Flash-Accessoires.jpg

À peu près tous les appareils photo possèdent un flash intégré, alors pourquoi acheter un flash externe?

Pour plusieurs raisons. D’abord, un flash intégré n’est pas aussi puissant qu’un flash externe. Ensuite, on ne peut diriger la lumière dans la direction voulue, car on voudrait que la lumière provienne d’ailleurs que de l’appareil photo, juste au-dessus de l’objectif – ce qui cause les fameux « yeux rouges ».

Si vous voulez savoir tout ce qu’on peut faire avec un flash externe, continuez à lire!

Que signifie « TTL »?

Flash-TTL.jpg

Souvent, sur un flash externe, vous verrez les lettres « TTL », ou « E-TTL ». Ces lettres signifient « Through the lens » (ou « via l’objectif »). En termes simples, c’est que l’appareil va contrôler la puissance et la distance de flash nécessaires, selon la scène et la distance focale (ex : 50mm, 85mm).

Si vous souhaitez régler vous-même la puissance de votre flash, vous devrez passer dans l’un ou l’autre des modes offerts (qui peuvent varier, selon le modèle ou la marque).

En général, quand doit-on utiliser le flash?

Flash_BaignadeNoFlash.jpg

Certaines personnes se plaisent à dire : « Je ne fais de la photo qu’avec la lumière naturelle ». Bien que la lumière naturelle soit généralement une excellente source de lumière, on ne peut pas toujours la travailler autant que celle d’un flash pour obtenir un résultat précis.

Par exemple, il peut arriver que vous ayez à photographier à contre-jour. Si vous n’avez pas de flash pour ajouter un peu de lumière à votre sujet, votre sujet sera sombre ou, à l’extrême, vous ne verrez qu’une silhouette. À l’inverse, s’il est bien exposé, l’arrière-plan sera surexposé (et probablement presque totalement blanc).

Avec un flash, votre sujet et votre arrière-plan seront exposés de façon plus égale.

Flash_Appoint.jpg

Si vous voulez créer un effet dramatique, vous pouvez le faire avec un flash externe : vous placez le flash de façon à éclairer un seul côté du visage (ou faites rebondir la lumière du flash sur le mur à côté du sujet), ce qui créera un côté plus éclairé et, donc, un côté plus sombre.

Évitez toutefois d’utiliser le flash lors d’une cérémonie religieuse, lors d’un spectacle (tant de parents utilisent le flash lorsque leur enfant fait son spectacle, et ne réalisent pas que les artistes sont aveuglés par une telle lumière!)… bref, ayez du respect pour les gens que vous photographiez.

Évitez les reflets!

Flash_Reflet-1.jpg

Parfois, vous voulez photographier une affiche, une devanture de boutique ou autre, mais vous obtenez toujours un reflet agaçant au milieu? Évitez de photographier directement en face du sujet ou de la surface réfléchissante et prenez un angle. De cette façon, la lumière du flash sera réfléchie au loin, plutôt que dans votre objectif! De plus, dans certains cas, l’image sera encore plus dynamique (ou moins ennuyeuse à regarder) que si elle avait été prise de face.

Flash_Reflet-2.jpg

Une règle toute simple pour débuter avec le flash

Flash-AjustementEV.jpg

Malheureusement, il n’existe pas de « réglages magiques » pour utiliser un flash, puisque les conditions d’éclairage et les dimensions de la pièce où vous vous trouvez ne sont jamais les mêmes.

Si vous ne savez pas trop quels réglages d’exposition utiliser pour une situation donnée (disons, dans une pièce de dimension moyenne), essayez les réglages suivants: ouverture à f4, vitesse à environ 1/60 ou 1/80, ISO 400.

Pourquoi une vitesse plus lente que 1/200 (pourtant la vitesse à laquelle un flash se synchronise, généralement)? Pour laisser le temps à la lumière d’atteindre l’arrière-plan (et le mur, s’il y en a un), ce qui réduira l’effet que votre photo a été prise au flash.

C’est d’ailleurs à peu près ce que le mode « SL » (Slow Synchro) fait, si votre appareil affiche un tel mode.

Vous n’obtenez pas le résultat voulu? Changez un peu les paramètres et vous trouverez une meilleure combinaison pour la situation actuelle.

Comment magasiner un flash?

Flash_NikonCanon.jpg

La puissance et les caractéristiques varient d’un flash à l’autre. Mais une chose est sûre, c’est que GÉNÉRALEMENT, plus le numéro de modèle du flash est grand, plus le flash sera puissant.

Chez Canon, par exemple, on note les modèles Speedlite 270EX-II, 320EX et 430EX II.

Chez Nikon, ce sont les modèles Speedlight SB-300, SB-700 et SB-910, notamment.

Ce que ces chiffres représentent, c’est le nombre guide (souvent multiplié par 10, comme ci-dessus). Mais à quoi sert ce nombre guide?

Il sert à calculer la portée en mètres du flash, selon l’ouverture (le « f ») utilisée. Notez que la sensibilité joue aussi un rôle. Le nombre guide est presque toujours donné pour une valeur de 100 ISO. Chaque fois que l’on quadruple la sensibilité, on double la distance d’éclairage.

Par exemple, si vous souhaitez photographier un sujet situé à 4 mètres avec une ouverture à f8 et 100 ISO, vous aurez besoin d’un nombre guide égal ou supérieur à 32 (car 8 x 4 = 32). Avec une valeur ISO de 400, toujours à f8, il serait donc possible d’éclairer jusqu’à 8 mètres (distance de 4 mètres à f8 doublée avec une valeur ISO quadruplée).

Bref, la plupart des modèles de flash en magasin devraient répondre aux besoins d’un photographe de salon (les pièces d’une maison ou d’un appartement ne sont généralement pas très grandes), mais vous devrez porter une attention particulière au nombre guide si vous faites de la photographie de mariage ou extérieure, là où la lumière du flash ne sera pas contenue ou reflétée sur les murs.

N’hésitez pas à vous procurer aussi un diffuseur, qui rend la lumière du flash moins dure sur le sujet.

Aller plus loin…

N’hésitez pas à lire le manuel ou même à vous acheter un livre sur la photo au flash. Vous apprendrez certainement encore une foule de choses qui vous seront utiles, lorsque vous aurez besoin d’utiliser un flash pour réaliser une photo en particulier.

Et une fois que vous commencerez à maîtriser le flash externe, pourquoi ne pas en profiter pour utiliser les accessoires qui sont généralement fournis dans la boite, comme le pied?

Vous pourriez alors installer le flash sur une table ou une tablette de bibliothèque et le contrôler à partir de votre appareil photo, histoire de vous donner une source de lumière sur le côté de votre sujet.

Mieux encore, vous pourrez même utiliser plus d’un flash ainsi que des réflecteurs, afin de reproduire un éclairage de studio!

PARTAGER SUR
Stéphane Vaillancourt
Stéphane écrit à propos de la technologie depuis 1999. Son blogue LeTechnophile.net se passe désormais de présentations. Depuis 2010, il a collaboré avec Branchez-Vous, Canoë, Sympatico, ainsi que le magazine Protégez-Vous, en plus de participer à plusieurs émissions de radio et de télé. Passionné de photographie, il anime le podcast Objectif Numérique qui compte actuellement une centaine d’épisodes.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here