Pokemon1a.jpgPokémon Rubis et Pokémon Saphir ont vu le jour en 2003 sur Game Boy Advance. Plus d’une décennie plus tard, ces jeux sont encore considérés par plusieurs fans comme des incontournables. Si vous étiez trop jeunes ou que vous n’aviez tout simplement pas de console portable de Nintendo à l’époque, vous serez heureux d’apprendre que la firme nippone a eu la bonne idée de rééditer ces deux jeux. Ainsi, depuis le 21 novembre dernier, vous pouvez mettre la main sur Pokémon Rubis Oméga et Pokémon Saphir Alpha sur Nintendo 3DS. Bien sûr, ces deux nouvelles moutures reprennent plusieurs éléments des titres originaux, mais comportent, comme nous le verrons plus bas, leur lot de nouveautés. J’ai eu la chance de tester la version Oméga Rubis.

Date de sortie : 21 novembre 2014

Support : Nintendo 3DS

Classement : E- Enfants et adultes

Nouveau en ville

Si vous n’avez jamais joué aux titres originaux, je pense que ça vaut la peine de raconter un peu l’histoire. Dans le cas contraire, vous savez sans doute déjà de quoi il s’agit étant donné que le scénario est très similaire (mais comporte quand même de nouveaux éléments comme de nouvelles cinématiques) .

Ainsi donc, vous êtes un petit garçon ou une petite fille qui venez d’emménager dans la ville de Bourg-en-Vol. Votre père est un champion d’arène. En revanche, ce n’est pas lui qui va vous enseigner à devenir un maitre dresseur. C’est plutôt votre voisin, le professeur Seko. Après lui avoir venu en aide, il va vous remercier en vous offrant l’un des trois Pokémon de départ. Après avoir choisi votre premier compagnon (chose tellement difficile à faire!), vous pourrez partir à l’aventure. Bien vite, toutefois, vous tomberez sur des membres de la Team Magma (ou Team Aqua, si vous avez la Saphir). Ceux-ci souhaitent ni plus ni moins ramener à la vie un Pokémon légendaire. Voilà donc pour l’histoire. Évidemment, elle est un peu plus complexe, mais je ne vous en révélerai pas davantage pour ne pas vous gâcher la surprise!

Un gameplay connu

nov_p15_05_fsn.jpgComme je l’ai dit en introduction, Pokémon Rubis Oméga comporte quand même beaucoup de nouveautés comparativement à la première version. Sans vous en faire la liste exhaustive, je vais plutôt me concentrer sur celles qui m’ont le plus marqué.

Par contre, avant d’aller plus loin, il importe de préciser que Pokémon Rubis Oméga, conserve l’essence des jeux Pokémon. Cela veut dire que vous devrez explorer les lieux, capturer des Pokémon sauvages avec des Pokéball, affronter d’autres dresseurs, et, bien sûr, tenter de vaincre des champions d’arènes. Comme toujours, donc, le jeu possède une excellente durée de vie, surtout si vous vous amusez à vouloir, comme le disait si bien la chanson à l’époque, les attraper tous.

Dès le début de l’aventure, vous obtiendrez le Multi-Exp, un objet permettant de donner de l’expérience à tous les Pokémon, et ce, même ceux qui n’ont pas participé à un combat. Ça rend le jeu plus accessible et facile. Il est clair que les puristes n’aimeront pas ça, mais, moi, ça ne m’a pas dérangé le moins du monde. Je dois vous confier que je n’ai jamais vraiment aimé le fait de devoir faire combattre mes Pokémon les plus faibles pour les faire monter de niveau manuellement.

Les nouveautés

L’une des nouveautés les plus visibles est sans aucun doute les graphismes. Maintenant, le titre est offert en 3D. Il utilise le même moteur graphique que . Bien sûr, cela rend la navigation dans le monde semi-ouvert plus plaisante. Les combats, également, sont plus agréables à regarder, surtout que le jeu est très coloré.

Pokemon2.jpgDe plus, il est peut-être bon de préciser que les dialogues ne sont pas « parlés », ce qui signifie que vous aurez à lire du texte. Cependant, si vous ne maitrisez pas encore tout à fait la langue de Shakespeare, sachez que le texte est disponible en français.

En revanche, l’une des nouveautés que j’ai trouvé le plus amusantes est la fonction « furtivité ». En appuyant doucement sur le pad circulaire de la console, votre personnage avance à petits pas. Bon. Pokémon Rubis Oméga ne se transforme pas en Splinter Cell. Toutefois, cette nouvelle capacité permet de capturer des Pokémon cachés, par exemple, dans les herbes hautes. Si on se contente de courir vers leur direction, ils prennent la fuite. Ça peut être intéressant de les affronter, car certains possèdent des habiletés spéciales.

Une autre nouveauté intéressante est l’ajout d’un mode de transport aérien. En effet, il est possible de se promener dans le ciel sur le dos d’un imposant Pokémon. Ainsi, on peut plus aisément se promener de ville en ville.

nov_p09_02_fr_vrq.jpgSinon, en ce qui concerne les Pokémon eux-mêmes, vous serez bien content d’apprendre que plusieurs mises à jour et nouveautés ont été faites. La plus importante est sans aucun doute la Primo-Résurgence, qui consiste à ramener des Pokémon à leur état primaire. Ils auront ainsi de nouvelles attaques et un nouveau look.

En ce qui concerne plus spécifiquement le scénario, si vous avez fait et refait le titre original, vous remarquerez l’apparition de nouveaux personnages comme celui d’Atalante dans le cadre des concours Pokémon. Ça vaut la peine, soit dit en passant, de faire ces concours puisqu’ils vous permettront d’obtenir un Pikachu cosplayeur ou si vous préférez, un Pikachu qui porte différents vêtements. D’ailleurs, chaque habit lui permet d’avoir des capacités uniques. Dans le même ordre d’idées, vous remarquerez l’apparition d’un nouveau chapitre intitulé « Épisode Delata ».

Si vous êtes fans de multijoueur, vous serez heureux d’apprendre que cette nouvelle mouture permet d’inviter vos amis dresseur dans votre base secrète. On peut l’arranger comme ou veut, mais également organiser des affrontements étant donné qu’elle peut servir d’arène.

L’interface

nov_p09_07a_fr_mat.jpgComme toujours, l’écran du haut est destiné au jeu lui-même. C’est là que l’on voit notre personnage circuler et que l’on assiste au combat. L’écran du bas a plus un rôle de soutien et affiche un style faussement rétro qui rappelle la première édition. Par exemple, le Navi-Dex permet de voir les Pokémon à proximité de nous, comme une espèce de radar. J’ai personnellement bien aimé le Navi-Show. Il s’agit en fait d’un genre de télévision qui diffuse des nouvelles de Pokémon. Certaines sont très drôles! L’une des émissions se penchait, par exemple, sur le choix de surnoms de Pokémon et disait que ça m’avait pris 27 secondes avant de pouvoir choisir le surnom de mon premier Pokémon. Ha ha! Comme quoi, on ne peut rien leur cacher!

Verdict

J’ai toujours beaucoup de plaisir à jouer à un titre Pokémon pour console portable de Nintendo. Même si Pokémon Saphir Alpha et Pokémon Rubis Oméga ne sont pas des jeux 100 % inédits, je pense que les concepteurs ont ajouté suffisamment de nouveautés pour plaire aux fans de la première heure, tout en comblant les nouveaux joueurs. Je dois vous laisser là-dessus, j’ai des Pokémon à capturer, moi!

Ce que j’ai aimé 

– L’immense durée de vie

– Les nouveautés à la tonne

– Les nouveaux Pokémon

– Le nouveau système de déplacement

Ce que j’ai moins aimé

– Trop facile?

Les notes 

Jouabilité : 4/5

Graphismes : 5/5

Son : 4/5

Rejouabilité : 5/5

Note globale : 4,5/5

Avez-vous joué au jeu? Dites-moi ce que vous en avez pensé. 

BBY-gift-guide-fr.jpg

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here