Daemon X MachinaLe jeu d’action Daemon X Machina nous place au cœur d’une guerre entre machines sur une Terre dévastée par la chute de la Lune. C’est à bord de mechas que nous nous lançons dans des combats sans merci contre des mercenaires ennemis. Il n’y a pas beaucoup de jeux de ce genre pour la Nintendo Switch, et celui-ci en est une exclusivité. Développé par l’équipe de Kenichiro Tsukuda (Armored Core), ceux-ci ont travaillé fort afin de nous proposer un titre solide et accrocheur. Qu’en est-il ?

Daemon X MachinaDaemon X Machina en détails

Plateforme : Nintendo Switch, en édition physique et numérique
Évalué sur : Nintendo Switch
Développeur : Marvelous Entertainment
Éditeur : Nintendo
Style : Action
Modes de jeu disponibles : solo / multijoueur (1 à 4 joueurs)
Classement ESRB : T (Adolescents, 13 ans et plus)
Langue d’exploitation : Jeu disponible en français écrit avec voix anglaises

Survivre à une apocalypse désastreuse

Dans Daemon X Machina, La Lune a fracassé la Terre. Nous incarnons un Reclaimer, un pilote mercenaire se battant à bord d’un mecha pour sauver la planète des machines corrompues. Chapeauté par Four, nous parcourons le territoire pour éliminer les Immortal et autres ennemis d’Orbital afin de rétablir la paix.

Servant à nous lancer dans toutes le missions du jeu, l’histoire demeure simple et linéaire. On en profitera pour apprendre de nouvelles techniques de combat et déverrouiller un meilleur arsenal, mais j’avoue que pour l’histoire, je ne m’y suis pas attachée plus qu’il n’en faut.

Daemon X Machina

Des combats dynamiques

Avant de partir en mission, assurez-vous d’équiper votre robot avec le meilleur équipement. Sur le terrain, on récupère les munitions tombées au sol, ainsi que des armes et autres morceaux d’armures laissés par les ennemis vaincus. Il y a aussi les bulles de santé placées un peu partout pour nous aider à tenir le coup. De plus, il est pratique de pouvoir attraper des objets lourds et les lancer vers nos opposants.

Au niveau de la jouabilité, la mécanique est somme toute assez simple. On tire avec les gâchettes ZL et ZR, représentant l’arme principale tenue dans chaque main du mecha. La flèche directionnelle permet de passer à l’arme secondaire et on se dirige avec les bâtons analogiques. Les combats se font au sol et en hauteur. Le propulseur est efficace pour s’élancer et le bouton L nous fera esquiver rapidement en roulant de côté.

Le tir est facile, une fois qu’on s’acclimate. N’ayant pas de visée automatique, ou même de cible qui se verrouille, au début je pensais avoir de la difficulté à détruire les nombreux vaisseaux hostiles. Mais non. Du moment qu’on s’approche assez, un cube se forme sur les cibles et un bon coup de fusil les anéantit. En s’alignant, on peut même en faire exploser plusieurs d’un seul tir. Il faut dire que j’ai privilégié l’efficacité de mon bazooka.

Il est primordial de garder un œil sur les munitions car un temps de recharge est requis lorsque le chargeur est vide, et les munitions ne sont pas illimitées. Même avec quatre armes disponibles sur mon mecha, toutes ne sont pas aussi puissantes selon l’adversaire qui se tient devant nous.

Daemon X Machina

Une belle présentation graphique enrobée d’une musique ambiante de circonstance

L’un des aspects que j’ai remarqué dès le lancement du jeu dans ma Nintendo Switch est sa facture graphique. Surtout pour les animations, j’aime ce que Marvelous a conçu. Les images font penser à un dessin animé classique. La musique accompagne bien cette ambiance futuriste dans un style rétro. Elle est toutefois assez générique et répétitive. Rien qui ne m’ait vraiment dérangée, mais il faut admettre qu’elle manque d’originalité.

Daemon X Machina

Un jeu qui en appelle aux parties en multijoueur coopératif

Daemon X Machina semble axé sur le jeu coopératif en multijoueur. Une section y est consacrée, autant pour les parties en mode local qu’en ligne. De plus, les récompenses y sont beaucoup plus élevées que dans la campagne solo.

Le salon multijoueur est le meilleur endroit pour se regrouper une fois la campagne terminée. En effet, on ne peut refaire les missions complétées du mode histoire. Chaque rang octroyé nous permet d’en effectuer quelques-unes en mode libre. Ces dernières sont accessibles en tout temps, mais trop peu nombreuses. Or, j’ai aimé le fait d’engager un mercenaire allié en atteignant de nouveaux niveaux d’expérience. Les missions plus difficiles sont alors facilitées par l’ajout d’un allié, mais la récompense en est réduite. Normal, on doit payer le mercenaire que l’on a engagé ! J’apprécie ce détail.

Les combats contre les gardiens sont également meilleurs avec d’autres joueurs. Alors que ce boss se concentre sur nous dans la campagne solo, en multi, il répartit son fiel entre tous les joueurs sur place. Je dois avouer que ça facilite la tâche car j’ai eu de la difficulté avec certains d’entre eux durant ma campagne.

Daemon X Machina

Daemon X Machina s’adresse à une niche de joueurs qui sauront s’y plaire

Bien que l’œuvre développée par Marvelous Entertainment soit jolie graphiquement et remplie de missions, l’histoire proposée par Daemon X Machina demeure simple avec des personnages pas très attachants. Même si ce n’est personnellement pas mon style de jeu, je dois admettre qu’il est intéressant de voir ce type de jouabilité pour la Nintendo Switch. Avec tout ce qu’il y a à déverrouiller au fil des missions, les fans de combat de mechas et autres vaisseaux spatiaux devraient s’y plaire. D’ailleurs, il y a déjà une bonne communauté pour les matchs en ligne, ce qui augure bien. Espérons qu’ils resteront !

Si vous y avez joué et appréciez ce genre de jeu d’action de mecha, n’hésitez surtout pas à nous laisser vos commentaires au bas de l’article.

Daemon X Machina

+ Grande personnalisation de l’Arsenal et de notre mercenaire
+ Les missions sont courtes et remplies d’action
+ Peu d’attente pour les matchs en multijoueur en ligne
+… et la récompense y est beaucoup plus grande

– Pas d’histoire à proprement parler
– Des combats parfois chaotiques
– Peu de rejouabilité possible au niveau de la campagne solo

ÉVALUATION GLOBALE DE DAEMON X MACHINA

Expérience de jeu : 3,25/5
Graphisme: 4/5
Son : 4/5
Durée de vie potentielle / Rejouabilité: 3,75/5

Note globale : 3,85/5 (78 %)

Procurez-vous Daemon X Machina pour la Nintendo Switch en édition physique ou numérique

Voyez l’ensemble des jeux vidéo disponibles sur le Bestbuy.ca 
Magasinez les jeux vidéo offerts en téléchargement numérique sur le BestBuy.ca 

Merci à Nintendo du Canada pour la copie média ayant permis de réaliser ce test.
Les images illustrant cet article proviennent de ma partie sur Nintendo Switch et du site officiel du jeu.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here