commutateur WeMo de Belkin. En réalité, cet appareil ne reconnaissait même pas mon réseau 5 GHz, donc je l’ai simplement configuré sur mon réseau ordinaire.

N’oubliez pas de changer de canal

Ceux qui habitent dans une maison unifamiliale ne rencontrent peut-être pas ce problème souvent, mais ceux qui vivent dans une maison en rangée ou une copropriété savent sans doute de quoi je parle : même les meilleurs routeurs et prolongateurs de portée peuvent être gênés par les interférences de signal. Je déteste généraliser, mais la plupart des résidents de mon complexe de maisons en rangée sont assez âgés, donc je remarque qu’ils ont probablement emprunté la voie la plus facile possible pour configurer leur réseau : la sélection automatique de canal. Presque tout le monde est sur le canal 1 sauf nous. Je me suis d’ailleurs aperçu que la qualité de notre signal baisse radicalement quand nous rejoignons nos voisins sur ce canal.

C’est important de vous assurer que votre réseau n’est pas sur un canal surchargé. Vous pouvez sélectionner le canal à partir du logiciel d’administration de votre routeur. Voici un tableau informatif pour vous donner une idée de la manière dont les différents canaux fonctionnent et se chevauchent sur un réseau bibande standard 2,4 GHz et 5 GHz.

 smarthome3.jpg

Comme vous pouvez le constater, les canaux 1, 6 et 11 sont de bons choix, car ils ne se recoupent pas. Notre réseau est sur le canal 6 en ce moment, alors que tous les autres utilisateurs à portée sont sur les canaux 1 et 11, donc nous sommes tranquilles (chut… ne le dites pas à mes voisins!).

Il existe des programmes pour ordinateur sur le marché qui vous indiquent quels canaux les réseaux sans fil avoisinants utilisent, pour que vous puissiez les éviter. Des applications équivalentes sont également offertes pour Android, mais pas pour iOS.

smarthome4.jpgProlongateur de portée

Si vous vivez dans une grande maison ou dans une habitation de forme non conventionnelle, l’intensité de votre signal pourrait être insuffisante, ce qui peut nuire à la communication entre les appareils et le routeur. Vous croyez peut-être avoir un signal fort, maintenant que vous êtes assis dans le salon, mais si vous souhaitez installer des dispositifs de domotique comme des détecteurs d’eau dans le vide sanitaire ou dans votre grenier, vous pourriez avoir de mauvaises surprises.

Le plus gros obstacle que vous risquez de rencontrer (en particulier si vous avez un nouveau routeur) est l’affaiblissement ou la perte de signal dans votre demeure plus vous vous éloignez du routeur. J’ai déjà été confronté à ce problème et j’ai pu le régler avec un bon prolongateur de portée. Un prolongateur de portée se connecte à votre réseau Wi-Fi, puis reproduit le signal, en augmentant la portée de celui-ci (si tout se passe bien) dans les zones mortes. Certains prolongateurs de portée offrent une garantie de l’augmentation de la couverture qu’ils peuvent fournir (en pieds carrés). Gardez simplement en tête que votre prolongateur de portée ne peut pas intensifier ce qu’il ne détecte pas, donc vous devez l’installer à un endroit où le signal de votre routeur est assez puissant, afin qu’il puisse le transmettre au reste de la maison. Ne le placez pas dans une zone morte en espérant un miracle. C’est POSSIBLE qu’il détecte un signal faible du routeur, mais il ne pourra sans doute pas l’amplifier de manière significative. Pour obtenir des résultats optimaux, il vaut mieux installer son prolongateur de portée entre la zone morte et le routeur, pour être bien à portée de celui-ci.

Si cette solution ne vous aide pas, vous pourriez opter pour la technologie de réseau sur courant porteur (CPL). Brad a écrit un article fantastique sur la technologie CPL et comment l’utiliser à votre avantage (en anglais). C’est sans doute la solution la plus coûteuse du lot. Je vous la recommanderais uniquement en dernier recours, car son installation est beaucoup plus complexe que celle d’un simple prolongateur de portée.

 
Si vous suivez mes conseils, vous serez en mesure de configurer un excellent réseau pour votre maison intelligente. Il vous suffira ensuite de vous procurer les produits les plus récents pour la maison intelligente.

PARTAGER SUR
Matt Paligaru
J’ai commencé à jouer et à m’intéresser aux gadgets quand j’ai eu en main ma première manette Colecovision, dès mon plus jeune âge. J’ai écrit pour Xbox Addict, Vancity Buzz et Rebellion Media, sur des sujets allant des jeux aux arts martiaux de toutes sortes. Je suis aussi coprésentateur de la baladoémission G3.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here