ww1.jpgRécemment, j’ai eu l’occasion de m’amuser avec un petit robot amusant et aimable du nom de COJI, le robot de programmation, que j’ai d’ailleurs évalué. Ce jouet éducatif conçu par WowWee combine l’apprentissage de compétences pratiques de la programmation informatique au plaisir et à la fantaisie des emojis. En fait, COJI est un acronyme… ou plus précisément, une contraction des termes « COding » et « emoJI ». Peu importe comment vous choisissez de le caractériser, le COJI est un jouet robot éducatif amusant et interactif qui fera certainement le bonheur des plus jeunes (quatre ans et plus). Continuez votre lecture pour découvrir les résultats de ma longue série d’évaluations de ce petit robot divertissant et branché!

 

INTRODUCTION

ww2.jpgLe COJI fait partie de la panoplie de jouets d’apprentissage basés sur les STIM qui gagnent en popularité et que l’on a vus apparaître sur le marché de plus en plus dernièrement. Si vous ne connaissez pas les jouets STIM ou qu’un petit rappel serait le bienvenu, sachez que l’acronyme réfère à « science, technologie, ingénierie et mathématiques ». Il s’agit d’un type de jouets qui aide les enfants à développer des aptitudes cognitives relatives à ces concepts éducatifs de base, dès un tout jeune âge. Le robot COJI est en soi conçu pour aider les tout-petits à acquérir diverses compétences dans des domaines comme la programmation (par exemple la création de macros et la compréhension des algorithmes), le développement de la mémoire et bien plus, simplement en jouant à des jeux. Commencer à s’amuser avec le COJI est un vrai jeu d’enfant. Il suffit de télécharger l’application COJI gratuite sur votre appareil iOS ou Android (j’imagine que l’idéal est d’utiliser une tablette en raison de la plus grande taille de l’écran par rapport à celle des téléphones), puis d’introduire trois piles AAA dans le sac à dos de votre COJI et de l’allumer. Vous aurez besoin d’un tournevis cruciforme pour retirer et replacer le panneau d’accès aux piles, mais le processus en entier prend seulement quelques secondes. Une fois l’application lancée et votre COJI en marche, tout devrait se lier rapidement et facilement au fur et à mesure que l’écran de démarrage apparaît. Le COJI se connecte par Bluetooth, donc le processus de lancement est simple comme bonjour. Vous êtes maintenant prêt à vous amuser!

 

ww3.jpgÉVALUATION ET RÉSULTATS

Il existe de nombreuses manières d’interagir avec votre robot COJI une fois la configuration terminée et que tout fonctionne. Sur l’écran du menu principal (montré à gauche), vous verrez six icônes différentes qui vous aideront à commencer à jouer. Une de ces icônes permet simplement d’accéder aux réglages du COJI, il n’est donc pas réellement nécessaire de l’étudier. Les autres icônes sont les jeux, ou modes de jeu, proposés par le COJI : Freeplay (jeu libre), Sequence Says (commande par séquences), Macro Maze (labyrinthe de macros), Command Center (centre de commande) et Drive Mode (conduite). Chaque jeu représente une manière unique d’interagir avec le robot COJI et certains sont plus amusants que d’autres. Nous explorerons quelques exemples pour que vous puissiez mieux comprendre ce que le COJI a à offrir.

ww4.jpgDans le mode Freeplay (jeu libre), par exemple, vous pouvez donner toutes les chaînes d’instructions que vous voulez au COJI en sélectionnant les symboles d’emojis appropriés à partir du menu à gauche de l’écran. Lorsque vous avez terminé une chaîne qui vous plaît, il suffit d’appuyer sur la petite icône représentant une enveloppe pour que votre COJI exécute les commandes dans l’ordre où vous les avez saisies. En théorie, ce mode devrait enseigner aux enfants les rudiments des entrées et des sorties pour la création de code informatique et l’écriture d’algorithmes, et je crois que beaucoup de jeunes sauront apprécier cette expérience. Qui sait, peut-être développeront-ils un intérêt pour la programmation? De plus, si vous observez attentivement, vous découvrirez les six différents sous-menus, chacun d’entre eux présentant un éventail d’emojis parmi lesquels votre enfant peut choisir; le nombre de possibilités de programmation est pratiquement infini avec le COJI.

ww5.jpgDans le jeu Macro Maze (labyrinthe de macros), votre objectif est de créer une séquence de code qui permet à un COJI virtuel qui apparaît sur l’écran de l’application de naviguer à travers le labyrinthe en face de lui. Il est possible d’exécuter les déplacements en sélectionnant des emojis de commande qui font avancer d’un pas votre COJI ou qui le font tourner vers la gauche ou vers la droite. Si vous concevez votre code de manière adéquate, votre COJI réussira à naviguer dans le labyrinthe et vous arriverez à la fin, ce qui débloquera le prochain labyrinthe. J’ai seulement accompli le premier niveau, qui présente dix labyrinthes uniques. Ce premier niveau est sur le thème d’un parc. Une fois les dix labyrinthes terminés, vous passerez à la ville. Vous vous retrouverez ensuite à l’aéroport, dans un champ enneigé, puis à la gare de train. Ce jeu enseigne à votre enfant à écrire du code qui permet d’atteindre efficacement un résultat souhaité (concept très important dans l’univers de la programmation informatique).

ww6.jpgLe dernier jeu dont je vous parlerai en détail est intitulé Drive Mode (conduite). Ce qui est amusant avec celui-ci est que vous pouvez conduire librement votre COJI comme si c’était une voiture téléguidée. Le robot ne va pas très vite, mais il est divertissant de le contrôler et de le faire avancer depuis le pavé de conduite à gauche de l’écran de l’application. Le COJI peut se déplacer dans toutes les directions et même tourner, selon vos commandes. De plus, pendant qu’il roule (le robot est équipé de deux grandes roues principales et de deux petites roues supplémentaires pour plus d’équilibre), vous pouvez lui commander d’exécuter des gestes faciaux (ou autres), comme donner un bisou, sourire et faire des binettes espiègles, pour ne nommer que quelques exemples. Dans l’ensemble, c’est un mode sympathique qui donne aux enfants la liberté d’utiliser leur robot COJI comme ils l’entendent, bien que les options d’emojis dans ce mode soient plutôt limitées.

Remarque : Le jeu Sequence Says (commande par séquences) est un jeu de mémoire dans lequel le visage du COJI fait clignoter des emojis dont l’enfant doit se souvenir pour ensuite pouvoir les reproduire sur l’écran de l’application. C’est un excellent jeu de mémoire qui permet de créer des chaînes, ou séquences de code, un emoji à la fois.

 

ww7.jpgCONCLUSION

Pour conclure, je dois avouer que le COJI est un petit jouet très amusant qui pourrait en apprendre beaucoup à votre enfant sur un ou plusieurs sujets clés de l’univers des STIM. La musique qui provient de votre tablette ou de votre téléphone lorsque vous utilisez l’application est incroyablement pénible, mais voilà pourquoi votre appareil est muni d’un bouton silencieux! C’est sincèrement le seul bémol que j’ai décelé à propos du COJI. Globalement, il (ou elle?) est un compagnon (une compagne?) plutôt attachant (attachante?) avec une personnalité ludique et qui offre une belle variété de modes de jeu. Étant donné que les applications modernes peuvent être mises à jour à l’infini avec du nouveau contenu attrayant à tout moment, il est probable que les manières de s’amuser avec le COJI évolueront au fur et à mesure que votre enfant grandit. Somme toute, il est difficile de prédire pendant combien de temps le robot COJI retiendra l’attention d’un enfant en particulier. Si vous pensez que votre petit est un futur programmeur en herbe, il pourrait valoir la peine d’essayer le COJI. Bonne chance et amusez-vous!

PARTAGER SUR
Leonard Bond
Originaire de la Nouvelle-Écosse, je vis actuellement avec ma femme à Burnaby, en Colombie-Britannique. J’ai également vécu à Toronto et en Nouvelle-Zélande. J’aime voyager et j’adore la littérature classique et les bons films (surtout les films d’espionnage comme les James Bond et les Jason Bourne). Je collectionne également les jouets et les souvenirs (surtout ceux des Transformers) et je m’intéresse beaucoup aux gadgets et à la technologie de toutes sortes. Je suis intrigué par un tas de choses et c’est la raison de ma présence sur le blogue Branche-toi. Je ne sais jamais quelles choses intéressantes je vais découvrir!

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here