Écouteurs boutons GO Air Tones de JLabCertains produits se taillent une place enviable sur le marché en offrant un peu plus d’options que les autres. D’autres choisissent plutôt de reproduire 90% de la fonctionnalité de la concurrence à une fraction du prix. Et d’autres encore adoptent à la fois cette stratégie de bas prix et une posture marketing qui embrasse les besoins de représentation des individus et des communautés. C’est la recette gagnante des écouteurs boutons 100% sans fil GO Air Tones de JLab. Des écouteurs solides sur toute la ligne, sans être spectaculaires… Mais que l’on peut acheter pour un quart (ou un dixième) du montant que l’on aurait dû payer pour une performance similaire il y a à peine un an. De quoi donner des sueurs froides aux stratèges de bien des marques concurrentes!

Caractéristiques techniques des écouteurs boutons 100% sans fil GO Air Tones de JLab

Voici les principales caractéristiques techniques de ces écouteurs:

  • Connectivité Bluetooth 5.1 d’une portée de 9 mètres.
  • Gamme de fréquences: 20 Hz à 20 kHz.
  • Impédance: 16 ohms.
  • Commandes tactiles sur les écouteurs.
  • Compatibilité avec Siri et avec l’Assistant Google.
  • Autonomie allant jusqu’à 8 heures par charge (quadruplée avec le boîtier).
  • Garantie de deux ans du manufacturier.
  • Disponible en plusieurs couleurs qui s’agencent aux tons de la peau

Premiers contacts avec les écouteurs boutons 100% sans fil GO Air Tones de JLab

Au moment d’écrire ces lignes, il existe au moins sept versions de ces écouteurs, de couleurs différentes. Chacune de ces couleurs reproduit une teinte de peau. On peut donc choisir une couleur qui nous ressemble, que ce soit pour des besoins de représentativité ou pour des motifs esthétiques. Une belle initiative de la part de JLab, quoique peindre le boîtier de recharge de la même couleur que les écouteurs n’était peut-être pas l’idée du siècle. (Du moins pour la couleur que j’ai reçue, la Pantone 474 C, qui est plutôt salissante.)

Outre les écouteurs et le boîtier, l’emballage contient trois paires d’embouts interchangeables. Mais contrairement à ce que l’on voit dans 99% des cas, il n’y a pas la moindre trace d’un câble de recharge USB! C’est que le boîtier lui-même est doté d’une fiche USB dénudée intégrée. D’un côté, il s’agit d’une bonne façon d’entraver la prolifération des câbles qui traînent partout et que l’on oublie toujours d’apporter avec soi. Mais de l’autre, cela signifie que le boîtier et les écouteurs deviendront inutilisables si la connexion entre la fiche et le boîtier (qui me semble fragile et impossible à remplacer) devait casser. Rien n’est parfait.

En matière d’ergonomie, les écouteurs sont impeccables. Le jumelage Bluetooth s’opère instantanément et je n’ai jamais eu le moindre problème de connexion en dix jours d’utilisation. Ja-mais! Ils sont aussi confortables et stables dans les oreilles, même plusieurs heures à la fois.

Matériel livré avec les GO Air Tones de JLabLa performance des écouteurs GO Air Tones de JLab dépasse les attentes

Honnêtement, je ne m’attendais à rien du tout de ces écouteurs boutons. La plupart des produits que j’ai testés au cours des dernières années coûtaient entre trois et vingt fois plus cher. Comment un produit d’entrée de gamme allait-il pouvoir m’impressionner?

Et pourtant, j’ai été conquis, parce que les GO Air Tones savent ce qu’ils doivent faire et le font bien. Impossible d’intégrer des circuits d’annulation du bruit ambiant à ce prix? L’atténuation passive suffira puisque la forme des écouteurs leur permet de bien boucher le canal auditif. Impossible d’intégrer un “mode ambiant” pour tenir des conversations sans enlever les écouteurs? JLab a choisi des commandes tactiles qui permettent d’enlever un écouteur avec ou sans interruption de la lecture, au choix. Parfois, la simplicité est une vertu!

Balados et musique

Le rendu acoustique aussi est satisfaisant. J’ai écouté des balados parlés à la maison, à l’extérieur et dans les transports en commun: impeccable. Pour la musique, le résultat est un peu plus mitigé mais quand même étonnant pour le prix. Il existe notamment trois modes d’égalisation des fréquences, parmi lesquels on peut alterner à l’aide de commandes tactiles sans faire appel à une appli. Il s’agit des modes “Balanced”, “Bass Boost” et “JLab Signature”. C’est ce dernier qui est généralement le plus satisfaisant:

  • Horse With No Name d’America est doux et les guitares acoustiques ressortent plutôt bien.
  • Le son atmosphérique de No Woman No Cry, de Bob Marley, est un peu flou mais rien de bien méchant.
  • Même Hell’s Bells d’AC/DC cogne dur, comme il se doit, quoique les basses ne soient pas exactement tonitruantes. (S’il existe des écouteurs boutons satisfaisants pour les métalleux, je ne les ai jamais eus entre les doigts!)
  • Les flûtes et les percussions latino-américaines traditionnelles de Valle Sagrada sont bien balancées entre les aigües et les fréquences moyennes.

Là où les GO Air Tones commencent à ramer, c’est lorsqu’on leur demande de jouer des enregistrements de piano dans lesquels le volume change constamment ou des contenus très complexes, comme du chant choral. Mais bon: on s’entend qu’il s’agit surtout d’un produit conçu pour les déplacements, pas pour l’écoute attentive. Il sera toujours temps d’enfiler votre casque d’écoute d’audiophile lorsque vous rentrerez à la maison.

Le connecteur USB est intégré au boîtier de recharge. Pratique... mais peut-être fragile.
Le connecteur USB est intégré au boîtier de recharge. Pratique… mais peut-être fragile.

Des fonctions avancées convaincantes

JLab a préprogrammé toute une série de commandes tactiles avancées sur ses GO Air Tones: contrôle du volume, de la lecture, des appels, de l’assistant vocal et des égalisateurs de fréquences. On ne peut pas changer cette programmation, mais les choix de JLab ont été assez judicieux. Attention cependant de ne pas aller trop vite. Par exemple: pour passer d’un mode d’égalisation des fréquences à l’autre, il faut appliquer une triple touche sur un des deux écouteurs. Or, ils ne reconnaissent habituellement qu’un ou deux contacts lorsque je procède à mon rythme naturel. Au lieu de changer d’égalisateur, je me retrouve donc à arrêter la lecture ou à monter le volume si je manipule l’écouteur de droite… et à invoquer Siri si j’appuie sur l’écouteur de gauche! Faites preuve de zénitude, ralentissez et tout ira bien.

Quant à la zone de reconnaissance tactile, sur chaque écouteur, elle est assez grande pour être facile à atteindre et assez bien définie pour que l’on puisse enlever ou remettre un écouteur sans lancer une commande tactile par accident. Si vous saviez le nombre de fois que j’ai vécu ce problème gênant… et dérangé des gens en les appelant à l’improviste pendant un test, sans le faire exprès! Merci, JLab!

Ces écouteurs sont disponibles en plusieurs couleurs, qui correspondent à autant de teints de peau.
Ces écouteurs sont disponibles en plusieurs couleurs, qui correspondent à autant de teints de peau.

Une autonomie impeccable

JLab annonce une autonomie de 8 heures par charge, 32 heures en incluant les recharges du boîtier. Mes observations concordent assez bien avec la documentation du manufacturier. J’ai d’abord passé une journée presque complète à écouter des balados, sans problème. Puis, en plus d’une semaine de test, je n’ai eu besoin de charger mon boîtier qu’une seule fois. Bref, les GO Air Tones sont le genre de produit qui ne vous causera pas de maux de tête.

Le verdict final

Les écouteurs boutons 100% sans fil GO Air Tones de JLab font à peu près tout ce que l’on veut. Parfois de façon un peu moins flexible que chez certains produits concurrents, c’est vrai. Mais rares sont les situations où cela posera problème. Si vous avez besoin d’écouteurs tout aller, pour vous ou pour un enfant qui a tendance à perdre les siens, vous ne pouvez pas vous tromper. Toute cette fonctionnalité à ce prix? Beaucoup d’autres manufacturiers vont devoir retourner à leurs tables à dessin!

Magasinez d’autres écouteurs-boutons économiques sur bestbuy.ca

Tour à tour concepteur de jeux vidéo, chroniqueur et scénariste à la télévision, journaliste, blogueur, auteur de 4 livres publiés aux États-Unis et scripteur pour la scène, FDL travaille dans le domaine des médias depuis 1992. Il est bien fier de détenir un doctorat en histoire et deux maîtrises, mais n’a cependant jamais accroché aucun de ses diplômes au mur de son bureau.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here