C’est le 20 août 2013 qu’est sorti, sur Xbox 360 et PlayStation 3, Saints Row IV, titre complètement fou s’inspirant de la licence Grand Theft Auto. Après avoir reçu un bon accueil à l’époque, le jeu développé par Volition est revenu en 2015 dans une version rematricée intitulée Saints Row IV: Re-Elected. Cinq ans après son lancement sur les consoles de nouvelle génération, Saints Row IV: Re-Elected fait enfin son apparition sur la Nintendo Switch. Le plaisir est-il toujours au rendez-vous? Lisez ma critique pour le savoir!

Détails de Saints Row IV: Re-Elected

Plateforme : Nintendo Switch
Testé sur : Nintendo Switch
Développeur : Volition
Éditeur : Deep Silver
Genre : GTA-like
Modes de jeu disponible : Solo et multijoueur
Classement ERSB : M-Mature (17+)
Langues d’exploitation : Anglais et français (texte seulement)

Monsieur le président

Comme à l’époque, Saints Row IV: Re-Elected vous permet d’incarner le président des États-Unis en personne. Dans cet univers déjanté, le chef des Saints, un gang né dans la ville fictive de Stilwater, est devenu la personne la plus puissante du pays de l’oncle Sam.

Alors que vous pensiez vous la couler douce, de vils extraterrestres, les Zins, débarquent sur Terre et se mettent à enlever vos braves concitoyens. Pour les sauver, et anéantir cette nouvelle menace, vous êtes envoyé dans un monde virtuel créé par les Zins.

Même si la trame narrative semble très « grave », le titre de Volition ne se prend aucunement au sérieux. En plus du héros qui enchaine les blagues de mauvais goût, vous croiserez pendant votre aventure une myriade de personnages excentrique et serez témoin de situations loufoques, voire de parodies de films d’action.

Il y a quelques blagues qui ont mal vieilli ou dont les références semblent aujourd’hui douteuses, mais force est d’admettre que la trame narrative a assez bien vieilli. Les nouveaux joueurs auront, à mon avis, toujours autant de plaisir à accompagner le chef des Saints dans sa quête.

Des pouvoirs!

Comme tous les GTA-like, Saints Row IV: Re-Elected offre aux joueurs une grande liberté d’action. Vous pouvez marcher, courir, voler des véhicules, tuer de simples passants et circuler à des vitesses vertigineuses.

Là où Saints Row IV: Re-Elected se distingue, c’est dans l’utilisation de pouvoirs. À mesure que vous progresserez dans l’histoire, votre personnage débloquera de nouvelles habiletés. Vous pourrez notamment sauter sur les immeubles, courir extrêmement vite et lancer de la glace ou des boules de feu.

Les pouvoirs de notre personnage sont tellement amusants à utiliser qu’on en vient vite dépendant. En fait, dès que j’ai débloqué le pouvoir de la course et le pouvoir du saut, j’ai pratiquement arrêté de conduire des véhicules. Pourquoi? Tout simplement parce que c’était beaucoup plus simple et rapide de sauter par-dessus les immeubles pour me rendre à ma prochaine destination. En plus, la barre d’énergie de la course prend du temps à se vider et se recharge très vite.

Des combats bourrins 

Même si vous avez les pouvoirs d’un super-héros, vous devez toujours utiliser des armes lors des combats, la barre d’énergie de vos pouvoirs offensifs prenant du temps à se recharger. Il n’en demeure pas moins que Saints Row IV: Re-Elected offre une panoplie d’armes standards, comme des pistolets et des mitraillettes, mais aussi des armes lasers empruntées aux Zins, beaucoup plus efficaces que les armes humaines.

Les combats en tant que tels sont assez simples. Il faut toutefois bouger constamment pour avoir une chance de s’en sortir contre les humains et les Zins qui tentent de vous barrer le chemin. En effet, Saints Row IV: Re-Elected n’intègre pas de système de couverture pour vous cacher des projectiles. Par contre, pendant les affrontements, les ennemis libèrent des orbes bleus qui permettent de régénérer votre vie. Bref, à moins de faire n’importe quoi, il est difficile de mourir.

Les missions, pour leur part, m’ont semblé parfois un peu répétitives. Elles consistent souvent à éliminer tel ou tel ennemi ou encore à détruire telle ou telle structure. À ce chapitre, Saints Row IV: Re-Elected est en deçà d’un titre comme Grand Theft Auto V.

Des textures un peu trop basiques

Si la jouabilité de Saints Row IV: Re-Elected n’a pas pris une ride, ou presque, on ne peut malheureusement pas en dire autant de ses graphismes. La Nintendo Switch n’est évidemment pas aussi puissante que ses rivales américaine et japonaise. En revanche, les textures et l’animation des visages m’ont semblé en deçà des autres titres récents parus sur la console de Nintendo. C’est comme si ça manquait de polissage, en particulier quand on joue sur un grand téléviseur. Si vous accordez une grande importance aux graphismes, je vous suggère de jouer sur l’écran de la Nintendo Switch. Les graphismes y sont plus fins à cause de la taille de l’écran.

Heureusement, le jeu demeure très fluide. Vous pouvez détruire autant de choses que vous le voulez, vous n’aurez pratiquement jamais de ralentissements (le jeu n’a bogué qu’une fois pendant mon test). On sent que les développeurs ont fait un très bon travail d’optimisation, ce qui explique peut-être pourquoi les graphismes sont moins aboutis que dans un The Legend of Zelda: Breath of the Wild, par exemple.

Une bande-son entrainante

Contrairement aux graphismes, la bande sonore est impeccable. Le titre regroupe plusieurs classiques en plus d’une bande sonore futuriste de bonne facture. La musique aide à l’immersion et ne sert pas juste à agrémenter notre partie, comme c’est trop souvent le cas dans le domaine vidéoludique.

Les voix, en anglais seulement, sont aussi de très bonne qualité. Malheureusement, comme dans la plupart des GTA-like, vous n’avez pas accès à des doublages dans la langue de Molière.

Une bonne durée de vie

En plus des quelques dizaines d’heures qu’il vous faudra pour boucler la campagne principale, les missions annexes et les autres objectifs, vous pourrez vous amuser avec les deux extensions épisodiques, Enter The Dominatrix et How The Saints Save Christmas, incluses gratuitement dans cette édition. En tout, Saints Row IV: Re-Elected comprend 25 extensions.

Verdict

Replonger dans Saints Row IV: Re-Elected a été une expérience formidable. Peu de jeux sur la Nintendo Switch ne permettent autant de liberté que le titre de Volition. Oui, les graphismes auraient pu être meilleurs, mais c’est à peu près le seul bémol majeur à mentionner. Si vous avez plusieurs heures de libres et que vous avez toujours rêvé de vous prendre pour un président doté de super-pouvoirs, c’est le moment ou jamais d’embarquer dans cette folle aventure!

+ Un humour toujours aussi grinçant
+ Des pouvoirs géniaux
+ Un réel sentiment de liberté
+ Une bonne durée de vie
+ Fluide la plupart du temps
+ Des combats amusants

– Des graphismes qui manquent un peu de polissage
– Des missions parfois répétitives

Évaluation globale

Jouabilité : 4/5
Graphismes : 3/5
Son : 4/5
Rejouabilité : 4/5

Note globale : 3,75/5 (75 %)

Achetez Saints Row IV: Re-Elected pour la Nintendo Switch

Magasinez tous les jeux vidéo offerts chez Best Buy
Magasinez tous les jeux vidéo numériques offerts chez Best Buy

Philippe Michaud
Blogueur pour Branche-Toi depuis sa fondation, Philippe Michaud a toujours été un passionné des technologies. Il adore tester toutes sortes de produits et partager ses découvertes. Au fil des années, il a collaboré pour plusieurs médias dont Québec Micro, Branchez-Vous! et MSN Techno. Il a également été recherchiste pour une émission à ZTÉLÉ.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here