Annoncées en 2017, les nouvelles aventures du petit Ori sont disponibles depuis quelques semaines. Elles continuent là où elles se sont arrêtées dans Ori and the Blind Forest. Voici ce que j’ai pensé de mon expérience avec Ori and the Will of the Wisps.

Ori and the Will of the Wisps en détails

Plateforme : Xbox One, PC
Évalué sur : Xbox One
Développeur : Moon Studios
Éditeur : Xbox Game Studios
Style : Plates-formes
Modes de jeu disponibles : Un joueur
Classement ESRB : Enfant et adulte (légère violence fictive)
Langue d’exploitation : Menu et sous-titres en français

L’introduction de Ori and the Will of the Wisps est assez brève, mais a réussit dès les premières minutes à me charmer. J’ai été touché par l’adoption de Ori et ses amis d’une petite chouette, orpheline de Kuro, qui a malheureusement une aile abîmée l’empêchant de voler. Un peu à la «Trouver Némo» avec sa nageoire atrophiée. C’est clair que l’effet « Awww » embarque!

Ori pense alors à installer une plume de Kuro après l’aile de Ku. Ku trouve alors la motivation nécessaire pour réessayer de voler, et part vers le ciel avec Ori sur son dos. Malheureusement, bien sûr, les deux personnages sont pris dans un orage, ce qui fait tomber la plume de Kuro, et en même temps Ori et Ku dans deux différentes régions.

L’histoire est banale, voir un brin prévisible. Mais sauver un hibou est tout de même plus rafraichissant qu’une princesse… Non?

Un jeu de plates-formes d’exploration

La beauté des personnages et des décors un peu fantaisistes sont ce qui m’a intéressé dès le départ avec Ori and the Blind Forest. Même si j’ai toujours voulu essayer le premier jeu de la série, ma vraie première expérience est avec cette suite. Donc, je ne peux vraiment pas savoir la différence entre les deux. Ce que j’ai vite remarqué est qu’il s’agit d’un jeu de plates-formes axé sur l’exploration. La map dévoile les endroits que l’on a visité, et en même temps les recoins que nous avons pu oublier, ou tout simplement ceux que l’on a aucun accès.

Au départ je croyais que les recoins inexplorés étaient dû par un manque de recherche de ma part. J’ai vite constaté que le tout est voulu et que l’on doit souvent revenir sur nos pas. J’ai trouvé le tout assez ennuyeux, mais lorsque j’ai finalement débloqué assez de puits aux esprits afin de me téléporter à des endroits anciennement explorés, j’ai respiré un peu plus. Il est facile de revenir sur ses pas et de finalement visiter des endroits que l’apprentissage de nouvelles habiletés nous débloquera.

Diverses habiletés et missions secondaires

Ce que j’ai trouvé le plus intéressant est l’exploitation des diverses habiletés que l’on débloquera au fil du jeu. Elles servent de manière régulière et non pas juste pour une période précise de notre évolution dans le jeu. J’ai préféré l’habileté qui permet de profiter d’une attaque ennemis pour sauter encore plus haut dans une direction voulue.

Ces habiletés sont nombreuses, tout comme les spécialités que l’on peut finir par posséder pour nous aider tel que augmenter notre force de frappe d’un certain pourcentage, diminuer le pourcentage de frappe des ennemis, adhérer au mur, etc. C’est en découvrant des fragments spirituels un peu partout, ou en complétant des missions secondaires, qui sont parfois subtiles, et surtout ennuyeuses (attendez-vous à devoir revenir dans des zones déjà visitées), que l’on pourra remplir l’écran de plusieurs fragments.

Le jeu vient avec différents niveaux de difficultés, mais je crois que le niveau normal est juste assez correct pour comprendre et exploiter les habiletés apprises durant la partie. Esquiver les attaques ennemies aidera énormément, surtout lorsque l’on possèdera l’habileté qui nous fera donner un élan supplémentaire. C’est ce que j’ai retenu le plus rapidement! Bien sûr, ce n’est qu’une fois que j’ai compris qu’il n’était pas normal que je ne puisse pas me débarrasser d’un mini-boss après une vingtaine d’essaies…

Des ralentissements fréquents et une image floue

Comme mentionné plus haut, ce qui m’a intéressé dès le départ avec la série est sans nulle doute sa beauté visuelle, et son aspect fantaisiste. Mais j’ai vite remarqué que le jeu n’a pas un graphisme très poussé. L’image est souvent floue, comme si elle n’était pas adaptée à mon téléviseur 4K. En fait, j’avais l’impression de jouer à un jeu d’une autre génération de jeux vidéo en 720p. J’ai vraiment trouvé cela dommage puisque le visuel en vaut vraiment la peine…Voyez l’image ci-dessous. Ce crapaud est majestueux, ce qui est plutôt rare, mais on peut facilement constater à quel point le détail est flou. Imaginez ensuite sur un grand écran…

De plus, tout au long de ma partie, qui fut bien après le lancement officiel, j’ai connu de fréquents ralentissements. Ces ralentissements m’ont malheureusement considérablement nuit surtout lors de combats importants. Je ne peux pas passer à côté. Ces derniers font en sorte que mon expérience ne fut pas très concluante…

Ori and the Will of the Wisps mignon, mais sans plus?

Ori and the Blind Forest fut assez populaire pour avoir son port sur la Nintendo Switch. Il est quasi évident que ce sera le cas pour la suite. Pourtant est-ce que Ori and the Will of the Wisps en vaut la peine? Certainement sur l’écran de la Nintendo Switch. Peut-être pas sur grand écran. De plus, il va falloir régler le problème des ralentissements fréquents!

Sinon, l’univers fantaisiste de Ori vaut la peine d’être connu. C’est mignon, même dans des environnements sombres. Mais le tout ne règle pas qu’il faut prendre son mal en patience régulièrement, car après quelques heures de jeux le tout revient à être facilement répétitif…

Une chance que Ori and the Will of the Wisps est accessible gratuitement avec un abonnement au «Xbox Game Pass», car il est certain que je ne dépenserai pas plus pour le posséder…

+ Superbe visuel
+ Jouabilité qui mise sur toutes les techniques d’Ori

– Ralentissement fréquent
– Graphisme d’un autre époque
– Répétitif

ÉVALUATION GLOBALE DE

Expérience de jeu : 3.5/5
Graphisme: 3/5
Son : 5/5
Durée de vie potentielle / Rejouabilité: 3/5

Note globale : 72,50%

Achetez Ori and The Will of The Wisps en format physique chez Best Buy
Achetez Ori and The Will of The Wisps en format physique chez Best Buy

Voyez l’ensemble des jeux vidéo disponibles sur le site de Bestbuy.ca 

Magasinez les jeux vidéo offerts en téléchargement numérique sur le site de BestBuy.ca 

Les images illustrant cet article proviennent de ma partie sur Xbox One.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here