Écouteurs Sleepbuds II de BoseAvez-vous du mal à dormir ces temps-ci? Moi, oui. L’année 2020 a été riche en sources de stress, c’est le moins que l’on puisse dire. Je me couche plus tard qu’auparavant. Je me réveille souvent avec des brulements d’estomac au milieu de la nuit et j’ai du mal à retrouver le sommeil par la suite. Et bien qu’elle le déniera jusqu’à la fin de ses jours, ma conjointe ronfle comme un tracteur! (Elle affirme que je ronfle aussi fort qu’elle; malheureusement, elle a probablement raison.)

J’ai récemment eu l’occasion de mettre à l’essai un produit conçu pour régler ce genre de problème: les écouteurs de nuit Sleepbuds II de Bose. Il s’agit d’écouteurs-boutons de petite taille que l’on insère dans ses oreilles avant de se coucher et qui émettent des sons apaisants pendant toute la nuit, tout en isolant le porteur ou la porteuse des sources de bruit dans son environnement. Est-ce suffisant pour améliorer la qualité du sommeil? Voici mes impressions après une semaine d’essai:

Premier contact avec les Sleepbuds II de Bose

Les Sleepbuds II sont livrés avec l’attirail typique des écouteurs-boutons d’aujourd’hui: un boîtier de recharge, un câble USB et trois paires d’embouts flexibles interchangeables de tailles différentes. Ces embouts sont crochetés, pour assurer une meilleure stabilité dans l’oreille. Les écouteurs eux-mêmes sont minuscules et s’insèrent profondément dans les canaux auditifs. Exactement ce qu’il faut rester en place malgré les mouvements involontaires pendant le sommeil.

La configuration initiale des Sleepbuds II ne pourrait pas être plus simple. Sur iPhone, on commence en numérisant un code QR avec l’appli Photo. Ce code ouvre l’App Store et nous donne accès à l’appli Bose Sleep. Celle-ci se connecte aux écouteurs et télécharge des sons dans leur mémoire interne. On peut aussi programmer une alarme de réveil si on le désire. Et c’est tout! Il suffit ensuite de charger les écouteurs et de les enfiler avant de se coucher.

Parlant de recharge: le boîtier des Sleepbuds II est très réussi. D’un point de vue design, il s’agit d’un très bel objet: un cylindre léger, au fini métallique brossé, qui est loin de défigurer l’environnement où on l’installe. D’un point de vue mécanique, l’insertion des écouteurs et leur connexion à la batterie du boîtier est impeccable. Et cette batterie permet de recharger les écouteurs trois fois, pour une autonomie totale de quatre nuits. Du boulot solide.

Comparaison de la taille des Sleepbuds II (en haut) avec des écouteurs-boutons Sony.
Comparaison de la taille des Sleepbuds II (en haut) avec des écouteurs-boutons Sony.

Les écouteurs Sleepbuds II sont un produit extrêmement spécialisé

Mais attention: il ne s’agit pas d’écouteurs ordinaires. En effet, les Sleepbuds II ne peuvent jouer que du contenu issu de l’application Bose Sleep. Pas question de s’en servir pour écouter de la musique ou la trame sonore de sa série Netflix favorite. En fait, la connexion Bluetooth entre les écouteurs et un téléphone n’est même pas reconnue comme telle par les applications autres que Bose Sleep.

Quels sont ces contenus Bose Sleep? Une quarantaine de bandes sonores qui appartiennent à trois catégories. Les «sons apaisants» s’apparentent à de la musique de spa très ralentie. Les «sons de la nature» reproduisent des effets de pluie, de vent, etc. Enfin, le «masquage sonore» est composé de sources de bruit blanc. Pour faire jouer l’un de ces contenus, il faut le télécharger de l’application vers les écouteurs au préalable (le processus prend une à deux minutes). La mémoire des écouteurs peut héberger plusieurs bandes sonores à la fois.

En pratique, la différence entre les sons de la nature et le masquage sonore n’est pas très évidente: ni l’un, ni l’autre n’est vraiment reconnaissable en tant que «vrai» environnement sonore. Mais là n’est pas la question. L’objectif, c’est d’aider l’utilisateur à relaxer et à dormir. Personnellement, j’ai trouvé tous les types de sons aussi efficaces pour ce travail. Les sons apaisants de nature musicale me semblent cependant plus agréables. J’imagine que les résultats varient d’un utilisateur à l’autre.

Les Sleepbuds II de Bose s'insèrent profondément dans l'oreille. Un crochet aide à les stabiliser.
Les Sleepbuds II de Bose s’insèrent profondément dans l’oreille. Un crochet aide à les stabiliser.

Des ajustements par rapport à la génération précédente

Le page des Sleepbuds II sur le site de Bose est pour le moins inhabituelle. Une bonne partie du contenu que l’on y trouve consiste à s’excuser pour les défauts des Sleepbuds originaux et à expliquer comment les Sleepbuds II les corrigent!

Par exemple, les premiers Sleepbuds souffraient d’une batterie défaillante. Leur autonomie était trop faible pour que les écouteurs puissent jouer toute la nuit et servir de réveil-matin le lendemain. Pour régler le problème, Bose a adopté une batterie miniaturisée et de longue durée similaire à celles des prothèses auditives. Le boîtier et sa connexion physique aux écouteurs ont aussi été révisés pour assurer une recharge plus fiable. Enfin, la peinture des écouteurs a été remplacée pour éviter que la friction avec les oreillers ne produise un bruit de friction désagréable.

L'appli Bose Sleep permet de choisir entre une quarantaine de sons.
L’appli Bose Sleep permet de choisir entre une quarantaine de sons.

La performance des Sleepbuds II de Bose

En deux mots: les Sleepbuds II font exactement ce qu’ils promettent.

Pour ma première nuit, j’ai choisi la bande sonore musicale «Légendaire», qui s’apparente vaguement à une performance orchestrale lente. Les oreillettes s’insèrent assez confortablement dans les canaux auditifs. L’atténuation passive du bruit ambiant est efficace: on n’entend presque rien d’autre que la bande sonore Bose Sleep. L’autonomie ne pose aucun problème: j’ai pu faire jouer la musique Légendaire toute la nuit comme prévu. L’oreillette droite s’est partiellement déchaussée deux fois mais son crochet l’a empêché de tomber de mon oreille. Aucun signe de bruit de frottement avec mon oreiller. Je me suis endormi un peu plus rapidement que d’habitude et je ne me suis réveillé que deux fois en huit heures, pour quelques minutes à chaque fois.

Les nuits suivantes ont été similaires. Seule exception: lorsque je me réveillais, il me fallait plus de temps pour me rendormir. (C’est ma faute: je m’emparais aussitôt de ma tablette pour consulter les dernières nouvelles de l’élection présidentielle américaine.)

Une seule fois ai-je eu besoin de l’alarme pour me réveiller. Et elle ne s’est pas gênée pour le faire brutalement! Je me serais attendu à ce qu’un produit comme les Sleepbuds II utilise une alarme douce au volume croissant, mais non… J’aurai sûrement l’occasion d’investiguer plus en détail, mais disons que je préfère nettement laisser le soleil me réveiller tout doucement.

Bref: j’ai mieux dormi que d’habitude. Seul un léger inconfort à l’oreille droite, accompagné de faibles acouphènes pendant quelques minutes, m’a dérangé. Mais on s’y habitue après quelques jours.

Les Sleepbuds II de Bose sont livrés avec un boîtier de recharge, trois paires d'embouts flexibles et un câble USB.
Les Sleepbuds II de Bose sont livrés avec un boîtier de recharge, trois paires d’embouts flexibles et un câble USB.

Le verdict

Les écouteurs de nuit Sleepbuds II de Bose sont sans contredit un produit extrêmement spécialisé. Ils sont aussi relativement dispendieux. On ne peut donc les recommander qu’à des personnes qui ont de sérieux problèmes de sommeil à régler.

Ceci dit, selon les résultats de mon essai, cette nouvelle itération du produit livre la marchandise de façon impressionnante. Si vous dormez mal, ils pourraient améliorer significativement votre qualité de vie.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here