Biomutant

Après plusieurs reports, les joueurs du monde entier ont enfin pu mettre la main sur Biomutant, un jeu d’action-RPG développé par le jeune studio suédois Experiment 101.  Voici mon évaluation.

Biomutant

Biomutant en détails

Plateformes : PC, Xbox One et PlayStation 4
Testé sur : Xbox Series X
Développeur : Experiment 101
Éditeur : THQ Nordic
Genre : Jeu de rôle et action
Modes de jeu disponible : Solo
Classement ERSB : T-Adolescent
Langues d’exploitation : Anglais et français (texte et voix)

Biomutant

Un monde post-apocalyptique peuplé d’êtres étranges

Comme bien des jeux vidéo, Biomutant se déroule dans un monde post-apocalyptique. Contrairement aux autres titres, vous n’interprétez pas un humain, mais plutôt un être anthropomorphe.

Au commencement, on ne connait pas grand-chose de notre héros qui ressemble à une sorte de rongeur ou de renard à deux pattes. Il ne possède qu’un seul œil et semble revenir sur ses terres après une longue absence.

Rapidement, le jeu nous présente toutefois le passé du personnage, ce qui nous permet d’en savoir plus sur ses motivations. Sans trop en dire sur le scénario, il doit faire la paix avec son passé, tout en empêchant les quatre Mange Mondes de tuer l’arbre de la vie.

À la manière d’un conte, un narrateur très présent nous accompagne pendant notre aventure. Il n’hésite pas à s’exprimer lorsqu’on rencontre un nouveau protagoniste ou lorsqu’on entre dans une nouvelle zone. Il fait aussi office d’interprète dans les dialogues avec les PNJ. Les autres personnages parlant plusieurs dialectes différents, il fait la traduction.

À l’instar des jeux narratifs, le système de dialogues propose souvent au moins deux choix de réponse aux joueurs. Parfois, nos réponses nous font pencher vers l’ombre ou la lumière, qui sont représentées ici par deux êtres à la fois drôles et mignons. Ils n’hésitent pas à se chamailler lorsqu’on prend une décision importante pour notre aventure.

Biomutant

Un éditeur de personnage complet

Au début de l’aventure, vous aurez le choix entre l’une des six espèces : Primal, Dumdon, Rex, Hyla, Fip et Murgel. En plus d’être esthétiquement différente, chacune possède des attributs spécifiques. À la manière des races d’un jeu de rôle ordinaire (homme, elfe, nain, etc.), elles ont toutes des statistiques différentes. Certaines ont par exemple plus d’intelligence, d’autres plus de vitalité ou plus de charisme.

Quelle que soit l’espèce choisie, vous pourrez ensuite modifier ses attributs en le faisant muter. Attention, car augmenter un attribut fait irrémédiablement diminuer les autres (et changera aussi le look de votre personnage). Personnellement, lors de ma première partie, je n’ai pas trop fait muter mon personnage pour avoir les statistiques les plus équilibrées possible.

L’éditeur de personnage vous permet également de choisir la résistance de votre héros. Vous avez quatre types de résistances : chaleur, contamination, froid et radioactivité. Les résistances sont très pratiques lorsque vous atteignez certaines zones du jeu. Par exemple, si vous avez une forte résistance à la radioactivité, vous subirez moins de dégâts lorsque vous vous promènerez dans un environnement radioactif. Ce menu vous permet d’avoir une résistance identique dans chacune des quatre sphères ou encore vous concentrer dans une ou plusieurs résistances.

Finalement, vous devrez choisir la classe de votre personnage. De base, vous avez accès à cinq classes : Franc-tireur, Commando, Psionik, Saboteur et Sentinelle. Cependant, si vous avez précommandé le jeu, vous obtiendrez une sixième classe : Mercenaire. Les classes offrent chacune des compétences propres et un équipement de départ. Par exemple, la classe Franc-tireur vous permet de recharger instantanément vos armes à distance.

Biomutant

De nombreuses statistiques à modifier

À l’instar de l’éditeur de personnages, le jeu permet de modifier plusieurs aspects de notre héros lorsqu’on gagne un niveau. On récolte en effet différents types de points qui nous permettront de débloquer de nouvelles compétences, de monter nos statistiques ou encore d’ajouter des résistances.

Même si Biomutant comporte plusieurs mécaniques empruntées aux jeux de rôle, ces phases de combat sont, elles, orientées vers l’action. On a le choix entre plusieurs armes, mais, dans les combats, on peut principalement utiliser une arme à distance et, en appuyant sur un autre bouton, une arme de corps à corps.

Évidemment, il faut tirer ou frapper nos ennemis, mais on doit également esquiver et bloquer leurs attaques. Dans une certaine mesure, les combats de Biomutant m’ont fait penser à ceux d’Assassin’s Creed : rythmés et dynamiques.

Au cours de notre aventure, nous devons également combattre quelques boss. Ces phases, qui se déroulent souvent sur un véhicule précédemment assemblé avec l’aide d’un PNJ, ont été assurément mes favorites. Sans être excessivement difficiles, elles exigent de la stratégie et une bonne planification.

Biomutant

Des graphismes colorés

De facto, Biomutant a été conçu pour les consoles d’ancienne génération, mais est compatible avec la Xbox Series X et la PlayStation 5. Personnellement, j’y ai joué sur la Xbox Series X, la seule console offrant le 4K natif à 60 ips lors du lancement.

Malgré le support de l’ultra UD, il faut avouer que les graphismes du titre d’Experiment 101 sont moins aboutis que ceux des productions conçues pour les consoles de la plus récente génération. Certes, les personnages sont bien modélisés, mais il y a une sorte de flou qui nous empêche de voir excessivement loin. Heureusement, le titre demeure fluide la plupart du temps et les temps de chargement sont plutôt courts.

En ce qui a trait à la musique, elle nous accompagne bien dans notre aventure. En français, le narrateur est joué par l’acteur québécois Manuel Trados, bien connu pour avoir doublé Antonio Banderas et Danny DeVito. Son travail sur Biomutant est formidable et donne des airs cinématographiques au jeu. De nos jours, beaucoup de titres sortent en français, mais ce titre est dans une catégorie à part.

Biomutant

Verdict

Biomutant sort des sentiers battus et offrent aux joueurs une aventure post-apocalyptique sensible et teintée d’humour. Les possesseurs de consoles de nouvelle génération trouveront peut-être que les graphismes manquent de finition, mais le titre se rattrape avec son univers coloré et original. Et que dire du formidable doublage effectué par Manuel Trados. Juste pour ça, vous devriez y jouer!

+ Des armes amusantes à utiliser
+ Un avatar vraiment original
+ Beaucoup d’amélioration disponible pendant la partie
+ Des combats rythmés
+ Un narrateur qui nous accompagne tout au long de notre aventure
+ Des combats contre les boss intenses, mais jamais trop difficiles

– Peu de cinématiques
– Un système de dialogues parfois trop rigide

Évaluation globale

Jouabilité : 4/5
Graphismes : 3/5
Son : 5/5
Rejouabilité : 4/5

Note globale : 4/5 (80 %)

Achetez Biomutant sur Xbox One et PlayStation 4
Achetez Mass Biomutant – édition numérique sur Xbox One

Magasinez tous les jeux vidéo offerts chez Best Buy
Magasinez tous les jeux vidéo numériques offerts chez Best Buy

Philippe Michaud
Blogueur pour Branche-Toi depuis sa fondation, Philippe Michaud a toujours été un passionné des technologies. Il adore tester toutes sortes de produits et partager ses découvertes. Au fil des années, il a collaboré pour plusieurs médias dont Québec Micro, Branchez-Vous! et MSN Techno. Il a également été recherchiste pour une émission à ZTÉLÉ.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here