routeur1.jpgOk, disons que vous trouvez votre nouveau portable relativement lent lorsque vous surfez sur Internet, ce n’est peut-être pas de la faute de ce dernier. En effet, si vous utilisez un réseau sans fil, c’est peut-être plus votre routeur qui est à blâmer. Est-ce que ce dernier est en effet capable de supporter les toutes dernières technologies en matière de communication sans fil ? Est-ce qu’il supporte les réseaux « N » et « AC » ? D’ailleurs, c’est quoi la différence entre le N et le AC ? Autant de questions que je me propose de répondre ici aujourd’hui.

Les protocoles sans-fil ont rapidement changé ces dernières années. Nous sommes passés de réseaux « A », « B », « G », « N », et maintenant nous avons les réseaux « AC ». Aujourd’hui, je vais essentiellement tenter d’expliquer les différences fondamentales entre les réseaux N et les réseaux AC. Il est cependant important de garder en tête que, comme par le passé, les protocoles sont rétro compatible. Cela veut donc dire que si vous avez un gadget qui exploite les réseaux AC, il n’y aura aucun problème à ce que vous puissiez utiliser les réseaux N, G, B, et A.

Les vitesses de transmission

Différence entre les réseaux N et AC donc. La vitesse annoncée comme étant le standard pour un réseau sans-fil 802.11ac est de 1,3 Gb/s. En comparaison, un réseau 802.11n est au mieux capable d’aller chercher une vitesse de 0,45 Gb/s. Est-ce que cela veut dire que les réseaux sans-fil AC sont trois fois plus rapides que les réseaux N ? Non, pas vraiment.

Il faut savoir que ce sont des vitesses théoriques. Cela veut donc dire que, dans une réalité d’utilisation au quotidien, il est presque impossible d’obtenir cette vitesse. Trop d’éléments peuvent modifier la façon dont le signal est transmis, allant de la simple position de l’émetteur du signal à la présence de murs dans le champ d’émission.

Il faut également mentionner qu’à l’heure actuelle, le protocole N ne supporte que quatre antennes. Or, le protocole AC, lui, peut supporter jusqu’à huit antennes. À l’heure actuelle, ce ne sont pas tous les gadgets qui ont autant d’antennes. Plusieurs téléphones intelligents n’en ont qu’une seule. Plusieurs tablettes en ont quatre. Les portables en ont souvent six, voire huit. En d’autres mots, ce qu’il faut comprendre, c’est que votre gadget n’aura peut-être pas autant de réception, donc de vitesses, car son nombre d’antennes est limité.

Bref, pour l’instant, l’utilisateur peut penser avoir environ une vitesse deux fois supérieure en utilisant un réseau AC qu’en utilisant un réseau N. Cependant, cela risque de changer au fur et à mesure que les constructeurs s’adapteront ; ils risquent de mettre plus d’antennes dans leurs bidules, et ce, dans l’optique de s’assurer d’avoir des communications plus solides et rapides.

La distance de transmission

Autre élément à considérer : la distance du réseau. Étonnamment, un réseau AC ne va pas nécessairement plus loin qu’un réseau N. Néanmoins, il est construit de manière à faire en sorte que le signal se perd moins à longue distance. Dans cet aspect, il faut considérer deux éléments. Le premier est que le réseau AC est un réseau 5 GHz, ce que cela signifie, c’est qu’il est généralement moins encombré. Il y a donc moins de chance de voir de l’interférence dans la transmission.

Second élément : il y a une technologie dans les réseaux AC qui permet au routeur de diriger plus de signaux dans les directions des éléments qui sont connectés.  Ce que cela veut dire, c’est que le routeur ne « lance » pas uniformément son signal, il va le canaliser là où c’est important.

En somme, si vous êtes actuellement à la recherche d’un nouveau routeur, choisir un routeur compatible avec un réseau AC. Même si vos gadgets actuels ne peuvent pas en profiter adéquatement, ceux que vous allez acquérir sous peu risquent de pouvoir l’exploiter avec joie.

PARTAGER SUR
Benoit "Ben the Man" Gagnon est né nu et sans défense jusqu'au moment où il a découvert les jeux vidéo et la technologie. À ce moment, il s'est mis à découvrir un monde rempli de promesses et de découvertes. Depuis, il s'est intéressé aux jeux vidéo, aux technologies émergentes, à l'industrie technologique et à la sécurité.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here