tv1.jpgVoici deux des caractéristiques les plus importantes pour la qualité de l’image de votre téléviseur — mais aussi deux des caractéristiques les plus difficiles à mesurer ou à comparer adéquatement. Pourquoi? Suivez-moi, je vous explique tout ça avec plaisir!

 

 

Qu’est-ce que le niveau de noir d’un téléviseur?

 

C’est une mesure de la brillance de l’écran lorsque l’on affiche une image noire, tout simplement. Car même lorsque l’on veut afficher le noir le plus noir, eh! bien, l’écran n’est pas tout à fait noir!

 

Par exemple, vous avez sûrement déjà remarqué qu’il y a une différence entre ce que vous voyez à l’écran de votre téléviseur ACL dans une zone très sombre d’une image de nuit et ce que vous voyez quand le téléviseur est éteint. C’est que, lorsque votre appareil est allumé, une partie du rétroéclairage traverse la matrice de cristaux liquides, qui se tord et se déforme pour bloquer une certaine proportion de la lumière en fonction de la couleur désirée. Plus la matrice est de bonne qualité, moins elle laissera filtrer de lumière quand l’image est noire, mais rien n’est jamais parfait.

 

 

 

Et qu’est-ce que le ratio de contraste?

 

C’est une mesure de la différence de luminosité entre la plus blanche des images blanches et la plus noire des images noires. Si l’image blanche émet 10 000 fois plus de lumière que l’image noire, on parle d’un ratio de contraste de 10 000 : 1.

 

 

 

tv2.jpgQuelle est l’importance de ces caractéristiques?

 

Elle est cruciale. Si votre téléviseur produit un niveau de noir trop élevé, toutes les images paraîtront délavées. Même chose si votre ratio de contraste est trop faible — ce qui se produit généralement quand le niveau de noir est inadéquat, d’ailleurs, puisqu’il est alors impossible de produire beaucoup de contraste même avec des blancs très brillants.

 

(Si la source d’éclairage de votre téléviseur est faible, ce qui peut être le cas avec certains projecteurs portatifs, la faiblesse du ratio de contraste provient alors de la faiblesse des blancs plutôt que de celle des noirs.)

 

Donc, en théorie, plus le ratio de contraste est élevé et plus son niveau de noir est bas, plus vous obtiendrez de belles images.

 

 

 

Ça semble simple; quel est le problème?

 

Il y en a quelques-uns.

 

D’abord, il n’existe pas de méthode universellement reconnue pour mesurer le niveau de noir et le ratio de contraste d’un téléviseur. On ne sait donc jamais exactement comment un manufacturier en arrive à produire ses chiffres. Est-ce que le 1 000 000 : 1 du manufacturier X est vraiment supérieur au 500 000 : 1 du manufacturier Y? Impossible à savoir. Tout au plus, on peut espérer que les différents ratios et niveaux de noir des différents modèles d’un même manufacturier ont été évalués de la même manière.

 

tv3.jpgD’autre part, on mesure généralement le niveau de noir et le ratio de contraste avec des images unies: un écran plein du blanc le plus blanc et un écran plein du noir le plus noir, avec le rétroéclairage réglé au maximum. Or, dans la réalité, les images ne sont jamais des blocs unis — sinon, regarder la télé serait drôlement ennuyant!

 

Troisièmement, les manufacturiers mesurent souvent les ratios de contraste en fonction de leurs techniques (propriétaires) de rehaussement dynamique de l’image, qui exagèrent le contraste en ajustant le rétroéclairage automatiquement — ce qui peut entraîner des effets secondaires désagréables. Bien des vidéophiles s’empressent d’ailleurs de désactiver ces techniques dès qu’ils installent un nouveau téléviseur.

 

Enfin, les caractéristiques des téléviseurs sont généralement évaluées dans une pièce complètement sombre. Le niveau de lumière ambiante peut affecter considérablement votre perception des contrastes; par exemple, s’il fait jour, vous remarquerez moins un « mauvais » niveau de noir car vos yeux seront moins sensibles à la lumière.

 

 

 

tv4.jpgQue retenir?

 

Dans des conditions de visionnement réalistes, chaque pixel peut être influencé par ses voisins, par les reflets en provenance du reste de la pièce, par la lumière du jour, etc., et le contraste perçu peut être assez loin des valeurs nominales.

 

Ne vous laissez donc pas impressionner par les nombres absolument astronomiques que l’on retrouve dans la documentation des manufacturiers. La différence entre un ratio de contraste de 5 000 000 : 1 et un ratio de 1 000 000 : 1 (ou même de 50 000 : 1) n’est absolument pas visible dans des conditions de visionnement réalistes, si même elle existe!

 

Et surtout: rappelez-vous que la quasi-totalité des téléviseurs d’aujourd’hui produisent des images d’une qualité dont on n’aurait pu que rêver il y a pas si longtemps. Si l’image vous semble belle, c’est tout ce qui compte!

 

Magasinez les téléviseurs en ligne chez Best Buy.

 

 

 

 

 

PARTAGER SUR
Après une carrière de 15 ans en développement de jeux vidéo, FDL a succombé au côté obscur de la Force: celui des médias. Il compte à son actif 4 livres, 250 émissions de télévision et plusieurs milliers d'articles et de billets de blogues portant sur la technologie, les jeux, la science et le monde de l'insolite. Fier détenteur de deux maîtrises et demie, il espère compléter son doctorat en histoire d'ici la fin du 21e siècle.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here