Fixe La photographie est un univers vaste et étonnant. Il existe tellement d’appareils, d’objectifs, de spécifications ou même de techniques différentes que ça peut devenir un peu complexe de s’y retrouver. Pour ce deuxième article dans ma série pour vous permettre de devenir un meilleur photographe, je vous propose de découvrir un objet vraiment intéressant qui peut être tellement amusant : l’objectif à focale fixe.

 

Quand on procure un appareil photo de type DSLR ou sans miroir, un des premiers objectifs qu’on possède est presque tout le temps un zoom souvent de 18-55mm. C’est d’ailleurs celui-ci que vous retrouverez avec la majorité des ensembles vendus sur le marché. Il propose une plage intéressante qui permet de faire des photos de paysage et pour faire des portraits. C’est un objectif fourre-tout qui satisfait la grande majorité des gens et beaucoup d’entre eux n’iront jamais s’en procurer d’autres.

 

Pour les autres qui sont un peu plus aventureux, l’achat d’un objectif super-zoom comme un 70-200mm ou un 70-300mm arrive souvent en premier. C’est pratique pour croquer des photos à de bonnes distances, mais ça peut devenir assez dispendieux. Les gens qui préfèrent les paysages se dirigeront un plus vers les grands-angles comme le 10-18mm, mais ce n’est pas à la portée de toutes les bourses.

 

L’objectif fixe

Prime-vs.-Zoom-LensesMa suggestion comme premier objectif après l’achat de votre appareil photo est sans contredit un objectif à focale fixe tel que le 50mm qui se retrouve dans pratiquement toutes les gammes d’appareils photo. La plus grosse différence entre ce modèle et les modèles que j’ai abordés précédemment, c’est qu’il ne propose aucun zoom. Ce que vous voyez au travers de votre viseur, c’est ce que vous avez sur votre photo.

Qui voudrait bien de ce type d’objectif tellement limité? Voyez-vous ces limitations deviennent en même temps une de ses grandes forces.

 

La simplicité même

Avoir un zoom peut sembler toujours être avantageux, mais des fois ça devient trop facile. Avec lui, on peut rester en retrait pour faire nos photos ou même s’approcher et prendre des photos plus près. Quand on utilise un objectif fixe, c’est nous qui devons nous déplacer pour obtenir le bon cadrage. C’est incroyable comment on découvre beaucoup plus la spatialité d’un environnement quand on est forcé de s’y déplacer.

Ça change totalement votre façon de penser pour le mieux.

 

Plus de lumière

La lumière est une des choses les plus importantes en photographie alors vous devriez toujours privilégier un objectif qui fait entrer plus de lumière jusqu’à votre capteur. L’ennui, c’est que les zooms lumineux sont généralement assez dispendieux. D’ailleurs, je suis assez convaincu que la majorité d’entre vous ne savez pas comment on fait pour déterminer comment lumineux votre objectif sera.

Prenez n’importe quel appareil photo et regardez sur l’objectif en avant. Vous verrez la focale de votre objectif comme 18-55mm comme je discutais plus tôt, mais vous aurez aussi un autre chiffre comme f/3.5-5.6. Cette lettre détermine votre ouverture. Plus le chiffre sera bas, plus vous aurez de lumière qui pénètre jusqu’au capteur. Prenez le temps de regarder la photo suivante pour bien comprendre la différence. Chaque valeur indiquée consiste en un cran de lumière. Entre chaque cran de lumière, il pénètre le double de lumière (il existe aussi des tiers de crans, mais ce n’est pas vraiment nécessaire pour comprendre le concept).

 

Lenses_with_different_apetures

 

Pour bien illustrer et vous faire comprendre comment un objectif fixe peut être utile, reprenons notre objectif mentionné plus tôt. Avec le 18-55mm, vous aurez donc à une ouverture de 3.5 à 18mm et une ouverture de 5.6 à 55mm. Entre le début du zoom et la fin du zoom, vous perdez plus de la moitié de la lumière. Loin d’être l’idéal quand vous prenez des photos à l’intérieur.

Maintenant, prenons l’objectif 50mm. Il est vendu en plusieurs versions à plusieurs prix, mais celui qui nous intéresse le plus est le moins dispendieux, le 50mm f/1.8. Retournez à notre photo avec les différentes ouvertures et regardez combien de crans de différence vous avez entre f/1.8 et f/5.6. C’est trois crans ou si vous aimez mieux six fois plus de lumière! De plus, pas d’ouverture variable non plus. C’est la force des objectifs à focale fixe.

Bien entendu, il peut être souhaitable d’avoir une moins grande ouverture quand on a plus de soleil et c’est tout à fait possible de réduire l’ouverture en conséquence. Cela dit, vous perdez un peu de flou en échange, mais gagnerez du détail dans l’arrière-plan.

 

Le flou artistique

4545249839_e2aaa36da7_z

 

C’est justement pour obtenir plus de flou artistique (aussi nommé bokeh) que j’ai acheté mon objectif 85mm f/1.8. J’adore faire des portraits depuis longtemps et j’admirais les photos trouvées sur le web où l’arrière-plan devient tellement crémeux et pratiquement inexistant que seul le sujet en avant-plan est important dans la photo. Vous aurez ce résultat seulement quand vous utiliserez un objectif avec une très grande ouverture.

Rien ne vous empêche de vous procurer les magnifiques objectifs 24-70mm f/2.8, mais ils coûtent généralement plusieurs milliers de dollars. Avec un objectif fixe de quelques centaines de dollars, vous aurez un résultat presque aussi bon sans devoir réhypothéquer votre maison.

 

Le coût et le format

Bon, on ne se mentira pas qu’il existe plusieurs types de qualité même dans les objectifs fixes. Si le 50mm f/1.8 coûte environ 150-200$, le f/1.4 coûte 350-400$. Pire encore, le f/1.2 plus de 1700$! Les pros pourront voir de grosses différences entre ces différents modèles, mais question rapport qualité-prix, les moins chers sont vraiment intéressants et je doute que votre œil soit assez affuté pour voir la différence.

Je reviens souvent avec l’objectif 50mm parce que c’est l’objectif le moins dispendieux qu’on peut se procurer sur le marché. C’est donc un excellent choix pour commencer se expérimentations. Ensuite, il existe plein d’autres possibilités comme le 24mm, le 40mm, le 85mm ou l’excellent 100mm qui peut aussi être utilisé en mode macro.

10366149Finalement, la taille des objectifs fixes est généralement plus intéressante que les zooms et les super-zooms. Le minuscule Canon 24mm f/2.8 mesure à peine plus de deux centimètres d’épaisseur et ne pèse que 125 grammes. Vous pouvez en trainer deux trois dans un sac de voyage sans trop vous encombrer.

 

Avec un objectif fixe, on devient forcément un meilleur photographe parce qu’on doit apprendre à vivre avec ses limitations, mais aussi ses forces. C’est un pari qui a été très gagnant pour moi et si la photographie vous intéresse, c’est un pari que vous conseille fortement de relever. Visitez le site web de Best Buy pour y trouver plein d’autres objectifs à focale fixe pour toutes les bourses.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here