The Dark Pictures: Little Hope Je ne suis pas un grand fan de jeux vidéo d’horreur. Par contre, en 2019, j’étais tombé sous le charme de The Dark Pictures: Man of Medan. Bien que le titre développé par Supermassive Games était assez court, il avait des qualités indéniables. Son scénario était bien ficelé et nous offrait de nombreux choix aux conséquences multiples! En fait, je dirais même que Man of Medan m’avait réconcilié avec les jeux d’horreur. Cette année, l’anthologie cauchemardesque nous revient avec un tout nouveau chapitre : The Dark Pictures: Little Hope.

The Dark Pictures: Little Hope Détails de The Dark Pictures: Little Hope

Plateformes : PlayStation 4 et Xbox One
Développeur : Supermassive Games
Éditeur : Bandai Namco Entertainment
Genre : Jeu d’horreur
Modes de jeu disponibles : Solo et multijoueur
Classement ERSB : 17+
Langues d’exploitation : Anglais et français

The Dark Pictures: Little Hope

Les mêmes bases (solides)

Adoptant les mêmes bases que l’opus de 2019, The Dark Pictures: Little Hope ne révolutionnera pas la série. Si vous avez joué au précédent volet, vous ferez d’abord des rapprochements entre les deux scénarios. Certes, les deux histoires sont totalement différentes, mais, fondamentalement, nous suivons, dans les deux cas, un groupe de survivants confrontés à des phénomènes étranges.

En effet, The Dark Pictures: Little Hope raconte l’histoire d’un petit groupe d’étudiants universitaires et leur professeur qui se retrouvent, bien malgré eux, dans la ville de Little Hope, après avoir été victime d’un étrange accident de la route.

Malheureusement, les résidents de Little Hope semblent n’être d’aucun secours. Plus aucune âme n’y vit, si ce n’est d’étranges habitants appartenant à un autre monde… Pour le petit groupe, ce sera l’occasion de découvrir les secrets du village, tout en essayant de survivre aux multiples épreuves.

Bien qu’il existe des similitudes entre les deux récits, j’ai trouvé l’histoire de ce chapitre encore plus intéressante. Je pense que c’est dû en grande partie aux personnages, plus attachants. Dans Man of Medan, on suivait de jeunes adultes, un peu écervelés, qui voulaient passer du bon temps sur un yacht. Ici, les protagonistes semblent plus nuancés, ce qui permet d’avoir des conversations et des scènes plus crédibles. Il y a, encore une fois, la jeune fille écervelée, ou le gros macho, mais on a aussi une étudiante séniore qui a de la difficulté à croire aux fantômes et un professeur qui agit comme un leader, mais qui prend la fuite dès le premier signe de danger.

The Dark Pictures: Little Hope

Des choix, encore des choix

Les choix, l’un des éléments fondamentaux du précédent volet, sont, encore une fois nombreux dans The Dark Pictures: Little Hope. Dans les dialogues, vous avez souvent trois options de réponse : une réponse A, une réponse B et l’option de ne rien dire.

À certains moments précis du récit, vous aurez également des choix « physiques » à prendre. Par exemple, lors d’une attaque de spectres, vous devrez choisir, entre deux personnages, lequel vous aiderez. En fonction de vos réponses et de vos choix, vous pourrez débloquer de nouveaux traits de caractère pour les différents protagonistes, ce qui pourra influencer la suite du récit.

Même si le titre est assez bavard, vous serez confronté à plusieurs scènes d’action. En revanche, il faut savoir que la plupart font appel aux QTE. Par exemple, si un fantôme vous retient la jambe, vous devrez appuyer au bon moment sur les différents boutons de la manette pour vous enfuir. Vous pouvez vous tromper un peu, mais enchaîner trop d’erreurs aura des conséquences funestes.

The Dark Pictures: Little Hope

Une mort définitive

Comme avec le précédent opus, vous devez faire en sorte de sauver le plus de personnages possible. Un de vos compagnons meurt pendant l’aventure? Vous ne pourrez pas recommencer. Vous devrez continuer votre partie avec un membre en moins dans votre équipe ou recommencer du début votre quête.

Habituellement, je n’aime pas le concept de mort définitive qui allonge inutilement la durée de vie d’un jeu. En revanche, ici, je trouve cela extrêmement pertinent, car cette fonctionnalité renforce l’immersion. Chaque fois que j’étais confronté à une scène d’action, j’avais une décharge d’adrénaline, comme j’en ai rarement dans les jeux vidéo. Je savais que ma décision allait avoir un impact majeur sur la suite des choses et qu’un mauvais choix pouvait signer l’arrêt de mort d’un personnage.

En parlant des personnages, sachez que vous serez appeler à incarner chacun des membres du groupe pendant votre exploration de Little Hope. Vous ne pouvez toutefois pas changer de personnage. Le jeu s’en charge pour vous.

The Dark Pictures: Little Hope

Des graphismes « sombres »

Jeu d’horreur oblige, la majorité de l’histoire se déroule dans des environnements sombres. Alors que Man of Medan avait une portion « lumineuse », dans les premières minutes, The Dark Pictures: Little Hope se déroule majoritairement la nuit.

Les développeurs ont cependant réussi à nous offrir des environnements assez variés. Vous visiterez des environnements extérieurs, comme des rues et des forêts, mais aussi des environnements intérieurs, tels que des maisons abandonnées.

Si les niveaux sont convaincants, ce sont surtout les personnages qui volent la vedette graphiquement. Chaque protagoniste a été bien modélisé, chacun disposant d’une panoplie d’expressions faciles qui rendent les discussions crédibles.

De plus, le jeu demeure fluide du début à la fin, tout en ayant des temps de chargement assez courts.

The Dark Pictures: Little Hope

Une bande sonore épeurante

Que serait une œuvre d’horreur sans une trame sonore épeurante? The Dark Pictures: Little Hope s’en sort ici très bien. Les musiques renforcent notre sentiment d’angoisse sans pour autant prendre toute la place. Elles ne vous feront pas sursauter inutilement toutes les deux minutes, mais contribueront à vous donner la chair de poule lors de scènes terrifiantes.

Comme avec le précédent volet, les voix ont été entièrement doublées en français. Tous les acteurs sont convaincants et livrent bien la marchandise.

The Dark Pictures: Little Hope

Verdict

The Dark Pictures: Little Hope s’appuie sur les mêmes bases qui ont fait le succès du premier opus. Le jeu m’a toutefois semblé plus poli et abouti. L’histoire est meilleure et les personnages plus attachants. Seul bémol, la durée de vie demeure assez courte : comptez de 4 à 5 heures pour boucler l’histoire principale. Mais une fois votre aventure terminée, rien n’empêche de la recommencer, le jeu offrant une excellente rejouabilité.

+ Personnages charismatiques
+ Scénario bien ficelé
+ Scènes d’action haletantes
+ Graphismes réussis

– Fin un peu décevante

Évaluation globale

Jouabilité : 4/5
Graphismes : 4/5
Son : 4/5
Rejouabilité : 4/5

Note globale : 4/5 (80 %)

Achetez The Dark Pictures: Little Hope pour la PlayStation 4 et la Xbox One
Achetez The Dark Pictures: Little Hope – version numérique pour Xbox One

Magasinez tous les jeux vidéo offerts chez Best Buy
Magasinez tous les jeux vidéo numériques offerts chez Best Buy

Philippe Michaud
Blogueur pour Branche-Toi depuis sa fondation, Philippe Michaud a toujours été un passionné des technologies. Il adore tester toutes sortes de produits et partager ses découvertes. Au fil des années, il a collaboré pour plusieurs médias dont Québec Micro, Branchez-Vous! et MSN Techno. Il a également été recherchiste pour une émission à ZTÉLÉ.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here