Quel devrait être le niveau sonore de votre lave-vaisselle ?
Source image : Pexels / Castorly Stock

Quand votre lave-vaisselle est en marche, il fait un boucan d’enfer et vous avez du mal à entendre votre interlocuteur à table ou au téléphone… Est-ce normal ? Devriez-vous payer plus cher pour un modèle dit « silencieux » ? À quoi doit-on s’attendre quand on parle du niveau sonore d’un lave-vaisselle ?

Si vous vous posez une de ces questions, le texte qui suit vous éclairera.

Qu’est-ce qu’un lave-vaisselle silencieux, exactement ?

Votre vieux lave-vaisselle fait des siennes… Vous souhaitez sans doute vous en procurer un tout nouveau qui ne sera pas aussi bruyant que votre dinosaure qui ronfle à tue-tête. Heureusement, les lave-vaisselle sont de plus en plus silencieux et bonne nouvelle, vous n’aurez pas à payer une fortune pour un modèle qui ne fait pas de vacarme. Avec votre nouvelle acquisition, vous n’aurez pas à hausser le ton pour poursuivre votre conversation même si le lave-vaisselle est en marche.

Mais qu’entend-on vraiment lorsqu’on parle d’un lave-vaisselle silencieux ?

Comme tout appareil électroménager, le lave-vaisselle produit des bruits et des vibrations. Règle générale, les modèles dits silencieux produisent un niveau sonore allant de 38 à 44 décibels. À titre d’exemple, une conversation normale produit 60 décibels tandis qu’une tondeuse peut facilement aller jusqu’à 90 décibels. Et un doux murmure est plutôt de l’ordre des 15 décibels. Évidemment, vous ne souhaitez (vraiment !) pas que votre lave-vaisselle produise un son équivalent à celui d’une tondeuse !

Optez pour un lave-vaisselle dont le niveau sonore est de moins de 45 décibels si vous souhaitez être en mesure d’avoir des conversations sans contraintes pendant le cycle de nettoyage ou encore si vous prévoyez regarder la télé dans un espace adjacent. Recherchez un lave-vaisselle dont le niveau sonore est de 38 décibels si vous souhaitez ce qui se fait de mieux en matière d’appareil silencieux.

Lave-vaisselle silencieux

Qu’est-ce qui influence le niveau sonore de votre lave-vaisselle ?

Il faut savoir qu’un lave-vaisselle produit un niveau sonore qui va différer selon les cycles : lavage, séchage, remplissage ou vidange de l’eau. De plus, d’une compagnie à l’autre, il peut y avoir des différences en matière de décibels.

Toutefois, il faut prêter attention aux bruits anormaux. Ceux-ci pourraient indiquer qu’un problème est survenu ou que le lave-vaisselle est carrément défectueux. Dans ces cas-là, les lave-vaisselle récents vont habituellement émettre un signal sonore ou un message apparaîtra sur l’écran lumineux.

Saviez-vous que certains lave-vaisselle ont été conçus avec un matériau insonorisant ? La qualité de l’isolant employé sur les parois de l’appareil aura aussi une incidence sur son niveau sonore. De plus, il faut savoir que les cuves en acier inoxydable ont tendance à être plus silencieuses que les cuves en plastique, car elles atténuent le son.

Optez pour un lave-vaisselle silencieux

Certaines compagnies sont reconnues pour leurs appareils particulièrement silencieux. Mentionnons notamment Bosch qui est une valeur sûre et qui produit les lave-vaisselle les Lave-vaisselle silencieuxplus silencieux sur le marché. En outre, des compagnies comme KitchenAid et Miele ont réduit leur niveau sonore en retirant le broyeur et en le remplaçant par un filtre. En effet, la présence d’un broyeur rend le processus plus bruyant. Le filtre doit être retiré et nettoyé régulièrement, mais le bruit sera nettement moins incommodant.

En terminant, quelques modèles de lave-vaisselle émettent des signaux sonores lorsque le lavage est terminé ou encore lorsqu’un problème survient. Vous pouvez habituellement désactiver ces « bips » qui peuvent être dérangeants au beau milieu d’un souper ou d’un appel vidéo.

Trouvez votre prochain lave-vaisselle silencieux en magasinant sur le site BestBuy.ca et profitez du confort de votre foyer sans être dérangé par un lave-vaisselle bruyant.

Émilie Plante
Geek au tempérament artiste, Émilie est une touche-à-tout qui carbure au café et aux activités culturelles. Éternelle étudiante, elle détient un un baccalauréat en histoire de l’art, une maîtrise en muséologie ainsi qu’un doctorat honorifique en flattage de chats. Depuis 2009, elle écrit pour des blogues d’entreprises ou à thématique spécifique (univers geek, monde de la communication, féminisme, musique électronique), elle oeuvre comme "ghostwriter" et est journaliste culturelle depuis plus 8 ans.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here