Borderlands 3Sept ans : c’est le nombre d’années qui se sont écoulées entre la sortie de Borderlands 2 et du tout nouveau Borderlands 3. Une éternité, diront les fans. Mais est-ce que l’attente en valait la peine? C’est ce que je vous invite à découvrir dans ma critique.

Borderlands 3Détails de Borderlands 3

Plateformes : Xbox One et PlayStation 4
Testé sur : Xbox One X
Développeur : Gearbox Software
Éditeur : 2K Games
Genre : Jeu de tir à la première personne (FPS)
Modes de jeu disponible : Solo et multijoueur
Classement ERSB : M-Mature (17 ans et plus)
Langues d’exploitation : Anglais et français (voix et sous-titres)

Borderlands 3

Le retour des chasseurs de l’arche

À l’instar des autres épisodes, Borderlands 3 vous met dans la peau d’un chasseur de l’arche, sorte d’aventurier dont la mission est de trouver et de pénétrer dans des arches, des endroits mystérieux cachant toutes sortes de trésors.

En début de partie, vous aurez le choix parmi quatre protagonistes : Zane, un assassin, Amara, une sirène, Moze, un soldat, et FL4K, un chasseur. Chaque héros offre des habiletés et des compétences uniques. Si FL4K peut dresser des animaux pour qu’ils combattent à ses côtés, Moze peut faire apparaitre un mecha géant. Quel que soit votre style de jeu, je pense que vous trouverez le personnage qui répond le plus à vos besoins. Les développeurs ont fait un bon travail à ce chapitre.

Une fois votre alter ego choisi, direction Pandore où vous retrouverez Lilith, une sirène bien connue des fans de la série, qui tente de monter une nouvelle équipe. La sirène a mis la main sur une carte permettant de localiser les autres arches dissimulées dans l’univers. Malheureusement, les jumeaux Calypso, leaders d’une faction de bandits, parviennent à dérober la précieuse carte. Comme si ce n’était pas assez, ils débouillent la rouquine de ses pouvoirs.

Pour retrouver la carte, vous embarquez sur un vaisseau spatial au nom familier, le Sanctuary. Sorte de hub accessible en tout temps via l’outil de téléportation, le vaisseau vous permet de parler aux nombreux personnages secondaires, de faire des achats d’armes ou de munitions, ou encore d’améliorer vos armes et équipements. Cela dit, le vaisseau est assez grand, et plutôt labyrinthique. Même avec la carte, ça m’a pris plusieurs heures de jeu avant de bien m’y retrouver.

Borderlands 3

Un air de déjà-vu

Borderlands 3 ne révolutionne pas la série. Il emploie plusieurs mécaniques bien connues des fans, dont le nombre élevé de butins à ramasser. Si la plupart des ennemis laissent des armes en mourant, on peut également en trouver une panoplie dans les nombreux coffres éparpillés dans chacune des cartes du jeu. Comme avec les jeux de rôle, les armes ont chacun un niveau requis et un niveau de qualité. Par exemple, une arme de qualité légendaire sera inévitablement plus puissante qu’une arme du même niveau de qualité ordinaire.

Pistolet, mitraillette, fusil mitrailleur, fusil à pompe, fusil de précision, lance-roquette : les armes sont également présentes sous différents types. Vous pouvez vous équiper de deux armes du même type, comme deux pistolets. Par contre, vos deux pistolets consommeront le même type de munitions. Il est donc préférable d’utiliser des armes de catégories différentes pour ne pas épuiser trop rapidement vos munitions.

Devant un butin si vaste à ramasser, j’ai souvent dû consulter mon inventaire pour faire un peu de place en jetant les armes les moins performantes. Même si Sanctuary offre un coffre pour ranger des armes et qu’il est possible de visiter une distributrice pour ramasser une partie du butin qu’on a laissé derrière, j’aurais aimé devoir jouer moins souvent dans les menus.

Heureusement, la situation s’améliore à mesure qu’on progresse dans l’aventure et qu’on ramasse de l’argent. Votre argent vous permet de mettre la main sur de précieuses améliorations. Vous pourrez entre autres augmenter la taille de votre sac (utile pour ramasser plus de butins) et la quantité de munitions maximales que vous pouvez transporter pour chaque arme. Vos précieux dollars vous permettent aussi d’acheter de nouvelles armes, faire le plein de munitions et recharger votre vie.

Borderlands 3

Des cartes variées et bien construites

Si j’exclus la carte du début, Pandore, les cartes de Borderlands 3 ont un look rafraichissant. L’une de vos premières destinations est Prométhée, une cité-ville ultra technologique ravagée par la guerre. Eden-6, quant à elle, est une destination qui plaira aux amateurs de marais. Personnellement, ma carte préférée est Athenas, une carte reprenant des airs de l’Asie féodale et qui fait un peu penser au monde de Kung Fu Panda.

Toutefois, dans la forme, les cartes Borderlands 3 ressemblent beaucoup à celle des autres opus. Il s’agit souvent de zones semi-ouvertes, voire linéaires, séparées par des séquences de chargement. Il aurait été intéressant de voir des environnements favorisant un peu plus l’exploration.

Si vous pouvez parcourir ces cartes à pied, vous aurez souvent intérêt à mettre la main sur un véhicule. Vous aurez le choix entre plusieurs types de véhicules, mais le Cyclone deviendra vite votre meilleur ami. De forme circulaire, ce véhicule inédit se distingue par sa maniabilité qui lui permet de venir à bout de n’importe quel ennemi. La conduite des véhicules est, pour sa part, assez intuitive. En revanche, je trouve qu’elle manque parfois de mordant.

Borderlands 3

Des combats, encore des combats

Comme dans les autres épisodes, les combats occupent une place centrale, ce qui fait de Borderlands 3 un jeu assez bourrin. Chaque ennemi que vous rencontrez dispose d’un niveau. Si vous vous contentez de faire la quête principale, qui vous prendra environ 25 heures à terminer, vous aurez parfois de la difficulté à vaincre des ennemis. Vous aurez souvent trois ou quatre niveaux de moins que les méchants, d’où l’importance de faire quelques quêtes secondaires pour avoir le même niveau ou presque que ces derniers.

Même si vous êtes du même niveau que vos ennemis, attendez-vous à vider plusieurs chargeurs avant d’être en mesure de les éliminer. Contrairement à d’autres FPS, quelques balles ne suffisent pas à les tuer. Certains soldats adverses ont même une armure qui se régénère, les rendant encore plus coriaces. Attendez-vous d’ailleurs à devoir jongler régulièrement avec vos armes pendant les combats.

En plus de vos armes, vous pouvez compter sur les pouvoirs de votre personnage. Ils se rechargent automatiquement et vous en débloquerez de nouveaux à mesure que vous montrez de niveau. Chaque fois que vous montez de niveau, vous pouvez dépenser un point de compétence dans l’un des trois arbres de compétences de votre personnage. Dans le cas d’Amara, le personnage que j’ai choisi pour faire ce test, j’ai trouvé qu’un trop grand nombre de ses compétences étaient passives. J’aurais aimé voir un peu plus de variétés. Heureusement, ses pouvoirs étaient amusants à utiliser, utiles et très bien rendus.

Borderlands 3

Des combats intenses

Au niveau normal, les combats ne sont ni trop faciles ni trop difficiles. Pour avoir l’avantage sur ses adversaires, il faut, comme dans les autres épisodes, avoir le bon niveau, constamment bouger et penser à se cacher lorsque son armure est basse. L’armure de votre personnage se régénère en effet automatiquement après quelques secondes. Pour recharger votre deuxième barre, la barre de vie, il faut plutôt mettre la main sur des kits de soin, celle-ci ne se rechargeant pas automatiquement, à moins d’avoir débloquer une compétence spécifique.

Quand vous mourez (croyez-moi, ça arrivera plus d’une fois), vous réapparaissez dans une station de résurrection à proximité de l’endroit où vous avez perdu la vie. Les ennemis que vous avez abattus seront toujours morts, mais vous devrez tuer les autres. Chaque résurrection recharge vos armes, mais vous coûte de l’argent. Plus vous avez de l’argent dans votre compte et plus la résurrection coûtera cher, ce qui peut donner droit à des situations frustrantes si vous mourez plusieurs fois au même endroit. On peut rapidement perdre tout son argent. C’est encore pire quand on affronte un boss. Contrairement aux ennemis normaux, chaque fois qu’on meurt, les boss régénèrent toutes leurs barres de vie. C’est comme si on devait recommencer à zéro le combat.

Borderlands 3

L’humour est de retour

Que serait Borderlands sans son humour légendaire? Ce troisième épisode m’a bien fait rire de par ses situations rocambolesques et ses personnages hauts en couleur. L’inévitable Claptrap est particulièrement en forme dans cet opus. Il y a aussi les jumeaux Calypso qu’on aime détester.

Sans cet humour grinçant, Borderlands 3 n’aurait certainement pas le même intérêt, d’autant plus que son scénario est assez classique.

Borderlands 3

Un jeu très joli visuellement

Artistiquement, Borderlands 3 est très proche de ses prédécesseurs avec un style très « comics ». Les personnages sont toujours aussi réussis, mais dans cet épisode-ci, ce sont les environnements qui volent la vedette. Plus d’une fois je me suis cru dans un film d’animation. En plus d’être très joli visuellement, le jeu demeure très fluide, même quand il y a une dizaine d’ennemis à l’écran. Les textures se chargent rapidement et j’ai noté peu de ralentissements.

La bande-son, elle, est assez discrète. Il y a quelques chansons intéressantes, mais elles ne passeront certainement pas à l’histoire. En revanche, le doublage en français intégral est de très bonne qualité.

Borderlands 3

Jouer en coop avec ses amis

En plus de son univers déjanté, la série de Gearbox Software s’est fait connaitre par son mode coop. Une fois de plus, un ami dans votre salon peut rejoindre votre partie sur console à peu près n’importe quand, et vous pouvez jouer en ligne avec trois autres joueurs. Le butin est maintenant mis à l’échelle pour chaque joueur, tout comme les ennemis. Votre butin ne peut pas non plus être volé par un autre joueur.

Verdict

Bien qu’il ne réinvente pas la roue, Borderlands 3 est l’un des FPS les plus addictifs de l’année. On aime ramasser le butin, affronter des dizaines d’ennemis dans des combats intenses et rire des blagues savoureuses de Claptrap.

+ Un humour décapant
+ Des combats intenses
+ Butin, butin, butin!
+ Un doublage de qualité
+ Belle variété d’environnements

– On doit souvent jouer dans les menus
– Une conduite de véhicules un peu molle

Évaluation globale

Jouabilité : 4/5
Graphismes : 4/5
Son : 4/5
Rejouabilité : 4/5

Note globale : 4/5 (80 %)

Achetez Borderlands 3 sur Xbox One et PlayStation 4
Achetez Borderlands 3 édition Deluxe sur Xbox One et PlayStation 4
Achetez Borderlands 3 édition Super Deluxe sur Xbox One et PlayStation 4
Achetez Borderlands 3 – Téléchargement numérique sur Xbox One
Achetez Borderlands 3 édition de luxe – Téléchargement numérique sur Xbox One
Achetez Borderlands 3 édition Super Deluxe sur Xbox One

Magasinez tous les jeux vidéo offerts chez Best Buy
Magasinez tous les jeux vidéo numériques offerts chez Best Buy

Philippe Michaud
Blogueur pour Branche-Toi depuis sa fondation, Philippe Michaud a toujours été un passionné des technologies. Il adore tester toutes sortes de produits et partager ses découvertes. Au fil des années, il a collaboré pour plusieurs médias dont Québec Micro, Branchez-Vous! et MSN Techno. Il a également été recherchiste pour une émission à ZTÉLÉ.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here