Watch Dogs LegionDéveloppé par Ubisoft Toronto, le jeu d’action et d’aventure à monde ouvert Watch Dogs Legion est le troisième opus de la franchise. Après deux chapitres aux États-Unis, les membres du groupe DedSec se retrouvent à Londres. Nous y retrouvons les mécaniques familières de piratage informatique et autres gadgets futuristes pour empêcher le monde de retomber dans le chaos.

Watch Dogs Legion en détails

Plateformes : Xbox One, Xbox Series X|S, PlayStation 4, PlayStation 5, Stadia et PC
Évalué sur : Xbox One X
Développeur : Ubisoft Toronto
Éditeur : Ubisoft
Style : Action / Aventure
Modes de jeu disponibles : solo / multijoueur (à venir)
Classement ESRB : M (Mature, 17 ans et plus)
Langue d’exploitation : Jeu disponible en français

Un avant-goût du futur ?

Watch Dogs Legion évolue dans un monde futuriste, mais qui ne semble pas trop éloigné. À Londres, l’entreprise Albion a pris le contrôle du gouvernement. Le groupe militaire surveille la population de près avec toutes les caméras et drones de surveillance volant au-dessus de la ville. Flottant entre la science fiction et une possibilité de ce qui pourrait advenir si les technologies continuaient d’avancer sans contrainte morale, Watch Dogs Legion a une prémisse intéressante jouant avec l’infiltration, l’espionnage et un peu de travail d’enquête.

Au début du jeu, un terroriste connu sous l’appellation Zero-Day a installé des bombes dans les édifices majeurs de la capitale et fait porter le chapeau à DedSec. Ayant été quasiment rayé de la carte, DedSec va recruter de nouveaux membres afin de reprendre du service du côté de la rébellion et libérer la population de l’emprise de ces despotes et autres vilains aux motivations extrêmes. Et ce recrutement, il est de n’importe quel citoyen évoluant dans le jeu.

Watch Dogs Legion

Recruter des agents aux multiples talents

Dans un environnement ouvert, on a accès à tout Londres qui se révèle selon nos déplacements. L’histoire progresse rondement. Depuis notre base dans le sous-sol d’un pub, on accepte nos missions et on part à la conquête de cette ville cosmopolite.

Avant de recruter un nouvel agent, la personne nous demandera de l’aider. Si certaines paraissent normales, comme aider un proche à récupérer des médicaments ou effacer des informations sensibles à leur sujet, d’autres sont assez amusantes. J’ai croisé une dame qui prétend qu’un groupe tente de remplacer la famille royale par des sosies. Afin de la recruter comme membre en règle de DedSec, je suis donc partie faire la lumière sur cette folle rumeur. Avait-elle raison ?

Si certains joueurs ont mentionné ne pas s’attacher à leurs personnages, dans mon cas j’ai pris la peine de sélectionner ceux qui me semblaient les plus amusants à incarner. Ça aide à l’immersion et l’attachement qu’on aura envers notre équipe. Il est aussi important de lire leur fiche. Chaque personne a un talent qui sera bénéfique. Que ce soit un procureur qui libère rapidement nos agents, un pirate informatique qui accélère le téléchargement de données ou le travailleur de la construction qui donne de bons coups avec ses outils, tous ont un atout à exploiter. Pouvant choisir qui l’on veut, libre à chacun d’en faire son expérience.

Ceux qui le souhaitent peuvent activer l’option de mort permanente pour leurs agents recrutés. Ceci signifie que s’ils meurent en mission, ils le sont définitivement. Les joueurs préférant la prudence peuvent permettre à leurs agents de revenir plus tard après une simple arrestation. L’idée est bonne de nous offrir ce choix, car cela peut changer notre manière de jouer.

Watch Dogs Legion

Missions d’espionnage à saveur techno

Watch Dogs Legion s’adresse à ceux qui aiment les missions d’espionnage et d’enquête avec une approche moderne. Se faufiler dans les camps adverses demande une bonne préparation. On désactive le verrouillage et l’alarme des portes, on amorce des pièges paralysants et on neutralise le plus de gardes possibles, le tout à distance via notre téléphone intelligent.

Si possible, on minimise le contact physique. Mes agents ne sont pas toujours les plus coriaces, et les mercenaires sont souvent armés et bien protégés. Dans cette édition, l’araignée robotisée est l’outil que j’ai utilisé à mon avantage. Elle se faufile sans trop attirer l’attention. Elle accède à des endroits hors limite pour nous, pirate des ordinateurs ou des clés numériques. Elle peut même se lancer au visage des ennemis pour les électrocuter.

Les drones sont également très présents. On en retrouve de toutes les tailles, servant à toutes sortes de missions, souvent d’infiltration ou de surveillance. Le cargo est assez grand pour y monter et atteindre les toits sans réfléchir à comment y grimper. Beaucoup d’objets à récupérer se trouvent en hauteur et souvent, le drone est le meilleur moyen d’y accéder.

Watch Dogs Legion

Quelques répétitions étaient à prévoir

Avec tous les gens que l’on peut recruter, on se rend compte rapidement que les visages se répètent. J’y sens aussi une répétition dans les dialogues lorsque je pars en recrutement. Or, c’est un défi qui doit être pris en compte dans les circonstances. Malgré cela, Watch Dogs Legion se présente quand même bien.

Sur Xbox One X, la ville est belle et grouille d’activités. Jeu de foot (soccer), dards, livraison de colis, participation à des combats clandestins pour prendre le contrôle des quartiers chauds de Londres et autres activités annexes changeront de la routine.

Durant mon test, je n’ai eu que très peu de problèmes à souligner. Le jeu a gelé deux fois, dont une fois en fin de mission que j’ai dû reprendre. Je n’ai pas eu le trouble noté par les internautes au sujet de la mission 404. Je l’ai passée sans problème ! C’est même une longue mission dont j’ai aimé l’intrigue, alors je suis bien contente de cette heureuse expérience.

Watch Dogs Legion

Watch Dogs Legion, un titre où la population reprend le contrôle de la situation

Bien qu’il présente un nouveau terrain de jeu et des mécaniques inédites, Watch Dogs Legion nous lance dans une aventure à l’exécution familière. J’ai bien aimé visiter la ville britannique, et je me suis gâtée en conservant sa trame audio en anglais pour m’imprégner de cet accent savoureux. Ça ajoute certainement à l’immersion.

L’angle de faire participer toute la population à ce soulèvement orchestré par DedSec est audacieux. Étant donné le type de recrutement effectué, il est difficile de s’attacher à nos protagonistes. C’est donc le style des missions et la trame scénaristique suivie par les vilains qui accrochera les fans. Émotionnellement, on s’y sent moins investi, mais si vous aimez l’enquête et l’infiltration avec des gadgets techno, vous risquer d’en tirer une certaine satisfaction.

+ Une nouvelle ville à découvrir
+ L’araignée robot et le drone cargo
+ Recruter chaque agent lance une série de missions secondaires ajoutant de belles heures au jeu
+ Le voyage rapide en métro

– Répétition dans le design des personnages
– Quelques problèmes de stabilité
– On ne s’attache pas vraiment à tous nos agents

ÉVALUATION GLOBALE DE WATCH DOGS LEGION

Expérience de jeu : 3,75/5
Graphisme: 3,5/5
Son : 4/5
Durée de vie potentielle / Rejouabilité: 5/5

Note globale : 3,75/5 (75 %)

Procurez-vous Watch Dogs Legion sur le site de Best Buy

Voyez l’ensemble des jeux vidéo disponibles sur le Bestbuy.ca 
Magasinez les jeux vidéo offerts en téléchargement numérique sur le BestBuy.ca 

Merci à Ubisoft Canada pour la copie média ayant permis de réaliser ce test.
Les images illustrant cet article proviennent de ma partie sur Xbox One X.