Hitman 3Je l’avoue, je suis un grand fan de Hitman. Depuis la sortie du premier volet de la série, en 2000, je n’ai manqué aucun épisode mettant en vedette le méticuleux 47. Chaque opus m’a permis d’en savoir un peu plus sur les méthodes, et parfois l’histoire, de cet énigmatique tueur à gages.

En 2016, IO Interactive, le développeur, avait amorcé une nouvelle trilogie, World of Assassination. Avec cette saga, le studio danois voulait rendre son personnage un peu plus accessible sans pour autant renoncer à son identité. Après deux premiers volets assez réussis, 47 nous revient dans un ultime chapitre : Hitman 3. Autant le dire tout de suite, ce titre a été mon préféré de la trilogie, voire de toute la licence.

Hitman 3Détails de Hitman 3

Plateformes : Xbox One, Xbox Series X, PlayStation 4 et PlayStation 5
Testé sur : Xbox Series X
Développeur : IO Interactive
Éditeur : IO Interactive
Genre : Jeu d’infiltration
Modes de jeu disponibles : Solo
Classement ERSB : M-Mature 17+
Langues d’exploitation : Anglais et français (texte seulement)

Hitman 3

Un ultime effort

Hitman 3 est une suite directe des deux précédents opus. Si vous n’y avez pas joué, vous risquez d’être un peu perdu lors de la première mission. Toutefois, les motivations de 47 étant assez simples à comprendre, vous prendrez rapidement vos repères.

Comme avec les autres chapitres, Hitman 3 fait dans la sobriété. Il y a quelques cinématiques entre les missions, mais ne vous attendez pas à une histoire complexe.

Pour faire simple, 47 doit éliminer les dirigeants d’une organisation secrète qui s’étend aux quatre coins de la planète. Vous ferez équipe sur le terrain avec votre amis Lucas Grey et serez guidé à distance par votre partenaire de longue date Diana.

Hitman 3

Six nouvelles destinations

Comme avec les derniers opus, Hitman 3 nous fait voyage un peu partout sur la planète. Cette fois-ci, six destinations sont accessibles : Dubaï, Dartmoor (Royaume-Uni), Berlin (Allemagne), Chongqing (Chine), Mendoza (Argentine) et les Carpates (Roumanie).

Dubaï, la première mission, se déroule pendant une réception dans un gratte-ciel affreusement haut. Il faut se faufiler parmi la centaine d’invités afin d’éliminer deux cibles discrètement… ou pas.

En effet, cette première mission, qui sert un peu de didacticiel, nous fait rapidement réaliser que Hitman 3 est le digne héritier de Hitman 2 en offrant une immense liberté d’action. Vous pouvez vous la jouer « commando » et éliminer tout ce qui bouge devant vous, civils et gardes compris, ou encore faire preuve de subtilité.

Après tout, 47 est un artiste du déguisement. Chaque fois que vous éliminez un personnage masculin, comme un garde, un serveur ou un employé de la maintenance, vous pouvez revêtir son costume et vous faire passer pour lui. Vous pouvez ainsi accéder à certaines zones, auparavant inaccessibles, comme une cuisine ou un poste de garde. En étant déguisé, vous pouvez aussi accéder plus facilement à vos cibles. Pour rester le plus longtemps possible incognito, il faut néanmoins changer plusieurs fois de vêtement pendant une mission, en prenant soin de cacher les corps…

Donc, on peut toujours foncer tête baissée dans cet épisode, mais, à mon avis, cette tactique est loin d’être la plus amusante et la plus gratifiante.

Hitman 3

Plusieurs objectifs secondaires intéressants

Dans chacune des missions (sauf la dernière, la plus linéaire des six), il y a aussi plusieurs objectifs secondaires qui se déverrouillent en se promenant et en écoutant des conversations. S’ils sont complètement facultatifs, ils peuvent jouer un rôle capital dans le déroulement de la mission principale.

Par exemple, dans la deuxième mission se déroulant dans la campagne anglaise, je me suis fait passer pour un détective privé qui devait enquêter sur une mort suspecte survenue dans un manoir. Trouver le coupable en identifiant tous les suspects me permettait ensuite d’aller faire mon rapport à la cible… avant de l’assassiner discrètement. Assurément ma mission préférée de Hitman 3!

Hitman 3

Une excellente rejouabilité

Si le nombre de missions de Hitman 3 est plutôt faible, le titre propose une excellente rejouabilité. Chacune des cartes est gigantesque et peu linéaires, ce qui permet d’avoir une grande variété d’approches. Il y a également plusieurs objectifs secondaires et certains sont incompatibles les uns avec les autres, nous obligeant à refaire des destinations pour tous les accomplir.

À la fin de chaque mission, le jeu nous indique d’ailleurs les différentes récompenses débloquées. Les récompenses se débloquent après avoir accompli certaines tâches spécifiques pendant les missions. Par exemple, se déguiser en cuisinier dans la mission de Chongqing m’a valu des points d’expérience.

Il est pratiquement impossible de débloquer toutes les réponses dès la première partie. En fait, dans mon cas, je n’avais débloqué que 10 à 30 % des récompenses dans chacune des missions.

Si vous ne voulez pas recommencer les missions, comptez environ 6 à 10 heures pour passer le jeu.

Hitman 3

Des graphismes assez réussis

Du point de vue des graphismes, la plus grande force de Hitman 3 est de présenter des environnements crédibles. Les jeux d’ombres et de lumières sont particulièrement réussis, notamment dans la mission nocturne de Chongqing.

La plupart des environnements présentent également un grand nombre de personnages visibles à l’écran. Chacun semble s’affairer normalement à sa besogne sans qu’on ait l’impression qu’une IA se trouve derrière. À ce propos, la mission de Berlin, qui se déroule dans un club clandestin bondé, est impressionnante!

En revanche, l’animation des visages manquait légèrement de finition. Il y avait également quelques bogues, comme la fois où un PNJ se trouvait tranquillement debout sur une table invisible.

La bande sonore, elle, est assez sobre, à l’image des autres chapitres de la licence. Pour leur part, les acteurs qui doublent les personnages sont crédibles, notamment celui prêtant sa voix à 47. Hélas, ils n’ont pas été doublés en français, comme dans les autres épisodes.

Hitman 3

Verdict

Hitman 3 conclut d’une merveilleuse façon la trilogie World of Assassination. Chacune des six missions nous fait ressentir un immense sentiment de liberté. Nous sentons que nous sommes véritablement aux commandes de notre personnage grâce aux nombreux choix offerts. Certes, il y a quelques bogues, mais ceux-ci ne sont pas assez nombreux pour venir gâcher notre expérience.

+ Rejouabilité presque illimitée
+ Des cartes gigantesques
+ Jamais trop difficile

– Quelques bogues

Évaluation globale

Jouabilité : 4/5
Graphismes : 4/5
Son : 4/5
Rejouabilité : 5/5

Note globale : 4,25/5 (85 %)

Achetez Hitman 3 sur Xbox One, Xbox Series X, PlayStation 4 et PlayStation 5

Magasinez tous les jeux vidéo offerts chez Best Buy
Magasinez tous les jeux vidéo numériques offerts chez Best Buy

1 COMMENT

  1. Huge Hitman fan! I’m waiting for a sale for now but appreciate the review. I translated it to English. Thanks for keeping me up to date Best Buy Blog.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here