BBY_10162015_SMART.jpg

Chaque hiver, des milliers, voire des centaines de milliers de Canadiens se couchent ou vont travailler sans baisser le chauffage de leur demeure. Emmitouflé dans son lit, c’est facile de se dire « c’est juste pour une nuit ». On le dit une fois, ensuite deux, trois, et ainsi la mauvaise habitude s’installe rapidement. Vrai, on peut penser à baisser le chauffage de temps à autre, mais difficile d’y penser chaque soir. Le chat sera heureux de pouvoir explorer la maison à 4 h du matin bien au chaud, mais vous n’apprécierez sans doute pas la facture.

Un thermostat intelligent peut vous aider à diminuer cette facture. Vous pouvez employer un thermostat intelligent (ou plusieurs si vous avez différentes sources de chauffage) pour analyser votre utilisation, régler des options de chauffage pour quand il n’y a personne à la maison ou choisir vos réglages préférés et même pour monter ou baisser le chauffage à partir d’un appareil intelligent. Cette dernière fonction est pratique lorsque le téléphone ou la tablette se trouve sur la table de chevet, car elle permet de baisser le chauffage sans avoir à sortir du lit.

La (très) brève histoire du thermostat intelligent

Il semble être largement accepté que Nest est le chef de file de l’industrie des thermostats intelligents, mais l’entreprise canadienne ecobee a été la première à mettre un thermostat intelligent sur le marché. Plusieurs entreprises, notamment Nest, Insteon et Honeywell, ont suivi et depuis, le marché a dépassé le domaine du thermostat lui-même : on parle maintenant de réseau et d’intégration avec des entreprises de téléphones intelligents. Je développerai plus sur le sujet dans la prochaine section.

Comprendre le thermostat intelligent

ecobee.jpgCe n’est qu’au cours des cinq dernières années que le thermostat intelligent a réellement fait son apparition dans les maisons. L’évolution de ce produit ne s’est pas faite sans difficulté. Les premiers thermostats étaient conçus en tenant uniquement compte de la ventilation forcée. Au début, beaucoup de modèles fonctionnaient à partir d’un système à trois fils (habituellement associé aux appareils servant à la fois de chaudière et de climatiseur) alimentés par le fil « C » de 24 V, ce qui a nui à l’évolution. Après quelques années d’expérience, le marché s’est mis à offrir de meilleures solutions à ceux qui n’ont qu’une chaudière. Les thermostats sont maintenant compatibles avec un système à deux fils grâce à différentes technologies. Par exemple, Honeywell utilise des piles AAA au lithium dans son thermostat Lyric. Le thermostat intelligent Nest Learning Thermostat de Nest est aussi capable de bien fonctionner sur certains systèmes à deux fils, et l’entreprise peut vous aider à vérifier si votre chaudière est compatible selon les fils que vous avez.

Vous avez sans doute remarqué que je n’ai pas encore parlé de plinthes électriques. Jusqu’à récemment, les options étaient limitées. Les gens souhaitant rendre leur maison intelligente devaient faire preuve d’imagination pour trouver des fonctions intelligentes aux plinthes. Ce n’est que plus tôt cette année qu’une solution a été largement répandue sur le marché canadien grâce à Sinopé Technologies et à son système intelligent.

Voici un aperçu de ce qu’un thermostat intelligent peut vous offrir.

Accès à distance : vous aurez accès à votre thermostat à tout moment, à partir d’une application ou en ligne. La plupart des modèles à air forcé sont munis d’une application, mais pas tous. S’ils n’en offrent pas, vous devrez ouvrir une session « à l’ancienne » sur un site Web pour surveiller votre consommation d’énergie et régler vos configurations.

Programmation : l’option de programmation est essentielle au bon fonctionnement de l’appareil. Elle vous permet notamment de régler des configurations évolutives lorsque vous êtes à la maison ou à l’extérieur. Par exemple, réveillez-vous dans une maison bien chauffée, ou programmez l’arrêt automatique du chauffage la nuit. Vous pouvez programmer beaucoup de configurations, applicables immédiatement ou en prévision d’un événement, par exemple lorsque vous partirez en vacances.

Intégration : les thermostats intelligents ne fonctionnent plus seuls. Maintenant, ils collaborent avec d’autres appareils pour créer un meilleur écosystème dans l’ensemble de la maison. Par exemple, les propriétaires d’appareils de Nest ont tous les programmes « Works with Nest » et IFTTT (« If This Then That », en français « si ceci, alors cela ») à leur disposition. Ils vous permettent de faire des petits appareils intelligents conçus par des dizaines de fabricants pour créer un monde virtuel fonctionnel en conjonction avec votre thermostat. Le thermostat ecobee3 d’ecobee lancé récemment est le premier thermostat compatible avec la solution HomeKit d’Apple. Le thermostat Lyric est compatible avec HomeKit et est un participant confirmé depuis la dernière année, mais les propriétaires (moi compris) attendent toujours le feu vert de confirmation.

Autres caractéristiques : Les thermostats intelligents possèdent quelques fonctions additionnelles dont vous aurez peut-être besoin. La plupart des thermostats intelligents sur le marché, voire tous, affichent la météo du jour quand vous appuyez sur un seul bouton. Cette fonction est pratique lorsque, à votre réveil, vous voyez un grand ciel ensoleillé qui pourrait être trompeur. Jusqu’à présent, j’ai mentionné quatre thermostats intelligents dans ce billet. Voici une fonction exclusive à chacun des modèles.

 geofencing.jpg

  • Le thermostat Lyric de Honeywell a une fonction nommée Geofencing (voir l’image à gauche). Il s’agit d’un concept intéressant que beaucoup de ses concurrents n’ont même pas encore effleuré. À partir de cette fonction, votre appareil intelligent enregistré (pour la plupart, il s’agit d’un téléphone) communique son emplacement au thermostat. Lorsque Lyric détermine que vous êtes à la distance prédéterminée (par vous) de la maison et en route pour y revenir, il active la chaudière pour atteindre la température que vous avez programmée.  Dans le sens opposé, lorsque Lyric détermine que vous avez quitté la maison, il active le mode d’absence.
  • Le lancement de la 3egénération des appareils de Nest amène quelque chose qu’aucun autre thermostat n’a approché : la gestion du diagnostic. La fonction « Furnace Heads-Up » amène votre thermostat à surveiller les éventuels arrêts inappropriés de fonctionnement et vous en avise afin que vous puissiez résoudre le problème tôt (et peut-être économiser!). Toutes les chaudières sont munies d’un dispositif de coupure en cas de surchauffe. Si le thermostat de Nest remarque que votre chaudière s’arrête trop tôt et ne fonctionne pas alors qu’elle devrait, vous serez avisé du problème très tôt.
  • Le système d’ecobee fonctionne à partir de son thermostat initial et d’une série de capteurs qui envoient des données au thermostat pour qu’il puisse surveiller l’utilisation localisée à l’intérieur de la maison, et déterminer là où le besoin de chauffage est le plus grand. Chez moi, il s’agit du rez-de-chaussée puisque c’est là qu’on passe la plus grande partie de la journée. Vous pouvez aussi programmer des modes à domicile ou d’absence sur une base régulière, mais faites en sorte que votre téléphone informe le thermostat de vos déplacements afin que les éventuelles divergences à votre routine (comme prendre congé et rester à la maison en raison d’une maladie) ne viennent pas perturber vos besoins.
  • En bonne entreprise canadienne qu’elle est, Sinopé calcule le prix moyen de l’énergie dans les différents marchés du pays. À partir de son site Web, vous pouvez voir le montant que vous avez économisé selon votre code postal, et non pas en fonction d’une estimation généralisée basée sur de quelconques données. Vos économies sont calculées automatiquement et préparées pour vous.

La technologie du thermostat intelligent

Vous ne serez sans doute pas surpris d’apprendre que vous devez avoir un réseau Internet sans fil à la maison. Les fabricants ont tendance à adapter leurs produits aux technologies sans fil relativement récentes pour que vous puissiez facilement utiliser votre thermostat sur un réseau 5G, par exemple, alors que vos autres appareils ne sont pas toujours compatibles avec celui-ci. Bien que vous aurez besoin d’une connexion constante pour accéder aux fonctions à distance, je ne vous apprends rien vous disant qu’elles peuvent être utilisées manuellement. En fait, lorsque mon système Geofencing de Lyric fonctionnait mal l’hiver dernier, j’avais complètement laissé de côté les fonctions à distance et utilisé uniquement le système manuel pendant un certain temps.

wiring.jpgInstallation : l’installation est la partie la plus difficile de ces appareils. Vous aurez probablement besoin d’aide pour comprendre le filage qui se trouve derrière votre thermostat actuel. Ne prenez pas de risque, surtout à l’approche de l’hiver. Faites affaire avec un professionnel.

Vous aurez peut-être tout de même à vous renseigner sur le type de chaudière que vous avez et ses compatibilités. Imaginons le pire scénario, qui était mon cas : vous avez une vieille chaudière à deux fils. Le modèle ecobee3 a besoin de ce troisième fil « C » de 24 V que j’ai mentionné plus haut, et bien que le modèle de Nest soit conçu pour fonctionner sans ce fil « C », il en a parfois besoin. Il est parfois possible d’installer le fil « C » à votre chaudière, moyennant des frais additionnels. Vous pouvez aussi opter pour une trousse d’ajout de fil (ce type de trousse est offert avec l’ecobee3), mais au risque de me répéter, faites affaire à un professionnel.

Si vous ne voulez pas vous casser la tête, le modèle Lyric de Honeywell fonctionne bien à partir d’un système à deux fils, car il est autoalimenté par une pile AAA au lithium. La pile DEVRAIT durer un an, mais dans mon cas, j’ai dû la changer après huit mois. Par ailleurs, ces piles ne sont pas données. Au détail, attendez-vous à débourser environ 15 à 20 $. Lyric vous avisera lorsque la pile est faible. Heureusement, ma pile est tombée à plat en plein mois de juin, donc je n’ai pas eu à m’en occuper pendant environ trois mois.

« À quoi bon si ce n’est pas rentable? » ou l’art d’économiser de l’argent

Avant d’investir dans un thermostat intelligent, définissez d’abord ce que vous voulez en faire. Si vous en voulez un pour être à la page et impressionner vos amis, allez vous en procurer un maintenant. C’est un gadget qui se fait remarquer, aucun doute là-dessus.

Si vous souhaitez un outil pour calculer les économies réalisées, poussez vos recherches plus loin avant d’acheter. Si vous voulez obtenir des données concrètes, je vous conseille de vous concentrer sur les thermostats axés sur les économies. Par exemple, Nest prévoit que votre thermostat vous fera économiser l’équivalent de son prix d’achat en deux ans grâce à ses fonctions d’apprentissage et à ses capacités d’adaptation. Du côté d’ecobee, ses études montrent que les propriétaires ont économisé en moyenne 23 % sur leurs factures de chauffage en 2013. Si vos factures de chauffage coûtent environ 600 $ par hiver (ceux et celles qui habitent dans l’est de Kelowna, en Colombie-Britannique, ont sûrement sursauté en lisant ce petit montant), ecobee vous fera lui aussi économiser l’équivalent de son prix d’achat en deux hivers. Le calcul de l’économie équivalant au coût d’achat de Sinopé est fondé uniquement sur les prix de l’électricité de votre région et le nombre de thermostats installés sur le réseau de votre maison. Par conséquent, il m’est difficile de vous fournir une estimation précise.

Un thermostat intelligent est très pratique, mais avant de faire le saut, prenez quelques minutes pour vous informer sur le modèle qui convient le mieux à votre domicile.

Parmi les produits explorés dans le présent billet de blogue figurent

Thermostat intelligent Wi-Fi programmable Lyric de Honeywell

Thermostat intelligent Wi-Fi ecobee3 compatible HomeKit d’ecobee

Capteur à distance ecobee3 (paquet de 2)

 

 

Trousse de démarrage avec thermostat programmable et interface Web de Sinopé

 

Thermostat programmable Web de Sinopé

 

Thermostat intelligent Wi-Fi de Nest – 3e génération

PARTAGER SUR
Matt Paligaru
J’ai commencé à jouer et à m’intéresser aux gadgets quand j’ai eu en main ma première manette Colecovision, dès mon plus jeune âge. J’ai écrit pour Xbox Addict, Vancity Buzz et Rebellion Media, sur des sujets allant des jeux aux arts martiaux de toutes sortes. Je suis aussi coprésentateur de la baladoémission G3.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here