Balan Wonderworld est un jeu de plateforme en 3D qui rappelle les classiques du genre. Sa musique entraînante et ses douze mondes nous transportent dans un univers hors du commun. La réception du jeu a été quelque peu polarisée, mais voici ce que j’en ai pensé.

Balan WonderworldBalan Wonderworld en détails

Plateformes : Nintendo Switch / PlayStation 4 / PlayStation 5 / Xbox One / Xbox Series X|S
Évalué sur : Xbox Series X
Développeur : Square Enix / Balan Studio
Éditeur : Square Enix
Style : Plateforme
Mode de jeu disponible : solo, multijoueur (1 à 2 joueurs)
Classement ESRB : E10+ (Pour Tous, 10 ans et plus)
Langue d’exploitation : Jeu disponible en français

Une aventure à Wonderworld

On incarne un jeune garçon ou fillette (à notre choix) qui manque de confiance en lui. Visitant un étrange théâtre, il sera propulsé dans le monde fantastique de Balan Wonderworld. Guidé par Balan, chef d’orchestre de cet univers un peu fou, le jeune enfant ouvrira les portes qui lui permettront de s’épanouir. Dans chaque monde, il faut libérer la victime d’une malédiction qui le transforme en vilain. Le thème choisi pour chacun est lié à la passion de cette malheureuse personne. Cette approche est intéressante et offre quelques moments précieux lors des cinématiques.

Savoir s’habiller pour l’occasion

La mécanique de Balan Wonderworld est simple comme tout. C’est un jeu à un seul bouton, c’est-à-dire que toutes nos actions se réalisent en appuyant sur A, B, X ou Y au choix sur la manette. Le type d’action à exécuter est réalisé par le costume que revêt notre personnage.

On un emplacement pour conserver trois costumes par niveau. Si on tombe ou qu’on se fait toucher par un ennemi, on perd notre costume, et c’est le suivant qui est porté. N’ayez crainte, on peut se changer d’une touche, et en sélectionner de nouveaux dans notre garde-robe en s’installant sur les pastilles placées sur le parcours.

Notre réserve se remplit à mesure que l’on va chercher les costumes disponibles dans les tableaux. Même si je n’en avais pas besoin, j’y allais lorsque c’était possible afin d’en avoir une plus grande quantité en réserve. Ce sera utile d’avoir un choix varié en progressant dans l’aventure.

Mes préférés sont ceux qui permettent de frapper à répétition et électrocuter nos ennemis. Il y aussi ceux qui élargissent nos sauts, ou même faire quelques pas dans les airs afin d’accéder aux endroits plus difficiles. Enfin, un costume acquis dans l’un des derniers mondes permet de voir les objets à travers les murs. Hyper pratique pour trouver les statuettes cachées de Balan. En tout il y aura quatre-vingt différents costumes à collectionner.

Balan Wonderworld

Un jeu de plateforme classique qui tente de se démarquer

Les portes pour accéder aux douze mondes se rassemblent sur l’île des Tims. Ces derniers sont de mignonnes créatures qui nous accompagnent joyeusement. Certains vont nous aider en rapportant une clé, une bulle ou même un œuf trouvé dans un niveau avant même qu’on soit allé le chercher. Sinon, ils sont juste jolis à regarder et peuplent l’île qui nous accueille.

On débute avec trois portes, donc trois mondes à visiter. Pour déverrouiller les suivants, il faut avoir trouvé un minimum de statuettes Balan. Par exemple, ça en prend vingt-cinq pour accéder aux mondes 4-5-6. Ce qui demande de retourner dans les niveaux déjà compléter pour aller chercher les statues qui nous manquent. Certaines n’étant accessibles qu’en ayant trouvé un costume plus loin dans le jeu, ceci entraîne une rejouabilité obligatoire.

Au niveau des gardiens, ils sont intéressants mais en général assez simples à vaincre. Des costumes aidant à le battre vont apparaître sur le tableau, ce qui va aider à mieux répliquer si on se fait toucher. À la fin, on voit ce vilain reprendre sa forme initiale et la conclusion de l’histoire du monde est bouclée par une chorégraphie entraînante. C’est charmant, mais après quelques fois, on voit la répétition s’installer.

Il y a en effet beaucoup de longueurs dans le jeu, notamment lors du mini-jeu de Balan. Consistant à frapper sur le rythme de la musique au moment exact où son image se stabilise, les portions médianes sont trop longues à mon goût.

Des soucis qui entachent l’expérience globale

En général, j’ai apprécié mon expérience avec Balan Wonderworld. L’univers présenté est différent de ce à quoi j’ai joué dernièrement. Son inspiration me fait beaucoup penser au monde de Alice au pays des Merveilles, ou plutôt à « De l’autre côté du miroir » (Through the Looking-Glass) de Lewis Carroll. Ceci à mon sens, le démarque du lot et a fait que je m’y suis intéressée plus spécifiquement.

Maintenant, le jeu a quelques difficultés qui en affectent mon appréciation générale. D’abord, il a de nombreux problèmes de caméra qui vont nous limiter lorsque notre personnage se retrouve dans un endroit restreint. Or, ce qui fait le plus mal est le taux de rafraîchissement qui baisse souvent, même sur Xbox Series X. Lorsqu’il y a beaucoup d’action à l’écran, cela devient chaotique, et c’est malheureux.

Balan Wonderworld

Balan Wonderworld offre une aventure unique

Balan Wonderworld est un jeu fascinant pour ceux qui rechercheraient une expérience hors du commun. La mécanique du jeu en 3D est simple à maîtriser, mais il faut s’attendre à trouver certains défis assez ardus. Devoir trouver un minimum de statues pour accéder aux mondes suivants deviendra un enjeu dans les dernières portions, surtout si vous y êtes allés rondement au début. Ceci entraîne la répétition des niveaux déjà complétés. Si cela ne vous gêne pas, allez-y.

J’ai bien aimé la variété des histoires des héros de chaque monde. L’idée des costumes pour les mouvements est bonne, il faut seulement savoir bien les agencer pour réussir à se rendre où on le souhaite. Malgré les problèmes rencontrés, cela reste un jeu correct que je peux recommander lorsqu’il bénéficiera d’une baisse de prix.

+ Attirant pour un jeune public
+ Tous les mondes offrent des univers différents
+ Musique entraînante
+ Les niveaux deviennent plus complexes, surtout pour récupérer toutes les statues de Balan
+ Belle variété dans les costumes et leurs attributs

– Mécanique globale dépassée
– Beaucoup de répétition et de longueurs
– Soucis de caméra
– Baisse de « framerate » marquée sur Xbox Series X

ÉVALUATION GLOBALE DE BALAN WONDERWORLD

Expérience de jeu : 3,25/5
Graphisme: 3,25/5
Son : 4/5
Durée de vie potentielle / Rejouabilité: 3/5

Note globale : 3,5/5 (70 %)

Procurez-vous Balan Wonderworld pour PlayStation4, PlayStation 5, Xbox One, Xbox Series X|S et Nintendo Switch

Voyez l’ensemble des jeux vidéo disponibles sur le Bestbuy.ca 
Magasinez les jeux vidéo offerts en téléchargement numérique sur le BestBuy.ca 

Merci à Square Enix pour la copie média ayant permis de réaliser ce test.
Les images illustrant cet article proviennent de l’éditeur.

Mélanie Boutin-Chartier
Joueuse invétérée, j'ai eu la chance de travailler comme monteure sur l'émission M.Net à MusiquePlus. Mon expérience vidéo ludique s'est étendue aux évaluations de jeux vidéo pour Jouez.com, Le Blogue Techno de Future Shop et l'Épée Légendaire. N'hésitez pas à me suivre sur Twitter, ma page Facebook, YouTube et Twitch.tv où je diffuse régulièrement mes parties lorsque j'ai une petite heure de libre.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here