Personne n’aime vraiment faire ses impôts (sauf peut-être les comptables et fiscalistes), mais c’est une obligation que chaque travailleur doit remplir. Si certains préfèrent confier ce mandat à un professionnel, plusieurs préfèrent quand même le faire directement, que ce soit pour économiser de l’argent, ou parce qu’ils ont compris que c’était souvent plus facile qu’il n’y paraît, en utilisant un logiciel de déclaration de revenus (ou logiciel d’impôt).

En effet, les lois entourant la déclaration de revenu changent chaque année et sont plutôt complexes, pouvant mener à devoir payer des pénalités et intérêts si vous commettez une ou plusieurs erreurs dans votre déclaration.

Voici donc quelques conseils pour mieux vous préparer à la « saison des impôts ».

N’attendez pas à la dernière minute

Le premier conseil que je peux vous donner est le suivant : n’attendez pas à la dernière minute pour commencer à penser à votre déclaration d’impôts. Chaque année, dès le mois de janvier, préparez un petit classeur en accordéon ou même une simple enveloppe format lettre ou légal pour y ranger vos factures, reçus médicaux, relevés (bancaires ou de placements) et autres documents.

Si vous êtes tombé sur ce texte en mars, juste avant de faire vos impôts, priorisez votre déclaration actuelle, mais profitez-en pour commencer la prochaine dès maintenant… vous avez déjà les deux mains dedans!

Optez pour un logiciel de déclaration de revenus

Un logiciel de déclaration de revenus vous guide à travers tout le processus visant à déterminer si vous devez de l’argent à l’un ou l’autre des paliers gouvernementaux, ou si des remboursements vous sont dus. Ils permettent d’effectuer des calculs rapidement et de façon automatique, mais peuvent aussi vous aider à maximiser les déductions auxquelles vous avez droit, puisqu’ils sont mis à jour chaque année avec les nouvelles règles et lois en vigueur.

Ces logiciels vont généralement vous poser des questions simples afin d’établir votre profil, puis vous n’aurez qu’à suivre les indications pour savoir quelles cases et sections remplir.

De plus, plusieurs logiciels vous permettent de transmettre votre ou vos déclarations directement en ligne, sans avoir à tout imprimer! Assurez-vous toutefois que le logiciel en question est homologué ImpôtNet (par l’Agence de Revenu du Canada) ou TED (qui signifie simplement Transmission Électronique de Données). Ceci vous évitera des surprises lorsque vous transmettrez votre rapport d’impôt par voie électronique.

Si vous êtes travailleur autonome, vous aurez besoin d’un peu plus d’organisation et d’un logiciel comptable afin d’y enregistrer tous vos revenus et toutes vos dépenses admissibles. Ces logiciels sont généralement compatibles avec les logiciels de déclaration de revenus ou, à la limite, vous permettent de produire des rapports de fin d’année qui vous simplifieront la tâche une fois le moment venu de faire votre déclaration.

Chose certaine, il suffit de prendre le temps le faire une première fois, de ne pas avoir peur de chercher un peu sur le web pour mieux comprendre certains termes du « jargon des impôts », et ça devient plus facile ensuite.

Renseignez-vous sur les crédits d’impôt auxquels vous avez droit

Conservez toutes vos factures de soins médicaux, de médicaments, ou d’inscription à des activités physiques pour vos enfants. Il en va de même pour certains frais de scolarité.

Dans certains cas, faire une déclaration commune avec votre partenaire de vie pourrait aussi vous valoir certaines déductions ou certains crédits d’impôt.

Il est cependant fortement recommandé de vous renseigner sur ce qui peut vous donner droit à des crédits d’impôt, que ce soit en effectuant des recherches en ligne (voici quelques pistes pour débuter du côté provincial, comme du côté fédéral), ou en discutant avec un expert.

N’attendez pas non plus à la dernière minute pour cotiser à votre REER ou votre CELI. Beaucoup de gens se fient à la date limite pour cotiser à leur REER mais, si vous en faites de même, il pourrait vous arriver un imprévu de dernière minute qui pourrait compromettre votre stratégie et vous empêcher de profiter des avantages d’un tel placement. Il est donc recommandé de cotiser tout au long de l’année afin de vous assurer d’avoir un certain montant de placé lorsque la date limite arrive.

Évidemment, vous êtes la personne la mieux placée pour déterminer si vous êtes en mesure d’investir dans votre REER ou CELI, et dans quelle proportion.

Vous travaillez de la maison? Avez-vous pensé aux déductions?

Que vous soyez travailleur/travailleuse autonome ou salarié, la pandémie a changé bien des habitudes au niveau du lieu de travail. Si vous travaillez de la maison, que vous soyez pigiste ou employé, il est possible que vous puissiez déduire certains coûts ou certaines dépenses reliées à votre travail.

En effet, certains frais de chauffage, d’éclairage, de primes d’assurance, d’internet et autres pourraient être partiellement déductibles, pour la pièce ou partie de maison que vous utilisez pour le travail. Certains frais de déplacement pour aller voir un client ou un fournisseur (kilométrage ou autres) peuvent aussi être pris en compte.

Encore une fois, il est recommandé de vous renseigner, en ligne ou auprès d’un expert, afin de vous assurer d’effectuer une déclaration dans les règles de l’art, tant au fédéral qu’au provincial.

Avant d’envoyer votre déclaration

Faire une déclaration d’impôt complexe pourrait nécessiter l’aide d’un professionnel. Mais pour les déclarations relativement simples, un logiciel d’impôt constitue une solution simple et peu coûteuse. La plupart des logiciels

La plupart des éditeurs de logiciels disposent d’un service à la clientèle, d’assistants ou d’outils d’aide en ligne qui peuvent vous aider en répondant à vos questions ou en clarifiant les points qui vous semblent flous. Il suffit généralement d’un clic ou d’un appel téléphonique pour obtenir de l’aide, et la réponse est souvent assez simple pour que vous puissiez résoudre le problème en quelques minutes.

Généralement, le logiciel vous guidera pas à pas afin de ne rien oublier, mais il est généralement recommandé (et plus prudent) de demander à quelqu’un de revoir votre déclaration avant de l’envoyer. Il peut s’agir de votre conjoint.e, d’un.e ami.e proche, d’une partenaire d’affaires ou d’un professionnel.

Que vous deviez remplir uniquement votre déclaration ou celle de tous les membres de votre famille, sachez qu’il existe différents types de logiciels afin de répondre aux différents besoins.

Certains vous permettent de remplir jusqu’à 4, 8 ou même 12 déclarations personnelles, ou même de petite entreprise, ce qui devrait convenir à la plupart des besoins pour les petites ou grandes familles (vous pourrez même remplir les déclarations pour vos parents plus âgés, s’ils ne sont plus en mesure de les faire eux-mêmes).

Tous ces logiciels sont généralement offerts en français, tant sur Mac OS que sur Windows et il est possible de simplement télécharger le logiciel, si vous n’avez pas de lecteur CD ou ne souhaitez pas vous encombrer d’un produit physique chez vous. Après tout, vous n’aurez plus besoin du logiciel une fois vos déclarations complétées pour cette année, puisque le logiciel change chaque année.

Et rappelez-vous : n’attendez pas à la dernière minute pour préparer vos impôts! Rassemblez dès que possible vos factures, reçus et autres documents en un même endroit afin de pouvoir remplir (et envoyer) vos déclarations le plus rapidement possible… surtout si vous avez des montants à rembourser, afin d’éviter de payer des intérêts ou autres pénalités. Faites aussi appel à un professionnel si vous le jugez nécessaire afin d’éviter toute mauvaise surprise.

Je vous invite à parcourir la sélection de logiciels spécialisés sur le site de Best Buy, que vous ayez besoin d’un logiciel de déclaration de revenus ou, si vous possédez une entreprise ou êtes pigiste, d’un logiciel comptable.

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here