residentevil0

Quand on parle de jeux vidéo d’horreur un des premiers noms qui nous vient en tête est Résident Evil. Le premier volet de cette fabuleuse série est sortie sur PlayStation en 1996. Plus de deux décennies plus tard (déjà!), Capcom vient de lancer Resident Evil 7 biohazard, un titre très attendu par des milliers, voire des millions de fans dans le monde.

Et pour cause! Ce nouvel épisode ne propose pas une vue à la troisième personne (vous voyez votre personnage) comme les autres volets, mais une vue à la première personne. Est-ce que cette nouveauté améliore véritablement l’expérience de jeu ou s’agit-il d’un simple gadget? C’est ce que nous verrons dans mon évaluation.

  • residentevil7Éditeur : Capcom
  • Développeur : Capcom
  • Date de parution : 24 janvier 2017
  • Style : Survie/Horreur
  • Plateforme : PlayStation 4 (compatible PlayStation VR (non testé)) / Xbox One
  • Mode de jeux disponibles : solo
  • Classement ESRB : M – Mature
  • Langue d’exploitation : Français (audio et sous-titres)

Bienvenue en Louisiane

Vous vous appelez Ethan Winters. Vous êtes un gars somme toute ordinaire. Voilà maintenant trois ans que votre femme, Mia, est portée disparue.

Un beau jour, vous recevez un message de votre amoureuse. Elle est encore en vie! Elle se trouverait dans une plantation en Louisiane. Immédiatement, vous faites le voyage en voiture. Arrivée à destination, vous découvrez un manoir abandonné. Il appartiendrait à la mystérieuse famille Baker.

residentevil4

Évidemment, vous allez y pénétrer. Vous n’êtes pas un pleutre. Ce que vous ne savez pas à ce moment-là, c’est que vous vous apprêtez à commettre la pire erreur de votre vie. Vous finirez par réaliser que c’est peut-être facile de pénétrer dans cette maison, mais que c’est un peu plus difficile d’en sortir vivant et avec toutes les parties de son corps…

En plus de devoir retrouver votre épouse, ce qui est déjà difficile en soi, vous devrez trouver un moyen de sortir de la résidence des Baker en vie. Il faut savoir que jusqu’à présent, tous ceux qui ont rendu visite au Baker n’ont jamais été revus, du moins vivant.

Un jeu stressant

Autant le dire tout de suite, Resident Evil 7 biohazard est l’un des jeux les plus stressants auxquels j’ai joué dans les dernières années. À chacune de mes séances, j’avais les mains tellement moites, qu’après quelques minutes, je devais serrer fermement ma manette pour ne pas qu’elle me glisse entre les mains. Et je ne vous parle même pas des sueurs froides que j’avais!

Il faut dire que la vue à la première personne procure des sensations que n’offre pas nécessaires un autre type de vue. En voyant exactement ce que le personnage voit, nous n’avons aucun problème à nous immerger dans l’univers terrifiant de ce titre. On y croit vraiment.

residentevil1

Ce jeu tire également sa force de son incroyable mise en scène. Les jeux de lumières et d’ombres, les petits bruits qui glacent le sang, les flashbacks stressants : rien n’est laissé au hasard pour faire augmenter notre rythme cardiaque.

Sauvez-vous!

Resident Evil 7 biohazard n’est pas le genre de jeu dans lequel on se promène et qu’on abat des dizaines de zombies qui surgissent de partout. Oui, vous aurez des ennemis à éliminer, mais vous allez rarement être en position de force.

residentevil2

Par exemple, dans l’un des chapitres, vous devez échapper à un fou qui vous court après avec sa hache. Or il ne suffit pas de bêtement courir. Comme dans un film d’horreur, vous devrez vous cacher dans le noir, éviter de faire du bruit, ramper doucement et essayer de trouver une arme pour vous défendre.

En fait, la dernière chose à faire dans ce jeu, c’est de courir tête baissée. De toute façon, vous ne vous en sentirez pas capable.

Des combats prenants

Quand vient le moment de vous battre, vous disposerez de toutes sortes d’armes. Ça va du simple pistolet, en passant par le lance-flamme. Le système de visée et la gestion de ses armes sont très efficaces. On ne perd pas de temps quand on voit un ennemi à abattre.

Il faut toutefois faire bien attention à ses munitions, car c’est rare qu’on en ait beaucoup.

residentevil5

Les boss que vous aurez à affronter sont difficiles à éliminer, sans pour autant être impossibles à tuer. Durant ma partie, j’ai souvent dû recommencer trois ou quatre fois pour arriver à bout d’un boss.

Des énigmes surprenantes

À l’instar des autres volets de la série, ce nouvel épisode compte également son lot d’énigmes. Elles ne demandent pas d’être un détective professionnel pour les résoudre, quoique certaines vous donneront du fil à retordre.

Souvent, il faudra trouver tel ou tel objet dissimulé, par exemple, dans un meuble, pour ouvrir une porte laquelle permettra de continuer l’aventure.

Vous avez d’ailleurs un inventaire pour y ranger les objets que vous avez trouvés, mais celui-ci est restreint. Heureusement, vous pourrez en mettre certains dans des coffres situés habituellement près des points de sauvegarde.

residentevil6

Eh oui! À l’instar des « vieux » jeux, on ne peut pas sauvegarder n’importe où et n’importe quand. On doit attendre de trouver un lecteur de cassettes pour enregistrer sa progression. Je n’ai pas calculé combien il y en a exactement dans le jeu. Je pense toutefois que vous en trouverez un toutes les heures environ.

Entre les points de sauvegarde, si vous mourez, vous ne recommencez pas du début. Pour éviter de faire rager inutilement les joueurs, Capcom a dissimulé plusieurs points de sauvegarde automatiques, entre autres quand vous avez des combats avec des boss.

Sinon, la difficulté globale du jeu est très correcte. Le mélange entre les phases d’exploration et de combats et la résolution d’énigmes est bien dosé et offre un bon défi au joueur, qu’il soit un fin connaisseur de la franchise ou un néophyte dans le domaine.

Des graphismes « noirs »

Le meilleur moment pour jouer à Resident Evil 7 biohazard, c’est le soir, quand le soleil est couché. Dans le jour, vous aurez sûrement à baisser vos stores, car le jeu propose des environnements très sombres.

Par contre, le peu de lumière n’est pas une béquille ou une excuse des concepteurs pour cacher des graphismes décevant. Bien au contraire, les développeurs ont créé le puissant moteur RE spécialement pour ce titre. Grâce à celui-ci, les niveaux, autant que les personnages, ont un look terriblement réaliste.

residentevil3

Même si la majorité de l’action de déroule dans un environnement clos, on ne finit jamais par se lasser. Chacune des pièces du manoir que nous visitons nous semble unique, tant par leur design que par l’atmosphère qui s’y dégage.

Les quelques personnages que nous croisons durant notre aventure ne déçoivent pas non plus, et ce, qu’ils soient bons ou méchants. Bien modélisés, ils sont très crédibles. Je pense notamment au personnage de Mia.

Mon verdict

Effrayant, oppressant, terrifiant… voilà quelques-unes des qualités de Resident Evil 7 biohazard, l’un des meilleurs jeux que vous trouverez dans les tablettes des magasins en ce début d’année.

Personnellement, même si ce titre a fini par me donner des cauchemars, pour une raison que j’ignore, je ne pouvais m’empêcher d’y jouer, soir après soir, comme si j’étais devenu possédé. Qui sait? Vous éprouverez peut-être la même chose que moi si vous décidez de vous lancer dans cette aventure! Mais attention! Peu de gens en ressortent indemnes!

 

Ce que j’ai aimé

  • Une mise en scène parfaitement maitrisée
  • Des décors terrifiants
  • Des combats contre des boss épiques

 

Ce que j’ai moins aimé

  • Quelques séquences frustrantes

 

Évaluation globale

Expérience de jeu: 5/5
Graphisme: 4,5/5
Son: 4,5/5
Durée d’intérêt / Rejouabilité: 4/5

Note globale: 4,5/5 

PARTAGER SUR
Philippe Michaud
Blogueur pour Branche-Toi depuis sa fondation, Philippe Michaud a toujours été un passionné des technologies. Il adore tester toutes sortes de produits et partager ses découvertes. Au fil des années, il a collaboré pour plusieurs médias dont Québec Micro, Branchez-Vous! et MSN Techno. Il a également été recherchiste pour une émission à ZTÉLÉ.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here