BotzeesMa grande fille, qui aura bientôt six ans, est en âge où elle adore construire. Elle est aussi de plus en plus attirée par la technologie. Quand on m’a demandé d’essayer l’ensemble de programmation et de réalité augmentée Botzees, un jouet mélangeant blocs de construction, robotique et codage, j’ai tout de suite accepté. Voici un compte-rendu de mon expérience.

Une configuration simple

Pour utiliser le jouet Botzees, vous aurez besoin d’une tablette. Cette dernière vous permettra de télécharger l’application gratuite qui est indispensable pour assembler votre robot et le contrôler.

Une fois que vous aurez téléchargé l’application, vous devrez la lier au module de contrôle du robot. Pour établir la connexion entre le robot et la tablette, Botzees utilise la norme Bluetooth. L’application vous guide pas à pas dans ce processus qui ne prend en réalité que quelques secondes à compléter.

Botzees

Six robots à construire

Le menu principal de l’application vous propose plusieurs options. Avec ma fille, nous avons décidé de commencer par la construction d’un robot. Nous nous sommes donc rendus dans le menu de construction. Dans ce menu, vous pouvez construire six robots différents, dont un petit robot à deux roues, un camion, un morse et un singe qui joue du tambour. L’application vous permet également de construire quelques objets qui ne sont pas contrôlables.

Pour ce premier contact avec Botzees, nous avons décidé d’assembler le petit robot à deux roues qui me semblait le plus simple et le plus amusant du lot.

Ne cherchez pas de manuels d’instruction dans la boite, il n’y en a pas. Toutes les étapes d’assemblage sont indiquées dans le menu de construction. Pour le petit robot, chaque étape était indiquée dans l’application. Pour chacune de celles-ci, on pouvait voir la ou les pièces qu’on devait ajouter au robot d’une manière très interactive. Si on n’était pas sûr d’une étape, on pouvait mettre notre doigt sur l’écran pour faire bouger l’image et avoir un meilleur angle de vue.

Botzees

Un petit peu d’aide 

Pendant la construction, ma fille de trois ans est venue nous rejoindre. Bien que Botzees s’adresse à des enfants de quatre à huit ans, ma plus jeune a pu également s’amuser.

Elle aidait entre autres ma plus grande à trouver les blocs. Même si Botzees comprend 130 pièces, elles sont assez faciles à trouver. Il y a beaucoup de pièces différentes et elles sont d’assez grande taille. Mes deux filles n’ont pratiquement jamais eu besoin de mon aide. La seule fois où j’ai dû leur donner un coup de main, c’est lors de l’assemblage de pièces. Certaines pièces s’emboitaient en effet difficilement. Pas parce qu’elles étaient de mauvaise qualité. Il fallait juste employer une force plus grande que celle d’un enfant de 3 ou 5 ans.

Après une dizaine de minutes, peut-être moins, nous avions terminé de construire notre premier robot. Honnêtement, je m’attendais à ce que la construction prenne plus de temps. C’est cependant loin d’être un défaut. Quand on y pense, un temps de construction plus long aurait pu faire perdre l’intérêt ou l’attention de mes enfants. Dix minutes, c’est juste assez.

Botzees

C’est le temps de jouer

Après avoir construit durement notre premier robot, c’était le temps de l’essayer. Pour ce faire, nous avons dû nous rendre dans le menu « Contrôler ». Une fois le menu ouvert, l’application nous a demandé d’allumer le robot à l’aide du bouton d’alimentation se trouvant derrière le module de contrôle. Ensuite, la caméra de la tablette s’est ouverte et il fallait viser le robot pour établir la connexion.

Le robot n’étant pas muni de caméra, la caméra de la tablette devenait très intéressante, car elle nous permettait de mieux suivre notre Botzees. Les contrôles, quant à eux, étaient très basiques. Dans le coin droit et gauche, il y avait deux joysticks virtuels servant à faire avancer et reculer le robot, et à le faire tourner à droite et à gauche. Les contrôles étaient très réactifs et, surtout, faciles à maîtriser pour un enfant de quatre ou cinq ans. Ma fille de trois ans était encore trop petite pour bien contrôler le robot (elle se contentait d’appuyer sur un bouton à la fois), mais elle a eu tout de même beaucoup de plaisir. Son jeu le plus amusant était de faire un « V » inversé avec ses jambes et de demander à sa grande sœur de faire circuler le robot en dessous d’elle.

L’autonomie du robot, elle, m’a semblé très bonne. Nous avons eu trois ou quatre séances de 10-15 minutes chacune sans avoir besoin de le recharger. Le rechargement, lui, se fait à l’aide du câble USB inclus. Il suffit de le connecter dans le module de contrôle. Seul bémol, le câble m’a semblé un peu trop court.

Botzees

C’est le temps d’apprendre à coder

En plus de permettre aux enfants de construire et de contrôler un robot, Botzees permet de les familiariser avec le codage. Pour ma part, j’avais très hâte d’essayer cette fonctionnalité. Après m’être amusé un peu avec notre robot, j’ai donc proposé à mes filles de faire un peu de programmation.

Le menu « Codage » se démarque par son intuitivité. Sur la gauche, vous avez différents types de blocs de programmation (mouvement, lumière, etc.). Il suffit de choisir l’un de ces blocs et de le faire glisser en bas dans une ligne du temps qui n’est pas sans rappeler celle des logiciels de montage. Après avoir glissé un maximum de six blocs, vous pouvez donner vie à votre création en appuyant sur le bouton de lecture. Le robot va alors exécuter les différentes actions dans l’ordre que vous lui avez indiqué.

Cette fonctionnalité est vraiment destinée aux jeunes utilisateurs. Pourquoi? Tout simplement parce que le type de blocs de programmation différents est assez faible et que vous ne pouvez pas faire de longues séquences de programmation. Par contre, pour un enfant qui n’a jamais touché au codage, c’est parfait.

Botzees

Un monde immersif

Finalement, l’application de Botzees propose le mode « Jouer ». Ce mode prend la forme de jeux qui demandent aux enfants d’accomplir différents défis pour retrouver les amis d’un robot disparu. Il devra construire des robots et différents objets, faire du codage et résoudre des énigmes en réalité augmentée.

La réalité augmentée a énormément plu à mes enfants. Grâce à la caméra et l’écran de ma tablette, notre salon s’est transformé en un monde magique remplie de créatures fantastiques. Ces dernières avaient besoin de notre aide pour résoudre toutes sortes de défis amusants.

Botzees

Verdict

Vous l’aurez compris, mes enfants ont énormément adoré le robot Botzees. J’avoue aussi avoir eu beaucoup de plaisir! Bon! Je dois vous laisser, j’ai d’autres robots à construire!

+ Simple d’utilisation
+ Une application complète
+ Des robots faciles à contrôler
+ Une bonne autonomie

– Des blocs parfois difficiles à emboiter
– Un câble de rechargement un peu court

Magasinez les jouets intelligents et robots chez Best Buy.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here