Le jeu de rôle Fire Emblem Echoes : Shadows of Valentia est quant à moi un chef d’œuvre. On y suit le destin de deux amis d’enfance dont les chemins se sont séparés mais qui cherchent à se retrouver. Réussissant à peaufiner une mécanique déjà efficace, c’est avec beaucoup d’enthousiasme que je vous parle de la plus récente sortie de l’une de mes séries de jeux vidéo favorites sur Nintendo 3DS.

Fire Emblem Echoes pochetteFire Emblem Echoes: Shadows of Valentia est développé par Intelligent Systems et publié chez Nintendo

Date de parution : 19 mai 2017
Style : Jeu de rôle stratégique
Plateformes : Nintendo 3DS / 2DS
Mode de jeu disponible : solo
Classement ESRB : T (Adolescents, 13 ans et plus)
Langue d’exploitation : Jeu disponible en anglais

Les royaumes déchirés de Valentia

Fire Emblem Echoes AlmAlm et Celica ont grandi au village de Ram dans le royaume de Zofia. Leur quiétude est troublée par l’arrivée de chevaliers aux desseins malveillants. Les héros sont alors séparés quand Celica quitte le village pour fuir ses assaillants. Entre eux, un lien demeure toutefois infaillible. Alm fait la promesse à Celica de la retrouver une fois adulte. C’est cette quête que l’on suit dans Fire Emblem Echoes : Shadows of Valentia.

En parallèle, nous sommes plongés au cœur d’une guerre entre les royaumes de Zofia et Rigel qui forment Valentia. Souhaitant conquérir Zofia, le chancelier Desaix a envahi la région. Un mouvement de rébellion fut créé et un peu par hasard, Alm devient le capitaine du groupe Deliverance aidé par le chef de l’Ordre des chevaliers de Zofia, Sir Clive. Lui qui voulait sortir de Ram et voir du pays, il est servi! Quant à Celica, elle se rend au temple de Mila, prier la déesse ayant fondé Zofia. Apprenant ce qui se passe, son voyage se poursuit jusqu’à la tour de Duma, dieu fondateur de Rigel.

Suivre Alm et Celica en parallèle

Fire Emblem Echoes carteC’est la première fois, du moins de mon expérience, qu’on incarne deux héros à tour de rôle dans Fire Emblem. On évolue étape par étape sur la carte, pouvant décider de contrôler l’un ou l’autre à tout moment. En plus des champs de bataille où l’on nous attend de pied ferme, on va atteindre des villages et des donjons. Ces derniers offrent par ailleurs une nouvelle jouabilité dans la franchise.

Dans chaque lieu visité, la vue change pour nous montrer l’endroit à la première personne. Un curseur nous permet de pointer et cliquer pour observer l’environnement et ramasser des objets. Parler aux personnages présents est aussi inspiré de cette fonctionnalité traditionnelle. J’en profite pour discuter avec tout le monde afin de mieux m’imprégner de l’histoire et recruter des alliés.

Fire EMblem Echoes donjonLes donjons amènent quant à eux une jouabilité en vue à la troisième personne où l’on parcourt les couloirs pour voir quel trésor nous y attend.

En plus des affrontements principaux, plusieurs escarmouches permettent de gagner du galon sans avoir l’impression de se répéter. Le design du jeu est bien construit pour nous donner le sentiment de progresser même dans ces batailles secondaires, souvent plus faciles. Elles apparaissent aléatoirement sur la carte comme si Desaix avait envoyé des groupes supplémentaires pour nous mettre des bâtons dans les roues. Ça fonctionne!

Une mécanique améliorée

Fire Emblem Echoes grilleIntelligent Systems a laissé tomber le mode facile de Fire Emblem Fates pour nous offrir le choix entre une jouabilité standard (les alliés tombés au combat reviennent à la bataille suivante) ou classique (lorsqu’un personnage meurt, il ne revient plus jamais). Cette fois, j’ai choisi de lancer ma partie en difficulté normale mais en mode classique. Eh oui, j’ose risquer la vie de mes troupes. Alors que je me demandais si j’avais fait le bon choix pour progresser dans le scénario sans risquer de perdre tous mes personnages, un pouvoir spécial fait toute la différence!

Tirer avantage de l’Horloge de Mila

Fire Emblem Echoes CelicaOfferte par la déesse Mila, une horloge confère aux héros la faculté de reculer le temps quand on est sur le champ de bataille. En gros, ça veut dire que si l’un de mes coéquipiers mourait d’une frappe ennemie, je peux annuler l’action sur la carte. Je n’ai qu’à remonter l’ordre des actions pour le faire aller ailleurs ou lui permettre de reprendre de la santé. Ceci influence le comportement des troupes en place. Il est vrai que ça facilite le mode de jeu classique mais je réfléchis quand même à tous mes mouvements, contrairement au mode standard où j’y allais parfois de façon cavalière. Pour la stratégie qu’il me pousse à établir, je préfère le mode classique dans Shadows of Valentia.

L’autre pouvoir dont je me sers souvent (sans lien avec l’horloge cette fois) est celui de ma prêtresse qui a la capacité de faire apparaître des soldats fantômes sur le terrain. À leur tour, ils se dirigent automatiquement sur l’ennemi et ces derniers sont bernés. Ils ne sont pas puissants mais créent une belle diversion tout en ayant leur propre tour pour attaquer. De plus, je peux les sacrifier sans risquer la peau des miens.

Invoquer les amiibo pour une aide temporaire

Fire Emblem Echoes amiibo AlmGrâce à l’horloge, Alm et Celica peuvent également invoquer un amiibo. Alors que je pensais qu’ils y seraient pour toute la durée du combat, j’ai été surprise de constater qu’ils n’y sont que pour un tour. Il faut donc y penser avant de l’appeler, surtout qu’il apparaît à côté du héros et lui coûte dix points de vie. J’ai trouvé ça un peu cher payé pour ce que ça apporte, bien que d’avoir un allié supplémentaire peut aider. Alors que les amiibo compatibles de la série Fire Emblem voient s’afficher leur alter ego, les autres amiibo que j’ai utilisés ont fait apparaître un monstre générique. Efficace quand même.

Alm et Celica ont eux aussi leur amiibo que je n’ai pas eu la chance d’expérimenter. Ceux-ci permettraient de parcourir des donjons exclusifs pour récupérer des objets supplémentaires, tout comme les nombreuses cartes offertes en contenu additionnel. Avec tout ce qu’il y a à faire dans Fire Emblem Echoes : Shadows of Valentia, vous en aurez pour des dizaines d’heures!

Des classes retravaillées

Fire Emblem Echoes archerBien qu’on connaisse les classes de personnages, certaines se comportent différemment des titres précédents. Par exemple, je n’ai plus besoin de protéger mon archer dont l’attaque rapprochée le désavantageait auparavant. Maintenant, il peut lancer une flèche sur une case adjacente et sa portée va jusqu’à trois cases plus loin. En changeant de classe, il atteindra ses cibles d’encore plus loin!

Les dialogues renforçant le lien entre les personnages se font maintenant sur la grille de combat. C’est beaucoup plus pratique car on n’a plus l’impression de naviguer de longues minutes dans les menus. Tout se fait sur le terrain, comme on irait parler avec un coéquipier. C’est plus intuitif et naturel que ce dont on est habitués des jeux de rôle classiques où la gestion est parfois laborieuse.

Un jeu magnifique

Fire Emblem Echoes dialogueVisuellement, le jeu ressemble à son prédécesseur paru il y a un an. Alors qu’on joue sur une grille affichée dans un style rétro où les combattants avancent à tour de rôle, l’animation des attaques s’est toutefois améliorée. Pareil pour les cinématiques appuyées par un scénario captivant et une trame musicale poétique parfaitement adaptée au thème médiéval du jeu. Ces sections animées nous plongent dans une saga dont on voudra en connaître l’issue.

Impressions générales

Fire Emblem Echoes gameplayDepuis que je l’ai découverte sur 3DS avec Awakening, la série Fire Emblem est ma série coup de cœur. Je suis ravie d’y voir dans Echoes un vent de fraîcheur alors que les développeurs améliorent les mécaniques classiques de la série. Bien qu’on demeure en terrain connu au niveau des combats stratégiques en mode tour par tour, ceci rend l’expérience globale encore plus intéressante. Le scénario nous fait apprécier les personnages, autant les connaissances croisées au fil de l’aventure que nos deux protagonistes pour lesquels on s’attache dès les premières minutes du jeu. Tout comme ses prédécesseurs, Fire Emblem Echoes : Shadows of Valentia est un titre que je ne lâcherai pas de sitôt. Si vous débutez dans la série, n’ayez crainte. L’histoire se tient toute seule et la mécanique s’apprend assez bien.

+ Les nouvelles mécaniques apportent un vent de fraîcheur à la franchise
+ Histoire fascinante et autonome
+ Une musique sublime
– L’amiibo invoqué par Alm et Celica n’est là que pour un tour contrairement aux invocations des prêtres qui y sont tant qu’ils tiennent debout

ÉVALUATION GLOBALE

Expérience de jeu : 4,5/5
Graphisme : 4,5/5
Son : 4,5/5
Durée d’intérêt/Rejouabilité : 5/5

Note globale : 4,5/5 (98 %)

Procurez-vous Fire Emblem Echoes: Shadows of Valentia pour la New Nintendo 3DS / 2DS

PARTAGER SUR
Mélanie Boutin-Chartier
Joueuse invétérée, j'ai eu la chance de travailler comme monteure sur l'émission M.Net à MusiquePlus. Mon expérience vidéo ludique s'est étendue aux évaluations de jeux vidéo pour Jouez.com, Le Blogue Techno de Future Shop et l'Épée Légendaire. N'hésitez pas à me suivre sur Twitter, ma page Facebook, YouTube et Twitch.tv (Matante75) où je diffuse régulièrement mes parties sur Xbox One et PlayStation 4!

Twitch.tv

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here