keyboard-70506_640 (1).jpgS’il y a encore quelques années, Internet était associé seulement aux ordinateurs, de nos jours, cette affirmation n’est plus tout à fait exacte. Bien sûr, on retrouve Internet dans les téléphones intelligents et les tablettes, mais ça ne s’arrête pas là. La plupart des appareils et électroménagers que l’on retrouve à la maison ont le potentiel de se connecter à Internet. C’est ce qu’on appelle grosso modo, l’Internet des objets ou, en anglais, « the Internet of Things ».

 

Je n’entrerai pas dans les détails, car mon collègue de la section anglophone du blogue, Tom Brauser, a fait un excellent billet(traduit en français) ayant comme but de démystifier le concept. 

 

Ce n’est pas parce que l’on parle d’Internet des objets que les ordinateurs deviennent obsolètes. Bien au contraire! Nos bonnes vieilles machines peuvent jouer un rôle central dans ce domaine en se transformant en centres de contrôle. C’est ce que je vous propose de découvrir dans cet article.

 

L’ordinateur, votre centre de contrôle

 

Même si les objets connectés sont autonomes et recueillent et/ou produisent leurs propres données, il faut toujours ou presque passer par un ordinateur, du moins, lors du moment de la configuration. Vous devrez souvent vous créer un compte, qui vous permettra ensuite d’accéder et de contrôler votre dispositif connecté de n’importe quel endroit dans le monde qui dispose d’une connexion Internet.

 

10359716_1 (1).jpgÉvidemment, il y a des exceptions. On ne peut pas faire grand-chose, par exemple, avec un ordinateur quand vient le temps de configurer sa télévision intelligente. Il reste cependant que beaucoup de produits connectés ont un lien plus ou moins étroit avec un ordinateur.

 

Votre ordinateur, pour qu’il puisse se connecter à votre appareil connecté, devra bien sûr être connecté à Internet, probablement sur un réseau sans fil. Si vous n’avez pas Internet sans fil à la maison, votre appareil connecté ne vous servira pas à grand-chose. En fait, vous ne pourrez probablement pas l’utiliser.

 

Évidemment, il y a des exceptions. Par exemple, le OKIDOKEYS, un dispositif permettant de verrouiller et de déverrouiller sa porte d’entrée avec son téléphone intelligent fonctionne avec le Bluetooth. Mais même là, il vous faudra un ordinateur lors de l’étape de la configuration. Et, par la suite, si vous voulez changer des options dans les réglages, vous aurez besoin de le faire via un ordinateur avant de vous connecter au OKIDOKEYS.

 

L’Internet des objets et la sécurité

 

À mesure que des nouveaux appareils connectés voient le jour, les experts en sécurité informatique se questionnent sur la sécurité de tels dispositifs. Évidemment, les risques qu’un pirate pirate vos ampoules connectées sont minces. Toutefois, imaginez que des pirates piratent toutes les ampoules connectées d’un édifice et se servent de ce prétexte comme diversion pour perpétrer une autre attaque beaucoup plus importante et potentiellement dommageable. Bref, comme vous pouvez le voir, la sécurité de l’Internet des objets n’est pas à prendre à la légère.

 

medium.jpegHeureusement, il y a des choses que vous pouvez faire pour accroitre la sécurité.

 

Bien sûr, lorsque vous commencez à utiliser un nouvel appareil, comme un thermostat Nest ou une caméra de surveillance Canary, vérifier les réglages. Parfois, vous avez toutes sortes d’options de connexion. Désactivez celles que vous n’utilisez pas, comme l’envoi de messages automatiques, pour accroitre la sécurité et minimiser les risques de piratage.

 

Aussi, et c’est très important, n’utiliser pas le nom d’utilisateur et le mot de passe par défaut. Si votre nom d’utilisateur est « admin » et le mot de passe est « password123 », par pitié, changez-les! Les pirates informatiques les connaissent sûrement déjà et ce sera un vrai jeu d’enfant pour eux de prendre possession de votre objet connecté.

 

Habituellement, vous pouvez changer les réglages par l’application. Souvent, cependant, vous avez accès à une plus grande liste d’options et de réglages si vous passez par le logiciel ou directement par le site Internet du produit via votre ordinateur connecté à Internet, après vous être enregistré.

 

Les routeurs : un appareil à ne pas négliger dans la sécurité de l’Internet des objets

 

En 2014, la firme de sécurité Avast avait déclaré que les routers qui n’étaient pas assez bien sécurisés ou tout simplement pas sécurisés pourraient représenter une cible de choix pour des potentiels pirates informatiques.

 

password-704252_640 (2).jpgEncore aujourd’hui, trop de personnes utilisent le mot de passe par défaut fourni par leur routeur et n’accordent pas assez d’importance au niveau de sécurité. Pourtant, il ne faut pas prendre ça à la légère. Des gens mal intentionnés pourraient tenter de voler vos données personnelles.

 

D’après Avast, beaucoup de pirates informatiques préfèrent attaquer le routeur, plutôt qu’un dispositif en particulier, comme une serrure intelligente. Pourquoi? Parce que c’est là que tout se passe. En d’autres mots, ils peuvent faire vraiment beaucoup de dommage s’ils décident d’attaquer cet appareil.

 

Heureusement, selon des experts en informatique comme Jeffrey Greene, un conseiller senior chez Symantec, quand un pirate informatique se rend compte qu’un réseau est trop bien sécurisé, il ne va pas perdre son temps en tentant de percer ses défenses. Il va juste aller voir ailleurs.

 

Et c’est très logique! Quelle maison pensez-vous qu’un cambrioleur va voler? La maison dont les propriétaires ont laissé les fenêtres ouvertes ou celle avec un système d’alarme et un chien de garde dans la cour?

 

N’oubliez pas! Ce n’est pas parce que l’Internet des objets est nouveau que vous devrez oublier tout ce que vous avez appris en sécurité informatique dans le passé avec votre ordinateur!

 

Les routeurs et la rapidité de l’Internet des objets

 

Si vous avez plusieurs objets connectés à la maison comme des ampoules Hue et des téléviseurs, vous aurez besoin probablement d’un routeur puissant. Si votre routeur a 7 ans, il risque de ne pas pouvoir supporter tous ces appareils connectés, surtout si les membres de votre famille et vous êtes des amateurs de services comme Netflix.

 

iot1 (1).jpgEst-ce que votre routeur utilise la norme 802.11n? Vous devriez peut-être envisager de changer pour un routeur utilisant la nouvelle norme 802.11ac. Pourquoi? Tout simplement parce qu’elle propose une vitesse de transfert environ trois fois plus élevée que celle-ci. Vous bénéficiez d’une plus grande portée, également.

 

Tout cela pour dire que vous risquez moins de souffrir de « lag », que vous pourrez utiliser plus d’objets connectés en même temps, et ce, sur une plus grande distance.

 

Heureusement, cette norme est rétrocompatible avec les anciennes technologies de Wi-Fi. Si votre appareil connecté a été conçu alors que la norme 802.11ac n’existait pas, il n’y a pas de problème. Il devrait être compatible.

 

Alors, quel routeur choisir? Il y a plusieurs choix qui s’offrent à vous chez Best Buy. Pour ma part, j’ai un faible pour ce routeur Wi-Fi tribande AC3200 Nighthawk X6 de NETGEAR. Son look est vraiment futuriste, mais ce n’est pas ça qui est le plus important. C’est plutôt sa rapidité.

 

Selon le fabricant, il peut offrir une diffusion en continu ininterrompue à une vitesse de 3,2 Gbit/s. Il est aussi intelligent, car il peut attribuer à chaque dispositif sa propre bande Wi-Fi pour une expérience optimale, et ce, grâce à la fonction Smart Connect. Bref, si vous avez beaucoup d’appareils connectés et que votre routeur a pris la poussière, il serait peut-être temps de le mettre à jour!

 

(Source image entête : Pixabay ; Source image pirate :Pixabay)

 

 

 

PARTAGER SUR
Philippe Michaud
Blogueur pour Branche-Toi depuis sa fondation, Philippe Michaud a toujours été un passionné des technologies. Il adore tester toutes sortes de produits et partager ses découvertes. Au fil des années, il a collaboré pour plusieurs médias dont Québec Micro, Branchez-Vous! et MSN Techno. Il a également été recherchiste pour une émission à ZTÉLÉ.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here