Until Dawn Couverture.jpg

J’adore les jeux d’horreurs. Je n’ai jamais été en mesure d’évaluer exactement pourquoi, mais ça doit être en partie parce que je suis un peu sadique envers moi-même. J’adore le stress que ceux-ci me procurent et l’adrénaline qui traverse mon corps lors de séquences qui me font un saut. Until Dawn a donc capté mon attention dès son annonce. Qui plus est, lorsque j’ai commencé à voir les premières images, j’avais bien hâte de voir le réalisme des graphiques en action et surtout de voir la belle Hayden Panettiere modélisée dans le jeu.

Until Dawn Boîtier.jpgEn résumé

Un an après un événement tragique qui a mené à la disparition des jumelles Hannah et Beth, le frère des victimes, Josh, revient sur les lieux de l’incident et il est accompagné par ses sept amis invités. Les huit adolescents se retrouvent donc dans une immense auberge à l’écart de la société et située dans les montagnes de Blackwood. Alors que les jeunes sont tranquillement en train de se séparer en plusieurs petits groupes, plusieurs indices laissent croire qu’ils ne seraient pas seuls sur cette montagne. D’ailleurs, c’est très rapidement que cette petite fin de semaine entre amis se transforme en un vrai film d’horreur. Saurez-vous découvrir les mystères de cette région et serez-vous en mesure de survivre jusqu’au lever du soleil?

Until Dawn a été développé par Supermassive Games et il est publié par Sony Computer Entertainment

Date de parution: 25 août 2015
Plateforme: PlayStation 4
Style: Horreur et survie, histoire interactive
Classement ESRB: M (jeunes adultes 17+)

Langue d’exploitation: Français et Anglais

Vos choix comptent vraiment

Until Dawn est une histoire bien réfléchie. En effet, les développeurs ont mis de l’avant l’effet papillon, une énoncée de la théorie du chaos qui veut que chaque décision aussi petite soit telle puisse avoir un impact majeur sur la suite des choses. Ce n’est pas le premier jeu qui fait une telle promesse. Je me souviens que les développeurs de Fable avaient vanté que chaque fleur sur laquelle on pilait pouvait changer le cours de votre aventure. C’était finalement loin d’être vrai. Par contre, c’est vraiment le premier jeu qui livre bel et bien la marchandise à ce niveau. Le scénario est assez court. On parle d’un peu moins d’une dizaine d’heures pour compléter la compagne. Cependant, grâce à l’effet papillon, il existe plusieurs arcs narratifs différents que vous allez atteindre selon les décisions que vous prenez dans le jeu. Un geste aussi innocent que de faire peur à un écureuil dans le bois pourrait bien décider du sort de votre personnage.

Du côté des personnages, on a droit au typique mixte stéréotype d’adolescents, mais chacun se tient bien dans le groupe. On s’attache à certains d’entre eux et on sent bien qu’ils sont dans une période pleine de questionnement. C’est dur la vie d’ado…

Until Dawn™_20150927202502.jpg

Un jeu d’horreur bien rythmé

Le titre s’inscrit aussi parmi les très bons jeux d’horreurs que j’ai essayées jusqu’à présent. Si The Evil Within avait manqué sa chance parce que ça devenait trop violent au point de rendre sa violence pratiquement banale, Until Dawn a su bien gérer son rythme. Généralement, on a droit à une scène qui devient tranquillement de plus en plus stressante jusqu’à l’atteinte de son apogée, et du sursaut pour le joueur. S’en suit ensuite une période d’accalmie qui nous permet d’un peu respirer, mais qui nous garde toujours un peu inquiets. Ce que j’ai trouvé particulièrement bien, c’est qu’il faut se fier à son instinct pour tracer son chemin à travers les obstacles. Généralement, c’est payant de vaincre nos peurs et d’explorer alors que d’autres fois, c’est plus prudent de ne pas ouvrir toutes les portes. Pour ma part, je trouvais ça difficile parce que j’étais en permanence déchiré entre ma curiosité et ma peur. Enfin, de ce côté le jeu est aussi très punitif. Par moment, il sera important de réagir rapidement aux indications sur l’écran pour que notre personnage ne s’accroche pas sur des obstacles lors de poursuites. Cependant, les moments les plus stressants étaient lorsqu’une séquence me forçait à ne pas pouvoir bouger ma manette de sorte à ne pas faire de bruits. C’est à ce moment que mon stress décuplait et je ressentais encore plus chaque frisson de mon corps. Le moindre faux pas peut coûter la peau de votre personnage et j’en avais presque des sueurs.

Curiosité ou sécurité?

Puis, bien que certains revirements de situation soient quelque peu prévisibles, j’ai aimé découvrir les mystères qui se cachaient derrière cette histoire. En vainquant sa peur et en prenant le risque d’explorer davantage chaque recoin, on peut découvrir des indices qui nous aideront à mieux comprendre ce qui est arrivé. Les éléments les plus importants à trouver, ce sont les totems. Il en existe cinq sortes différentes : Danger, Mort, Perte d’un proche, Chance et Guidance. Lorsque vous découvrez l’un d’eux, vous aurez la chance de voir quelques secondes d’un événement futur. Ce sera à vous d’éviter ou de faire en sorte que cette prémonition se réalise. Parallèlement, les développeurs se sont inspirés d’un mythe des premières nations comme celle du Windigo ainsi que du triste événement qui a eu lieu dans une mine de la région il y a bien des années. Accompagné cela des rumeurs qui courent qu’un tueur en série rôde dans les parages et vous avez tous les éléments en place pour faire un bon petit film d’horreur interactif. Bref, au niveau de l’histoire c’est très bien réussi.

Until Dawn™_20151004000524.jpg

Ensuite, on peut dire aussi que du côté de l’atmosphère tout était aussi en place pour nous offrir un bon spectacle. Le paysage enneigé et l’énorme chalet qui nous paraissait initialement très accueillant se sont rapidement transformés en une sombre scène très inquiétante et prompte aux meurtres. On voit l’inspiration qui est venu de plusieurs films comme The Shining, Evil Dead ou Cabin in the Woods. Les développeurs se sont aussi amusés en jouant avec les ombres et les jeux de lumière pour bien agrémenter notre niveau de stress. Parfois, on nous offre aussi une perspective qui permet à celui qui joue de voir un danger qui nous guette, mais pas à notre personnage. Ainsi, on se sent encore plus nerveux pour lui.

Des personnages plus vrais que jamais

Du côté des graphiques, on a droit à du boulot formidable. On reconnaît facilement les différents acteurs dont les mouvements et les expressions faciales ont été capturés afin d’être reflétés dans le jeu. Hayden Penattiere se ressemble comme deux gouttes d’eau et j’étais bien content de retrouver plusieurs autres acteurs que j’aime bien comme Peter Stormare (Prison Break), Brett Dalton (Marvel’s Agents of S.H.I.E.L.D.) ou Nichole Bloom (Shameless et Project X). Sur le plan de la modélisation de personnages, Until Dawn s’inscrit parmi les plus beaux jeux. Évidemment, pour accompagner le tout, on a aussi droit à une trame et des effets sonores de très haute qualité ce qui ajoute à l’ambiance. Celle-ci a été composée par Jason Graves, principalement reconnu pour son travail avec la franchise Dead Space ainsi que dans Tomb Raider (2013) et dans The Order 1886. Disons que la liste de titres pour lesquelles il a œuvré est assez impressionnante et on le ressent cette qualité dans le jeu. Il place toujours les sons adéquats au bon moment pour amplifier l’atmosphère.

Until Dawn™_20150927232821.jpg

Le verdict

Tu sais qu’un jeu d’horreur a bien été exécuté lorsque tu n’as pas envie d’y jouer après 20 h. Mes plus longues séances ont été les matins de weekend lorsque ma pièce était bien éclairée. Until Dawn marie aussi deux styles que j’aime énormément : l’horreur et les aventures interactives à la pointer et cliquer. Il a aussi très bien réussi à livrer ses promesses puisque chaque décision a un effet sur le cours de l’histoire et les développeurs ont pris le temps d’offrir de multiples arcs narratifs selon ces choix. C’est un jeu que je vais, sans aucun doute, refaire afin d’essayer des choix différents et pour tenter de sauver toute mon équipe. Bref, j’ai eu l’impression que cette expérience a été conçue exactement pour moi. J’ai adoré de A à Z mon expérience dans Until Dawn et je le recommande fortement. Je le déclare mon jeu préféré paru sur PlayStation 4 jusqu’à aujourd’hui.

Until Dawn™_20150927181720.jpgLes Plus:

+ Une bonne histoire

+ Une atmosphère bien réussi

+ Des choix qui ont un impact

+ Des graphiques et une trame sonore fantastiques

Les Moins:

– Un peu court

Verdict

  • Jouabilité: 5/5
  • Visuel: 5/5
  • Audio: 5/5
  • Durée de vie potentielle: 4/5

Note finale: 4,75/5 (95%)

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here