Prendre des photos, c’est facile. On pointe, puis on appuie sur le déclencheur. Mais « réaliser » une bonne photo, par contre, c’est autre chose. Il y a des concepts de base à connaître afin de mieux maîtriser ce que l’on fait, ainsi que des notions d’ordre général pour mieux anticiper et être prêt au bon moment.  Je vous offre donc ces 10 conseils afin de vous aider à passer au niveau supérieur en photographie.

 

1. Racontez une histoire

Avant même de pointer votre appareil photo ou votre téléphone, vous devez vous faire une idée de l’image que vous avez en tête. Une bonne photographie, c’est une photo qui raconte une histoire, qui pousse le spectateur à laisser aller son imagination ou se questionner. Que voulez-vous raconter? Que souhaitez-vous que le spectateur s’imagine? Dans ce cas-ci, ma fille semble perdue dans ses pensées… à quoi pense-t-elle? C’est ce qui rend la photo intéressante. Je l’ai photographiée de très près pour qu’elle occupe toute la photo.

 

2. Faites attention ce qui entoure le sujet

Pour compléter le point précédent, je dirais qu’il est important de porter une attention spéciale aussi à ce qui entoure le sujet, et à l’arrière-plan. Est-ce qu’un poteau ou autre objet semble sortir de la tête de votre sujet? Y a-t-il trop de « bruit » (trop d’objets) autour ou derrière le sujet? Pour simplifier la chose, vous pouvez même essayer de trouver un arrière-plan uniforme afin de mettre surtout l’accent sur votre sujet (par exemple, un mur blanc).

Dans la photo ci-dessous, j’ai éliminé le maximum de ma clôture de cour afin que l’attention soit surtout dirigée sur le lapin.

 

3. Viseur ou écran?

Le viseur et l’écran derrière un appareil photo servent justement à voir de quoi votre image aura l’air. En ce qui me concerne, je préfère utiliser un viseur, puisque mon regard n’est plus soumis à aucune distraction autour de moi, mais l’écran se révèle souvent très utile, lorsque l’on souhaite prendre la photo dans un angle où l’on ne peut garder notre œil au viseur – en photographiant au-dessus d’une foule, par exemple.

 

4. Cherchez la lumière

Ça semble anodin, mais pour photographier lorsqu’il fait sombre (ou carrément noir), il faut chercher la lumière. Par exemple, la première fois que je suis allé aux lanternes chinoises au Jardin botanique de Montréal, je voulais tout photographier, y compris le décor. C’est vrai que le décor est intéressant, mais vous verrez qu’en se concentrant uniquement sur la lumière des lanternes, on obtient quelque chose de vraiment plus intéressant visuellement.

 

5. Photographiez le plus souvent possible

Beaucoup de gens attendent les grandes occasions pour sortir leur appareil photo. Il ne faut surtout pas commettre cette erreur. Photographiez le plus souvent possible! Photographiez un sujet à répétition, s’il le faut. Une fois que vous l’aurez photographié sous tous ses angles, vous le comprendrez mieux et découvrirez les angles qui fonctionnent le mieux.

 

6. Apprenez à connaître les réglages de votre appareil photo

Si vous ne faites qu’utiliser le mode automatique de votre appareil photo ou de votre téléphone, vos photos seront belles, mais elles n’auront pas cette petite touche artistique ou la personnalité que vous pourriez y ajouter. En réglant vous-même les paramètres, vous pourrez créer un flou en arrière-plan, un flou de bougé, une image plus lumineuse, plus dramatique… C’est vous qui déciderez et non pas l’appareil que vous tenez en main.

Pour vous équiper avec un appareil digne de ce nom, sachez que je n’ai que de bons mots pour les appareils photo Fujifilm. Ces appareils offrent une qualité d’image exceptionnelle. Ils sont compacts et légers, mais vous permettent de changer l’objectif en fonction de vos besoins (je parle des objectifs dans mes conseils #8 et #9).

En ce qui me concerne, je possède deux appareils photo. Le Sony A7 et le Sony A7R. Ce sont des appareils professionnels, donc il faut avoir une base en photo avant d’investir dans un tel appareil, mais si c’est votre cas, je vous les recommande fortement.

 

7. Prenez votre temps

La photographie n’est pas une course, loin de là. Il est préférable de prendre le temps de réfléchir à ce que l’on souhaite réaliser comme image, plutôt que de sortir l’appareil et appuyer sur le déclencheur. Oui, il est possible que vous tombiez sur une bonne photo, si vous prenez des dizaines de photos d’un même sujet. Mais le but est de réaliser LA bonne photo. Il est donc recommandé de planifier, se préparer. Avez-vous besoin d’éclairage? Le soleil crée-t-il des ombres ou des reflets? Feriez-vous mieux de vous approcher, plutôt que de photographier à distance?

Pour réussir cette photo, j’ai longtemps observé la mère des oisillons, qui partait chercher de la nourriture et revenait à intervalles plus ou moins réguliers. Après 2 ou 3 aller-retours, j’ai pu m’approcher rapidement et prendre ma photo, puis m’éloigner, sans les déranger ni les mettre en danger. J’avais aussi choisi mon objectif en conséquence (voir le point suivant).

 

8. Choisissez le bon objectif (ou la bonne focale)

Que voulez-vous photographier? Ceci vous aidera à déterminer le type d’objectif (ou la focale) dont vous aurez besoin.

Si vous aimez photographier les paysages, vous aurez besoin d’une focale courte se situant entre 16mm et 35mm. Pour faire de la photo de portrait, optez plutôt pour un objectif se situant entre 50mm et 105mm. Pour de la photo d’oiseaux, optez plutôt pour un téléobjectif avec une focale allant à 200mm, voire plus. Ce sont évidemment des indicateurs et non les focales « absolues ». Dans le cas de la photo des oisillons, j’avais opté pour un objectif Macro (qui permet de faire la mise au point TRÈS proche du sujet).

Généralement, un zoom standard de type 16-50mm peut servir dans la plupart des situations où le sujet n’est pas trop éloigné, ou si vous voulez photographier des édifices en ville, un paysage, ou plusieurs personnes à la fois.

Si vous avez besoin d’isoler un sujet ou de capter un sujet éloigné (un oiseau ou autre animal), vous voudrez plutôt opter pour un téléobjectif zoom, dont la focale pourra atteindre 200mm ou 300mm.

 

9. Essayez une focale fixe pour plus de défi

Un zoom vous donnera de la flexibilité au niveau de la composition (du « cadrage »), mais si vous voulez rehausser le niveau de défi d’un cran, essayez d’utiliser un objectif à distance focale fixe. Utiliser un objectif à focale fixe, c’est un peu comme faire de la photo avec un téléphone : ce sont vos jambes qui servent de zoom. La différence avec un téléphone, c’est qu’avec un appareil photo, vous avez toutefois la possibilité de choisir la focale avec laquelle vous voulez travailler.

Personnellement, je fais 95% de mes photos avec mon objectif Zeiss Sonnar T FE 55mm f/1.8 ZA de Sony, et vous trouverez plusieurs autres marques et modèles d’objectifs 50mm sur le site, mais c’est une question de goût personnel. Certains préféreront travailler au 35mm, alors que d’autres, avec une autre focale.

 

10. Expérimentez et amusez-vous!

Faire de la photo n’a pas à être une corvée. Il faut que vous trouviez des sujets qui vous intéressent, des paysages intéressants, ou des techniques qui vous permettent de vous dépasser. Sinon, à quoi bon? Votre appareil photo restera rangé dans le placard.

J’ai récemment découvert la technique du « freelensing », qui consiste à détacher son objectif du boîtier et changer la zone de netteté dans une image. Évidemment, c’est à faire avec prudence, car il pourrait y avoir de la poussière qui s’infiltre dans votre objectif ou votre capteur. À ne pas faire dehors par journée de grand vent, donc. Mais sinon, ça peut donner un résultat comme celui-ci, où la zone de netteté était presque verticale, plutôt qu’horizontale.

 

Vous avez envie de vous lancer en photo ou de mettre votre équipement à niveau? Vous trouverez les meilleurs appareils photo numériques et une vaste sélection d’objectifs chez Best Buy.

 

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here