supersmash1.jpgCe serait un euphémisme que de dire que Super Smash Bros. pour la Wii U était attendu. Il est vrai que l’on a pu mettre, il y a quelques semaines, la main sur la version pour Nintendo 3DS. En revanche, comme beaucoup d’amateurs du jeu de combat, j’attendais encore plus la version pour salon. Pourquoi? D’abord parce que l’expérience est plus « immersive », » à mon humble avis, sur une grande télévision de 50 pouces. Ensuite, et surtout, parce qu’il n’y a rien de plus amusant que d’affronter sa conjointe ou son meilleur ami dans un salon. 

Date de sortie : 21 novembre 2014

Support : Nintendo Wii U

Classement : E – Pour tous

En terrain connu

Avant toute chose, disons que si vous vous êtes déjà procuré Super Smash Bros. pour la Nintendo 3DS, vous serez en terrain connu. En effet, vous aurez l’impression parfois de jouer au même jeu. Ce n’est pas pour rien, après tout, que les deux titres portent presque le même nom. 

Lorsque vous ouvrirez le jeu pour la première fois, vous verrez que le menu ressemble étrangement à celui de la version pour Nintendo 3DS. Si les deux titres proposent des modes de jeux similaires, le titre pour Wii U propose quand même quelques exclusivités intéressantes. Ce n’est pas un vulgaire copier-coller de la version nomade. J’y reviendrai plus loin.

Un concept connu, mais qui marche

En termes de jouabilité, cette nouvelle mouture reprend le même gameplay qui a fait le succès de la série. Vous devez éjecter vos ennemis en dehors du tableau, et ce,  sans trop recevoir de dégâts. Le dernier combattant qui reste dans l’arène remporte la victoire. 

supersmash2.jpgÉvidemment, on peut y jouer avec le GamePad, mais aussi avec la Wii Remote seule, la Wii Remote et le Nunchuk et, pour les plus nostalgiques, avec la manette de la GameCube. Par contre, ce titre propose d’y jouer également avec sa Nintendo 3DS, à condition d’avoir la mouture pour Nintendo 3DS. En effet, après une configuration, qui ne prend que quelques secondes (vous devrez notamment allumer le Wi-Fi de la console portable), vous pouvez vous en servir comme manette. Le jeu ne se déroulera pas sur le petit écran, mais bien sur le gros. Personnellement, je trouve que c’est une bonne idée puisque ça permet d’ajouter une manette supplémentaire.

En parlant d’écran, je dois bien avouer que celui du GamePad est peu sollicité. En fait, vous voyez la même chose que ce qui est affiché sur la télé. En appuyant sur l’écran du GamePad, on peut également voir les dommages des combattants. Cela dit, c’est peut-être un peu décevant que l’écran ne soit pas plus exploité, mais, en même temps, avec le rythme de Super Smash Bros., on n’a pas trop le temps de baisser les yeux. Et, de toute façon, en multijoueur, le joueur qui aurait le GamePad aurait un avantage sur les autres qui ont d’autres types de manettes. Donc, le choix de Nintendo dans ce domaine ne semble pas trop discutable.

supersmash4.jpgIl reste que l’écran du GamePad n’a pas été totalement oublié par les développeurs. En fait, le titre de Nintendo permet de créer ses propres cartes. Attention! Vous ne pourrez pas tout faire à partir de rien. Il y a quelques éléments prédéfinis que vous devrez choisir comme l’image de fond et la musique. J’avoue que j’aurais bien aimé avoir plus de choix en ce qui concerne les « backgrounds ». En revanche, les choix musicaux sont vraiment impressionnants. En effet, les chansons que nous pouvoir choisir sont classées par type de jeu (Mario Bros., The Legend of Zelda, etc.). Pour chacun d’entre eux, nous avons le choix entre plusieurs pistes audio. 

Après avoir choisi ces quelques options, nous pénétrons dans l’éditeur en tant que tel. Ici, nous pouvons, à l’aide du stylet, dessiner les plateformes et y ajouter des objets parmi une liste. C’est vraiment très intuitif, si bien que l’on peut créer une carte en quelques minutes. Si vous êtes satisfait de votre carte, vous pouvez la tester et après cela l’enregistrer. 

Un jeu nerveux

supersmash3.jpgRevenons, maintenant et si vous le voulez bien, au gameplay lui-même. J’ai trouvé les combats de Super Smash Bros. très nerveux. J’avoue que j’étais un peu rouillé et, qu’au début, je me suis fait donner une volée par les adversaires contrôlés par l’intelligence artificielle. 

En fait, contrairement à la croyance, il ne suffit pas d’appuyer sur le plus de boutons en une minute pour gagner. Chaque personnage possède ses propres habiletés et compétences. D’ailleurs, le manuel d’instruction est un bon moyen pour apprendre à mieux connaitre ses personnages. 

Certains personnages sont plus « intuitifs » que d’autres. Il est vrai que parfois, on peut se contenter de faire la même attaque dans l’espoir de venir à bout de tous ses ennemis. Ça peut marcher, mais, souvent, ils vont trouver le moyen de briser votre défense. Et, si vous jouer en multijoueur, autant oublié cette technique de « tricheur ».

Les personnages se déplacent bien dans la carte et répondent bien aux ordres qu’on leur donne. Comme je l’ai dit plus haut, il est possible d’y jouer avec une tonne de manettes. C’est plaisant de jouer avec le GamePad, mais j’ai eu plus de plaisir avec la Wii Remote. Pourquoi? Tout simplement parce que les doigts sont plus rapprochés du centre, si bien qu’il est plus facile de faire des « combos ».

supersmash5.jpgDans l’un des modes de Super Smash Bros., on peut jouer jusqu’à huit joueurs. Vous comprendrez que ça change un peu la dynamique des combats, car on doit avoir les yeux tout le tour de la tête. Je dois vous dire même qu’à certains moments, lorsque tous les combattants étaient près les uns des autres, j’avais de la difficulté à voir mon personnage. Il m’est même déjà arrivé de me prendre pour un autre! 

Mais même avec huit jours sur les cartes, le jeu demeure fluide. N’oublions pas que le jeu tourne en 1080p et en 60 images par secondes. Les graphismes sont d’ailleurs très réussis pour un titre paru sur la Wii U. L’effet de profondeur est génial, alors que les cartes elles-mêmes offrent un excellent sentiment d’immersion. D’ailleurs, plusieurs d’entre elles sont « dynamiques », ce qui signifie que vous aurez, par exemple, à sauter pour éviter des voitures ou même abandonner votre plateforme pour une autre, en plein combat, au risque de perdre la vie. 

Les modes

supersmash6.jpgLe moins que l’on puisse dire, c’est que les développeurs de Nintendo ont été généreux dans les modes. Bien sûr, on peut faire des combats « instantané » avec l’intelligence artificielle ou ses amis. Cependant, on peut aussi s’amuser dans d’autres modes dont certains valent le détour.

Je pense notamment au mode Odyssée Smash. Celui-ci prend des allures de jeu de plateau. Chacun y joue avec son Mii. Le but est de ramasser le plus d’amélioration et de récolter le plus de combattants en vue du combat final. Si, pendant un tour, deux joueurs entrent dans la même case, il y a un combat. 

Il y a également plusieurs modes de défi dont ceux proposés par Créa-main et Dé-mainiaque. Certains, croyez-moi sont particulièrement difficiles et ne s’adressent pas aux débutants.

J’ai particulièrement aimé les modes événements et étoiles. Si le premier permet de faire des combats prédéfinis (comme affronter les plus grands rivaux de Mario), le second permet de remonter dans le temps pour affronter différents ennemis. 


Le mode Stade est de retour. Rappelons qu’il propose de s’amuser avec des bombes et de tenter de faire des coups de circuit. Il propose aussi le mode Smash en masse qui consiste à affronter 10, voire 100 adversaires. Ce n’est pas de tout repos, croyez-moi!

Bref, je suis content que Nintendo ait rajouté ces modes. Ça ajoute une bonne durée de vie au titre et ça enlève de la redondance. 

amiibo

Super Smash Bros. est l’un des premiers titres à être compatible avec amiibo, les fameuses figurines de Nintendo. Je ne vais pas m’étendre sur le sujet. Tout ce que je vous dirais, c’est de lire mon article complet sur le sujet

Verdict 

Super Smash Bros. ne révolutionnera peut-être pas le monde des jeux de combats, mais en même temps, pourquoi changer un concept qui marche? À mon avis, c’est l’un des titres les plus amusants de la Wii U à voir le jour en cette fin d’année. Il est amusant, accessible et possède d’excellents graphismes. Bref, voilà un titre que l’on devrait voir sous beaucoup de sapins!

Ce que j’ai aimé

– Les graphismes colorés

– La modélisation des personnages

– Le grand choix de personnages et de tableaux

– Le fait de pouvoir jouer avec sa 3DS

– Les commandes simples, mais efficaces 

– Les combats à huit joueurs…

Ce que j’ai moins aimé

mais qui peuvent parfois devenir « brouillon »

Les notes 

Jouabilité : 4/5

Graphismes : 4,5/5

Son : 4,5/5

Rejouabilité : 5/5

Note globale : 4,5/5

Avez-vous joué au jeu? Dites-moi ce que vous en avez pensé. 

PARTAGER SUR
Philippe Michaud
Blogueur pour Branche-Toi depuis sa fondation, Philippe Michaud a toujours été un passionné des technologies. Il adore tester toutes sortes de produits et partager ses découvertes. Au fil des années, il a collaboré pour plusieurs médias dont Québec Micro, Branchez-Vous! et MSN Techno. Il a également été recherchiste pour une émission à ZTÉLÉ.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here