refresh rates - header.jpg

Les nouvelles technologies évoluent tellement rapidement qu’il est parfois difficile de’y retrouver. Et les téléviseurs n’y font pas exception. La terminologie des produits électroniques à la fine pointe change et peut nous induire en erreur. Dans le présent article, nous discuterons de différentes fréquences de rafraîchissement, tel que vous pouvez le voir dans les descriptions des caractéristiques techniques des télévisions en vente chez Best Buy. 

La fréquence de rafraîchissement est, par définition, la quantité d’images par secondes que l’écran d’un appareil télévisé a la capacité d’afficher. Comme vous le savez peut-être déjà, tout ce qui « joue » à la télévision n’est en fait qu’une superposition
ultrarapide d’images fixes les unes après les autres. Puisque les images immobiles s’enfilent à une vitesse que notre cerveau refresh rate - film reel.jpgne peut pas détecter, l’illusion du mouvement est ainsi créée. C’est un peu comme regarder un ventilateur tourner à pleine vitesse, ou encore les enjoliveurs de roues sur une voiture qui roule à 100 km/h. 

Alors, la fréquence de rafraîchissement se compte en Hertz (Hz). Bref, un téléviseur ayant comme caractéristique 120 Hz veut simplement dire que l’écran affiche 120 images chaque seconde. Mais ce n’est malheureusement pas si simple… 

… Les fréquences de rafraîchissement affichées par les fabricants sur leurs appareils peuvent être trompeuses. Ou parfois même manifestement des mensonges bien déguisés. Les récentes « poussées » vers le 120 Hz (et plus) découlent des problèmes avec le flou du mouvement (« motion blur » en anglais) créé par les écrans ACL (affichage cristaux liquides) puis les plus récentes DEL (diodes électroluminescentes). Les manufacturiers tentent donc de masquer ce problème en gonflant artificiellement la fréquence de rafraîchissement annoncé.

Petite note technique : Le « motion blur » est le désavantage causé par la vitesse à laquelle les pixels peuvent changer de couleur. Si leur capacité à changer de couleur est « lente », alors il y aura du flou dans les images là où il y a des mouvements rapides à l’écran (scène d’action, jeux vidéos, sports, etc.) 

En bref, 120 Hz sur l’étiquette ne veut pas nécessairement dire que 120 images par secondes sont affichées par un appareil. Ce que l’on qualifie de temps de réponse (« response time » en anglais) pour la plupart des télévisions gradées à 120 Hz est identique aux appareils 60 Hz. Et je m’explique. 

Si vous ne retirez qu’un seul conseil de cet article, que ce soit celui-ci : il ne faut pas simplement considérer la fréquence de rafraîchissement d’une TV à l’achat. Le temps de réponse est un bien meilleur indicateur de la quantité de flou de mouvement généré par un écran DEL, puisque ce chiffre indique (clairement, et sans mensonge) le temps qu’un pixel prend à changer d’une couleur à une autre. Il est également à noter qu’un téléviseur de 120 Hz (ou plus) ne peut rien changer au flou du mouvement provenant des consoles de jeux vidéos elles-mêmes. La console Xbox One a, par exemple, offre un signal à la sortie de 60 Hz seulement. C’est la vie. 

En plus, soyez bien avisé que les grandes compagnies qui produisent des appareils (aussi bons ou sophistiqués soient-ils) gonflent toujours les fréquences de rafraîchissement. Afin de le faire, ils ont inventé une autre « mesure » qui leur est propre. Chez Samsung, on parle de Clear Motion Rate (CMR), tandis que du côté de Sony c’est l’indice MotionFlow. Pour LG on a TruMotion ou encore Motion Clarity Index. Chez Vizio on parle de SPS tandis que Toshiba brandit son indice ClearScan. Et finalement, Panasonic nous enjôle avec le Backlight Scan. Ce sont donc, en quelque sorte, des fréquences de refresh rate - in text.jpgrafraîchissement falsifiées, utilisées pour déguiser la vraie fréquence en Hertz. Vaut mieux ne pas trop s’y fier. Voir le guide d’achat plus bas. 

Et le clou dans le cercueil : même si un téléviseur est gradé à 120 Hz ou même encore 240 Hz, aucun appareil n’accepte un signal à l’entrée de 120 images par secondes. Vous pouvez brancher un téléviseur à une source de 24 images secondes (Bluray), et votre TV va transformer le tout en 120 images par secondes à l’interne. C’est que l’appareil « créé » les 96 images par secondes manquantes à l’aide de technologies sophistiquées. 

Mais on se doit d’ajouter ici que seul un téléviseur 120 Hz (ou plus) peut afficher parfaitement une entrée à 24 images par secondes. Un téléviseur à 60 Hz est incapable puisque 60 n’est pas un multiple de 24, mais 24 fois 5 égalent 120. Donc le deuxième conseil important de cet article : si vous voulez être prêt pour le futur, tentez de vous procurer une TV avec une véritable fréquence de rafraîchissement à 120 Hz.

Petit guide d’achat : marques populaires. 

Vous voulez vous assurer que votre prochain achat affiche 120 images secondes « pour de vrai ». Alors voici les modèles et les comparaisons chez trois grands fabricants. Notez les petites différences prix qui font toute la différence. Les deux appareils LG plus bas sont presque le même prix, mais celui de 60 Hz vous offre 5 pouces d’écran de plus. Je vous suggère d’aller vers le 120 Hz à 42 pouces plutôt que le 60 Hz à 47 pouces.

Samsung H6350 : Clear Motion Rate de 240. Véritable fréquence de rafraîchissement 120 Hz.

Samsung H5203 : Clear Motion Rate de 120. Véritable fréquence de rafraichissement 60 Hz.

Sony W800C : Sony MotionFlow de 960. Véritable fréquence de rafraîchissement 120 Hz.

Sony R550C : Sony MotionFlow de 120. Véritable fréquence de rafraîchissement 60 Hz.

LG LB6300 : Motion Clarity Index de 600. Véritable fréquence de rafraîchissement 120Hz  

LG LB5830 : Motion Clarity Index de 240. Véritable fréquence de rafraîchissement 60Hz

En conclusion, la fréquence de rafraîchissement des téléviseurs ne veut plus dire grand-chose de nos jours. Surtout si les fabricants détournent notre attention et tentent de gonfler les chiffres. Il faut simplement se rappeler qu’une TV avec une fréquence de rafraîchissement annoncée très haute ne sera pas nécessairement sans faute : il peut y avoir beaucoup de flous du mouvement (« motion blur ») quand même. Et en particulier pour les consoles de jeu : si votre nouvelle console de jeu est « barrée » à 60 Hz, un téléviseur de 240 Hz ne peut pas régler le problème ! 

Je vous invite donc à être prudent et à plutôt porter attention au temps de réponse, et à la véritable fréquence de rafraîchissement masquée par les fabricants. Il y a toutes sortes de vidéos de références intéressants sur Internet (en anglais) pour raffiner vos connaissances. Certains mordus de TV comparent même la quantité de flou du mouvement en faisant des tests sur deux appareils côte à côte ! Ça vaut le coup d’oeil, et ça parle beaucoup plus aux consommateurs que de simples chiffres dans une fiche technique. 

Magasinez tous les téléviseurs intelligents dans le magasin en ligne de BestBuy.ca

PARTAGER SUR
Marc-André Séguin
Marc-André Séguin est le créateur, administrateur et professeur du meilleur site web pour apprendre les rudiments de la guitare jazz : JazzGuitarLessons.net. C'est de son expérience à titre de guitariste jazz professionnel et d'enseignant que Marc-André prend l'inspiration qui alimente ses articles sur le BlogTechno. Il est également webmestre et copropriétaire de Country-Music-Hoedown.com.

3 COMMENTAIRES

  1. Merci c’est d’une clarté limpide, si je puis dire. Et bien écrit. Très Pro.
    Cela a éclairé ma lanterne car j’hésite entre deux modèles QLED de Samsung, un côté à 240 HZ et l’autre à 120 HZ

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here