Sorti initialement sur la console Wii U en 2014, Captain Toad: Treasure Tracker est, comme plusieurs autres titres de cette ancienne console, un portage vers la Nintendo Switch et même vers la Nintendo 3DS. C’est encore une fois une superbe chance pour ceux qui n’ont pas joué originalement au jeu de découvrir ce joyau auquel j’ai joué sur Nintendo Switch pour cette présente évaluation.

Captain Toad: Treasure Tracker est développé par 1-UP Studio et publié chez Nintendo 

Date de parution :  13 juillet 2018
Style : Plates-formes, casse-têtes
Plateforme : Nintendo Switch, Nintendo 3DS
Mode de jeu disponible : 1 à 2 joueurs
Classement ESRB : Enfants et adultes
Langue d’exploitation : Jeu disponible en français

L’aventure débute lorsque Captain Toad et Toadette sont à la recherche de trésors lorsque soudainement, la jolie demoiselle se fait enlever par un gros oiseau. C’est ainsi que Captain Toad part à sa poursuite en traversant différents niveaux dans lesquels il devra récupérer une étoile dans chacun de ceux-ci.

La première fois que l’on a incarné Captain Toad, c’était dans le jeu Super Mario 3D World sur la Wii U. Ce dernier se jouait alors sur le Wii U GamePad. Avec la Nintendo Switch qui peut se jouer autant sur un écran de téléviseur qu’en mode portable, la jouabilité ne change pas vraiment, mais possède quelques variantes selon le mode à lequel on joue.

Des niveaux intrigants et intéressants à découvrir

Cette jouabilité, elle reste simple et amusante et ne change pas vraiment d’un niveau à l’autre. Chaque niveau est un souvent constitué d’un carré en 3 dimensions sur lequel on peut se promener et découvrir en faisant tourner ce dernier sous divers angles de caméra. C’est parfois uniquement en tournant l’angle de caméra du niveau que l’on pourra découvrir ou se cache trois diamants. Bien sûr, le tout n’est pas si simple et des ennemis bien connus de tous font parti des niveaux! Il faudra parfois les éliminer avec des radis trouvés dans l’herbe, avec un marteau (qui sert aussi à briser les murs), ou en leur tombant sur la tête.

Ce qui m’a amusé le plus est de voir l’originalité de plusieurs niveaux. Il ne faut certainement pas s’attendre à ce qu’ils soient tous pareil! En effet, certain de ceux-ci sont complètement différent et amènent une nouvelle jouabilité qui s’avère toujours rafraichissante. Il y a des niveaux dans lesquels on doit changer des blocs de couleurs bleu ou rose en leur pesant dessus, en mode main libre, et en visant et pesant dessus en mode téléviseur.

J’ai moins aimé les niveaux qui contiennent des virevolants. Ces derniers prennent toute l’écran autant en mode portable qu’en mode téléviseur. Ces virevolants permettent de bouger des plates-formes qui aideront Captain Toad à se déplacer. Ils sont si gros que je voyais mal l’action qui se passait pendant que je touchais l’écran pour faire tourner cette dernière… Je fus mort à quelques occasions à cause de cela.

Le tout est un léger détail et on oublie vite ce léger désagrément lorsque l’on découvre les niveaux un à un. De la maison hantée aux portes qui ne mènent pas aux bonnes places, aux niveaux inspirés du jeu Super Mario Odyssey qui laissent tout aussi place aux surprises que dans le jeu original, Captain Toad: Treasure Tracker n’est certainement pas ennuyant.

Le nombre de niveaux est relativement élevé ce qui fait que le prix du jeu, moins cher que la norme, est vraiment un bon rapport quantité/prix. Les niveaux de Super Mario Odyssey, disponibles à la toute fin du jeu ou en les débloquant avec les amiibo de la série Odyssey (les autres donneront des vies), sont les seuls nouveaux niveaux à comparé la version Wii U. J’aurais aimé en avoir beaucoup plus, mais peut-être que Nintendo pourrait envisager d’en sortir à l’aide de contenus téléchargeables.

Des défis qui donnent un second souffle

Chaque niveau contient une page qui permet de dire que l’on a complètement fini le niveau. C’est à ce moment que l’on voit que ce celui-ci possède un défi. Ce dernier apparait souvent qu’une fois le niveau complété. Il s’agit de conditions à respecter. Il se peut que l’on est respecté dès la première fois! Si c’est le cas, ce n’est pas terminé pour autant! Un Toad pixélisé se trouve aussi dans tous les niveaux, et pour trouver ce dernier, il faut activer l’option pour rejouer à celui-ci qui se concentrera uniquement sur ce but. Dans ces défis de recherche, trouver ce Toad est certainement ce qu’il y a de plus intéressant. Nous devons chercher dans tous les coins du niveau, bien tourner les angles de caméra, et lorsque nous entendons le cri de ce dernier, c’est que l’on approche enfin de lui! Certains niveaux offrent un challenge assez dur que j’ai adoré compléter.

Une deuxième joueur très peu efficace

Captain Toad: Treasure Tracker permet à un deuxième joueur de jouer en même temps que le premier. Il ne s’agit donc pas d’une partie à la fois pour chacun comme l’on pouvait voir dans de vieux titres de Nintendo tel que Super Mario Bros. 3. Si vous avez déjà joué à l’un des deux titres de Super Mario Galaxy, le deuxième joueur revient à faire un peu la même chose. À l’aide des Joy-Con détachés de la console, autant en mode main libre que sur le téléviseur, le joueur principal doit tenir son Joy-Con de manière horizontal pour contrôler le personnage et le deuxième joueur doit tenir son Joy-Con de manière horizontal. Ce dernier pourra contrôler un curseur qui apparaitra à l’écran et qui fera en sorte de pouvoir ralentir les ennemis, ou de peser sur des plates-formes qui le demandent.

L’aide du deuxième joueur peut s’avérer efficace, mais ses actions sont particulièrement limitées. La seule chose d’utile que je vois à ce sujet est qu’un parent peut aider son enfant en étant le deuxième joueur et immobilise les ennemis qui pourraient être trop durs à éviter pour son gamin.

Un mode téléviseur un peu désagréable

Un curseur est visible lorsque l’on joue seul sur le téléviseur. Les capteurs de mouvements des Joy-Con ou de la manette Pro permettent de bouger ce dernier et de le placer à des endroits précis et on peut s’en servir autant pour étourdir les ennemis que pour activer des blocs comme mentionné plus haut. Ce qui est particulièrement étrange et un peu embêtant est que le curseur est toujours, mais toujours à l’écran, même lorsque l’on ne s’en sert pas. J’ai donc dû trouver un moyen pour l’envoyer dans un coin et de pouvoir jouer aux niveaux sans que ce dernier cache quoi que ce soit… Dans l’image ci-haut, on peut voir qu’il est situé tout juste au dessus de la tête de Toad…

Impressions générales

C’est sur une musique un peu enfantine mais agréable sur laquelle on joue à plus d’une soixante de niveaux dans Captain Toad: Treasure Tracker. Ces derniers se jouent relativement bien en mode portable puisqu’ils sont assez courts à exécuter. Le rapport quantité/prix du jeu est certainement un très bel élément à prendre en considération. Le jeu offre une belle rejouabilité qui permet à un enfant de développer sa curiosité et sa capacité de recherche. L’adulte, lui, trouvera en ce jeu, un joli petit jeu facile à compléter tout en ayant juste assez de défi pour ne pas s’ennuyer.

Sachant que Captain Toad: Treasure Tracker est aussi offert sur Nintendo 3DS (fonctionne aussi sur les appareils 2DS), le parent possède une belle alternative si son enfant possède une Nintendo 3DS, mais pas encore de Nintendo Switch!

+ Les niveaux tous aussi impressionnants et beaux
+ La difficulté des niveaux et des défis bien dosées
+ Un superbe rapport quantité/prix

– Une jouabilité à deux un peu banale
– Le curseur toujours à l’écran en mode téléviseur

ÉVALUATION GLOBALE

Expérience de jeu : 5/5
Graphisme : 3/5
Son : 4/5
Durée d’intérêt/Rejouabilité : 5/5

Note globale : 4,25/5 (85 %)

Procurez-vous Captain Toad: Treasure Tracker sur Nintendo Switch en version physique, ou en version digitale chez Best Buy!

Procurez-vous Captain Toad: Treasure Tracker sur Nintendo 3DS en version physique, ou en version numérique chez Best Buy!

Les images proviennent de ma partie sur Nintendo Switch.

PARTAGER SUR
Jean-Francois Bourré
Passionné par les voyages dépaysants, je suis avant tout un geek qui aime les jouets, les figurines, les gadgets technologiques et les jeux vidéo. J'ai partagé plusieurs sujets sur les blogs de Geekbecois et de Geeks And Com. Je tiens un blogue personnel sur lequel je publie occasionnellement.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here