Tensiomètre BeurerC’est avec un mélange de joie et d’appréhension que j’ai accepté de tester le tensiomètre sans fil pour le poignet de Beurer avec application pour téléphone intelligent. De la joie, parce que surveiller sa santé, c’est important, surtout par les temps qui courent. De l’appréhension, parce que j’avais un peu peur des résultats. Je vieillis, après tout. Et moi qui allais au gym 5 à 6 fois par semaine, je n’y ai eu accès que deux fois depuis 10 mois. J’ai beau tenter de remplacer par de longues marches et des exercices au sol dans mon salon, je sens bien qu’il manque quelque chose…

Alors j’ai pris mon courage à deux mains et je me suis soumis au test. Voici mes impressions:

Qu’est-ce qu’un tensiomètre?

Un tensiomètre est un appareil qui mesure la pression artérielle. Il s’agit d’un signe vital important. Si votre pression est trop basse, vous risquez des étourdissements, une vision trouble, des chutes et des pertes de conscience. Une tension trop élevée (appelée hypertension) est quant à elle associée à des risques de crise cardiaque, d’accident vasculaire cérébral et d’insuffisance rénale, entre autres conséquences.

Premier contact avec le tensiomètre sans fil pour le poignet de Beurer

Le tensiomètre pour poignet de Beurer est un appareil de bonne taille (7,4 x 6 x 2,3 cm) au design sobre, dominé par le blanc et le gris. Un style tout à fait conforme à ce que l’on attend d’un instrument médical. (Peut-être pour rassurer les utilisateurs!)

Son interface est très intuitive. Il n’y a que deux boutons: un pour la mise en marche et un pour la mise en mémoire des résultats. Les résultats s’affichent sur un écran à cristaux liquides noir et blanc de 4,5 cm de diagonale.

Outre le tensiomètre lui-même, l’emballage inclut un bracelet ajustable, un boîtier, deux piles AAA et un manuel complet. L’échantillon que j’ai reçu était déjà fixé au bracelet; lorsque j’ai constaté qu’il m’était difficile de les séparer, je n’ai pas insisté de peur de briser quelque chose. Le boîtier est fait de plastique semi-rigide blanc. Son mécanisme de fermeture me semble assez rudimentaire et pourrait ne pas durer très longtemps. Il est aussi à peine assez grand pour accommoder le bracelet et le tensiomètre; un peu plus de volume n’aurait pas fait de tort, surtout pour les utilisateurs qui souffrent d’arthrite.

Le tensiomètre se porte sur l'intérieur du poignet, à un cm de la main.
Le tensiomètre se porte sur l’intérieur du poignet, à un cm de la main.

Règles de fonctionnement du tensiomètre sans fil pour le poignet de Beurer

Comme son nom l’indique, ce tensiomètre se porte au poignet plutôt qu’au haut du bras comme ceux utilisés en cabinet médical. Il requiert un positionnement précis: l’appareil doit être placé sur l’intérieur du poignet, à un centimètre de la base de la main.

Dans mon cas, ce positionnement a été assez difficile à maintenir à cause de la forme de mon avant-bras qui “poussait” le bracelet vers la main et le décentrait en l’éloignant du pouce. La taille de mon poignet est aussi à la limite supérieure de l’intervalle supporté par le bracelet. (Celui-ci va de 14 à 19,5 centimètres de circonférence.) Cela a peut-être contribué à la variabilité des résultats que j’ai obtenus; nous en reparlerons.

Il est aussi recommandé de prendre les mesures assis ou couché, avec le poignet à la même hauteur que le coeur, et après une période de repos d’au moins cinq minutes. En d’autres circonstances, la fiabilité des résultats n’est pas garantie.

Enfin, le manuel contient une longue liste de contre-indications. Le tensiomètre ne doit pas être utilisé par les enfants ou par les personnes ayant subi une mastectomie ou diverses blessures, par exemple. Vérifiez bien que vous ne faites pas partie d’un de ces groupes avant d’utiliser vous-même ce genre d’appareil.

Le processus de mesure de la tension artérielle

La prise des mesures dure environ une minute. Pendant l’opération, le tensiomètre comprime progressivement le poignet, ce qui peut être inconfortable. (On peut, à n’importe quel moment, appuyer sur le bouton de mise en marche pour interrompre l’opération et relâcher la compression si l’inconfort se transforme en douleur.)

Le tensiomètre prend trois mesures:

  • le rythme cardiaque;
  • la pression systolique, mesurée au moment où le coeur se contracte;
  • et la pression diastolique, mesurée pendant que le coeur se détend entre deux battements.

Ces mesures s’affichent sur un écran à cristaux liquides noir et blanc. Ne vous préoccupez pas des nombres qui s’affichent à l’écran pendant la prise de mesures; ils peuvent être extrêmement élevés mais n’ont aucune signification médicale. Ce sont les nombres qui s’affichent une fois le travail terminé et la compression relâchée qui comptent.

La pression artérielle se mesure en “millimètres de mercure”. Ce genre de choses étant plutôt difficile à interpréter, une échelle de couleurs indique si la vôtre est normale (marqueur pointant dans la section en vert), normale haute (en jaune), en hypertension légère (en orange) ou en hypertension sévère (en rouge). On peut facilement trouver sur Internet des échelles numériques plus précises si on le désire.

Notez que, mal placé, l’appareil produit des résultats inutilisables. Par exemple: si vous le placez sur le dessus de votre poignet, comme une montre, il pourrait croire que votre tension artérielle est plus élevée que la pression dans un pneu de vélo. Et si vous mesurez votre pression debout, les bras allongés le long du corps, les chiffres pourraient vous donner l’impression que vous êtes sur le point de vous retrouver à l’urgence!

Le tensiomètre avec son boîtier, un peu trop petit et fragile pour durer.
Le tensiomètre avec son boîtier, un peu trop petit et fragile pour durer.

La bonne façon d’utiliser le tensiomètre de Beurer

Le manufacturier recommande de ne pas se fier à une seule mesure, mais plutôt d’utiliser l’appareil plusieurs fois, à la même heure chaque jour par exemple, pour discerner des tendances.

Pendant mon test, j’ai d’ailleurs remarqué des variations considérables dans les résultats. Deux mesures consécutives sur le même poignet m’ont donné jusqu’à 20 mm de mercure de différence. Deux mesures consécutives sur les deux poignets, une différence encore plus grande. Il faut dire que j’ai eu de la difficulté à garder l’appareil en place à l’endroit recommandé, pour les raisons que j’ai expliquées plus tôt. Dans des circonstances bien contrôlées, les résultats étaient plus stables d’une mesure à l’autre et d’une journée à l’autre.

Et quels ont été ces résultats? Je suis à la limite entre la pression normale haute et l’hypertension légère. Il faut dire que le niveau de stress ambiant, par les temps qui courent, n’aide sûrement pas… Mais je vais devoir redoubler d’attention et en parler à mon médecin de famille lors de notre prochain rendez-vous. (Beurer insiste d’ailleurs sur le fait que son appareil ne remplace en aucun cas un suivi médical professionnel.)

L'appli HealthCoach de Beurer, surtout utile si vous employez plusieurs appareils connectés pour surveiller votre santé.
L’appli HealthCoach de Beurer, surtout utile si vous employez plusieurs appareils connectés pour surveiller votre santé.

L’application mobile associée au tensiomètre de Beurer

Sur l’appareil lui-même, on peut emmagasiner des mesures pour deux usagers. Si l’on a activé la connectivité Bluetooth du tensiomètre et téléchargé l’appli HealthCoach de Beurer sur son téléphone iOS ou Android, les données sauvegardées en mémoire sont aussi automatiquement transférées vers l’application. L’activation de Bluetooth sur le tensiomètre requiert cependant des manipulations qui peuvent ne pas être évidentes; laissez les instructions du manuel et la vidéo explicative sur le site du manufacturier vous guider.

Cette appli conserve un grand nombre de mesures, calcule des moyennes, etc. On peut aussi s’en servir avec d’autres appareils Beurer pour mesurer notre activité physique, surveiller la qualité de notre sommeil et observer divers autres paramètres de santé. Ceci dit, si vous n’avez que le tensiomètre, l’appli est d’une utilité limitée puisqu’elle ne fait rien que l’appareil lui-même ne fait pas déjà.

Le verdict

Si vous êtes a risque d’hypertension, par exemple parce que vous souffrez de diabète, le tensiomètre sans fil pour le poignet de Beurer pourrait constituer un outil rassurant. Après une certaine période d’ajustement, on parvient à suivre l’évolution de sa pression artérielle facilement et en un minimum de temps. Tout ce qu’il faut pour savoir si tout va bien ou s’il est temps de consulter son médecin, avant que notre santé n’en soit affectée.