Le Galaxy A51 de Samsung est le téléphone abordable doté de la plupart des caractéristiques dont chacun a besoin sans avoir à casser sa tirelire pour profiter d’une bonne expérience mobile. Quoi qu’il en soit, vous devez sacrifier quelque chose si vous optez pour un appareil plus abordable. C’est dans l’ordre des choses lorsqu’on parle d’un téléphone qui coûte une fraction du prix d’un téléphone haut de gamme. Du coup, l’important est de rentabiliser chaque dollar investi dans le modèle abordable. Le Galaxy A51 marche dans les pas de son prédécesseur sorti l’année dernière en s’efforçant d’avoir tout ce qu’il faut pour celui qui n’a pas besoin de tout.

Si on le compare à son grand frère, le Galaxy A71, ce téléphone peut vous amener à prendre le temps de bien peser le pour et le contre. Ils se ressemblent sur bien des points, tout en étant très différents sur d’autres.

Cliquez ici pour regarder ma vidéo (en anglais seulement).


Caractéristiques du Galaxy A51 de Samsung

Écran : Écran Super AMOLED de 6,5 po, résolution de 2400 x 1080, rapport de forme de 20:9 et 405 pixels par pouce
SE : Android 10
Processeur : processeur octocœur 64 bits Exynos 9611 de 2,3 GHz + 1,7 GHz
Mémoire : mémoire vive de 4 Go, 64 Go d’espace de stockage (extensible jusqu’à 512 Go grâce à la fente pour carte microSD)
Appareil photo : appareil photo arrière de 48 Mpx, capteur ultra grand-angle de 12 Mpx, capteur macro de 5 Mpx, profondeur de 5 Mpx, appareil photo avant de 25 Mpx
Vidéo : enregistrement vidéo jusqu’en 4K à 30 images/s
Batterie : 4000 mAh
Connexions : LTE, Wi-Fi, Bluetooth 5.0, A-GPS, CCP, chargement rapide, USB-C, lecteur d’empreintes digitales optique
Dimensions : 6,24 x 2,90 x 0,31 pouces
Poids : 172 g
Offert en noir prismatique


Design

Si vous placez le Galaxy A51 à côté du Galaxy A71, les différences ne sautent pas aux yeux. D’accord, le dernier est plus grand et légèrement plus large que ce téléphone-ci, mais ils adoptent tous deux la même philosophie conceptuelle. Bien que l’écran soit également légèrement différent (celui du A71 est plus éclatant), ils se ressemblent comme deux gouttes d’eau. La perforation de l’appareil photo avant est au même endroit. Le placement du panneau et de l’appareil photo arrière est identique. Le boîtier est fait du même matériau Glasstic, qui combine verre et plastique.

Il va sans dire que le téléphone ne fait pas camelote, bien qu’il ne soit pas composé des meilleurs matériaux. Son boîtier mince et léger est complété par un écran de toute beauté, de jour comme de nuit. Avec un port USB-C pour le chargement et une prise pour brancher vos écouteurs, les usages supplémentaires ne manquent pas.

Quant au stockage limité à 64 Go (dont environ 49 Go sont vraiment disponibles), vous avez toujours la possibilité de l’augmenter grâce à la fente pour carte microSD. Toutefois, le processeur et la mémoire vive limitée ne font pas de ce modèle le plus rapide ni le plus maniable des téléphones. Le multitâche se met à ramer si vous ouvrez plus de six applications en même temps, tout en demeurant assez stable par ailleurs. Même dans ce cas, il y a peu de chances que vous lui en demandiez autant. Laissez-le s’occuper d’une ou deux tâches et il s’en sortira très bien.

Il n’est pas résistant à l’eau, ce qui rend chaque rencontre avec un liquide potentiellement fatale pour ce téléphone. Bien que le verre ne soit pas prédominant, c’est un appareil assez fragile qui ne survivra sûrement pas à une mauvaise chute. Mettez-le dans un étui pour plus de sécurité.

Performance et logiciel

Comme je l’indiquais dans mon évaluation du Galaxy A71, l’amélioration constante dont fait preuve Samsung en superposant son interface One UI 2.0 à Android est bien adaptée à un téléphone abordable également. Elle ne peut pas changer grand-chose aux limitations du matériel embarqué, mais en contrepartie, la navigation n’est pas compliquée ni frustrante. Elle offre une expérience assez simple que vous reconnaîtrez facilement si vous êtes habitué à l’écosystème de Samsung.

Étant donné que vous devez évaluer vos attentes à l’égard d’un téléphone de ce calibre, je dirais que le plus important est qu’il s’acquitte bien des tâches essentielles. Les appels téléphoniques, la messagerie, la navigation, les réseaux sociaux et la lecture de musique en continu sont tous corrects. La diffusion vidéo en continu est acceptable également. Utilisez-les tous pendant toute une journée et vous constaterez peut-être qu’il n’est pas aussi rapide qu’il le pourrait.

Là encore, ça ne m’a pas étonné. Samsung a conçu ce téléphone en prévoyant des garde-fous, bien qu’il soit plus que convenable pour celui qui n’en fait pas une utilisation intensive. Si vous êtes féru de jeux vidéo ou que vous adorez retoucher des photos, il risque de ne pas vous offrir l’expérience recherchée.

C’est en partie ce qui explique qu’il est facile de comparer le Galaxy A51 au A71. Si les différences sont subtiles sur le plan esthétique, elles deviennent plus prononcées sur le plan des fonctionnalités. Même si je devais ajouter dans la balance le Galaxy S20, qui est beaucoup plus cher, l’écart entre ces trois appareils est largement centré sur ce que Samsung y a intégré pour les améliorer. Pour trouver la zone de confort, il faut sacrifier l’écran, l’appareil photo et des composants internes de meilleure qualité.

Appareil photo 

L’appareil photo illustre parfaitement cet argument. J’ai pris des photos en tous points identiques avec les Galaxy A51 et A71, et les différences sont indéniables. Elles sont encore plus évidentes si je devais les comparer au Galaxy S20. Ce téléphone n’a pas de stabilisation optique de l’image et le capteur d’image n’est pas du même calibre que celui équipant les autres appareils.

Cela ne veut pas dire que l’appareil photo n’est pas bon, mais qu’il correspond simplement à ce que j’en attendais. Il est assez inhabituel de trouver quatre objectifs dans un téléphone de ce type, mais je peux affirmer sans trop m’avancer que vous trouverez que le plus fiable est l’objectif principal. La raison en est qu’il est doté du plus grand capteur et qu’il fonctionne avec les différents modes. Par exemple, le mode Pro ne fonctionne toujours pas avec les autres objectifs. Le mode Nuit fonctionne avec le capteur ultra-grand-angle, mais devient bruyant dans les scènes plus sombres.

Les capteurs Macro et Profondeur sont d’une capacité limitée, car ils dépendent en grande partie d’un bon éclairage. Plus l’éclairage est tamisé, plus ils sont sollicités. En mode macro, la mise au point peut s’avérer difficile, car vous perdez la mise au point automatique du téléphone au moindre mouvement. Si vous réglez l’exposition, vous devez faire bien attention de ne pas bouger.

Malgré tous ces inconvénients, le téléphone peut prendre de bonnes photos. Je vous recommande vivement de jouer avec le curseur d’exposition pour limiter la tendance du logiciel à accentuer à l’excès les points d’intérêt. Même si l’image semble un peu sombre, vous pourrez toujours y remédier en la retouchant plus tard. Il est presque impossible de faire ressortir les détails des points d’intérêt surexposés.

Il y a une foule de choses à essayer avec l’appareil photo, mais si vous vous cantonnez à des clichés rapides, vous ne devriez avoir aucune difficulté. Il en va de même pour la vidéo, qui est acceptable et s’accompagne de filtres et d’un mode Super Steady pour que cette fonction reste intéressante.

Autonomie

Avec une batterie de 4000 mAh et des caractéristiques peu gourmandes, on peut s’attendre à une excellente autonomie. Le Galaxy A51 ne m’a pas déçu sur ce point. Sauf que j’y mets une réserve. La lecture en continu de vidéos, en particulier, épuise la batterie plus rapidement que l’utilisation combinée d’autres applications sans vidéo. Je ne sais pas vraiment pourquoi, mais je soupçonne que c’est dû à la façon dont le processeur graphique génère la vidéo. D’une façon ou d’une autre, ce n’est pas un argument décisif, car le téléphone tient sans effort une journée complète par charge. J’ai simplement trouvé que le Galaxy A71 était plus efficace.

Le téléphone s’accompagne d’un chargeur de 15 W inclus dans la boîte. Le chargement sans fil n’étant pas pris en charge, vous n’avez donc pas d’autre choix que de le brancher. Le chargement est rapide et devrait recharger à bloc votre téléphone en une heure ou moins.

Conclusion

Pour finir, le choix de ce téléphone sera déterminé par vos besoins et votre budget. Si vous n’avez pas besoin des fonctionnalités les plus récentes et les plus intéressantes, et si ce que ce modèle propose vous suffit, vous ne serez probablement pas déçu. La bonne nouvelle, c’est qu’en cas de doute, d’autres options s’offrent à vous. Le Galaxy A71 constitue une bonne alternative pour passer au modèle supérieur.

Le Galaxy A51 de Samsung est offert dès maintenant.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here