Je me rappelle m’être senti ébloui par mon moniteur à tube cathodique de 15 po alors que j’étais adolescent. Je m’étais demandé à l’époque : « Pourquoi aurais-je besoin d’un écran encore plus gros? » Le 15 po me semblait un luxe en comparaison de mon tout premier écran d’ordinateur, le petit moniteur 13 po du Commodore 64. Quels bons souvenirs… C’est en ayant à l’esprit ces belles images d’une autre époque que j’ai déballé mon nouvel écran incurvé ultralarge 34 po de Philips afin de l’essayer.

Expérience physique

philips2.pngMa première impression de l’écran incurvé ultralarge de 34 po de Philips se résume à quelques mots : un émerveillement sans fin.

Sa taille tout simplement immense m’a englouti, moi et mon espace de bureau disponible. Après quelques minutes de réagencement de mon espace de travail, j’ai pu installer le moniteur d’ordinateur et le configurer. Je me suis remis de ma stupéfaction initiale et j’ai observé objectivement l’écran et l’espace qu’il prend. Compact, il laisse assez d’espace pour les divers appareils qui y seront branchés. Pour sa taille, l’écran ultralarge Philips est léger et facile à déplacer. Son éventail de ports de connexion se trouve à l’arrière, mais est facile d’accès. L’écran incurvé facilite le choix d’un bon angle de vue en position assise et ne pose aucune restriction en ce qui concerne la distance de visionnement minimale. Du côté audio, l’écran Philips ultralarge possède des haut-parleurs intégrés dans son cadre et un dispositif d’encodage DTS. Il ne surpassera pas un ensemble de haut-parleurs externes, mais il offre une qualité sonore assez élevée pour un haut-parleur de moniteur. Lorsque le volume est élevé, le son devient un peu bourdonnant, particulièrement pour les chansons ayant beaucoup de basses. Si vous aimez écouter de la musique électronique très rythmée lorsque vous travaillez, vous feriez mieux d’opter pour un casque d’écoute plutôt que de vous fier aux haut-parleurs internes.

Connectivité

philips3.jpgLes options de connexion du moniteur de Philips sont variées et nombreuses, et elles comportent quelques nouvelles possibilités intéressantes.

Il y a les options standard : un port HDMI 1.4, une entrée ligne, quatre ports USB 3.0, un port DisplayPort et une entrée pour écouteurs. Quelques technologies ont aussi été ajoutées. Premièrement, il y a le port HDMI 2.0, une version améliorée de la norme HDMI 1.4 qui peut transmettre plus de données de l’appareil au moniteur (pourvu que l’appareil possède également un port HDMI 2.0). Ne vous inquiétez pas, le port HDMI 2.0 est également rétrocompatible avec la technologie HDMI 1.4. La deuxième nouvelle norme de connexion a été une surprise totale pour moi. Un consortium de fabricants d’appareils mobiles a créé une nouvelle norme afin de connecter directement des appareils à un écran il y a environ 5 ans. Cette norme est appelée « Mobile High Definition Link » (MHL). Pour être plus précis, le moniteur de Philips offre une prise en charge MHL faisant partie d’un port HDMI 1.4 supplémentaire, qui peut être utilisé en tant que port HDMI régulier lorsqu’il n’est pas connecté à un appareil MHL. Le but de la technologie MHL est de vous permettre de diffuser du contenu audio et vidéo vers votre écran sans perte de qualité. Elle permet également de recharger votre appareil lorsqu’il est connecté. La compatibilité MHL n’est pas une norme pour tous les appareils mobiles, alors vous devez toutefois vérifier si votre appareil figure sur la liste avant de considérer cette fonctionnalité dans votre processus d’achat.

 philips4.jpg

Expérience visuelle

L’écran Philips est réellement conçu pour l’affichage de plusieurs fenêtres demandant une grande surface visuelle. Ça ne l’empêche pas de constituer un écran fonctionnel pour le divertissement, mais ça implique quelques défis. Premièrement, le monde du divertissement ne crée pas de contenu ayant un format d’image 21:9. La plus large des vidéos plein écran laissera quand même un espace noir de chaque côté du moniteur. À vrai dire, cela n’a pas vraiment de répercussions sur la performance de la vidéo ou de l’écran, mais cet espace supplémentaire inutilisé est un irritant à mes yeux. Le même phénomène se produit lors de la recherche sur le Web. Je n’ai jamais vu une sous-utilisation d’écran aussi flagrante que lorsque j’ai fait des recherches Twitter sur ce géant. Bien sûr, le but du moniteur est de partager l’écran entre quelques sources, alors ce n’est pas surprenant que la lecture d’un site Web sur une fenêtre paraisse aussi envahissante.

Et pendant que nous sommes dans le domaine du divertissement, parlons des jeux. Quelques jeux utilisent toute la grandeur de l’écran, et, lorsqu’ils le font, cela augmente substantiellement le champ de vision. Le problème à propos des jeux sur l’écran Philips est le temps de réponse. L’écran utilise un logiciel qui diminue le temps de réponse des 14 millisecondes par défaut à un temps acceptable de 5 millisecondes. Toutefois, il y a encore un risque de décalage de l’image occasionnel ou de déchirements d’écran soudains. Les meilleurs écrans de jeu ont un temps de réponse de 2 ms ou moins. Il y a donc une bonne différence.

MultiView 

philips5.pngLa technologie MultiView vous permet de configurer le moniteur afin qu’il affiche deux sources vidéo distinctes en même temps. Vous avez le choix de la configuration des sources visuelles en fonction de vos préférences. Il y a la traditionnelle incrustation d’image, dans laquelle une source se trouve dans une petite section de l’écran, et la juxtaposition d’images, dans laquelle les deux sources se partagent l’écran de façon égale. Dans les deux cas, elles permettent à l’écran ultralarge de Philips de montrer son plein potentiel. En effet, la transition fluide d’une image à l’autre est beaucoup plus intéressante qu’un champ visuel séparé par les cadres de deux moniteurs côte à côte. J’ai fait un test rapide en connectant à la gauche de l’écran ma Xbox One, sur laquelle Witcher 3 était ouvert, tout en effectuant des recherches sur mon portable à droite. Le résultat était une combinaison d’images agencées étrangement du point de vue de la taille de l’écran et de l’orientation. 

Le verdict

Somme toute, le moniteur incurvé ultralarge 34 po de Philips est destiné à un type d’utilisateur en particulier. Il offre une solution de rechange pour les grands utilisateurs se servant actuellement de deux moniteurs dans leur espace de travail. En ce moment, j’utilise mon moniteur de 17 po pour prolonger l’écran de mon portable. Je peux donc comprendre l’intérêt d’augmenter sa surface de travail. Par exemple, c’est fantastique de pouvoir regarder la majeure partie d’un fichier Excel géant sur un écran continu. Le design graphique et la retouche de photos numériques sont également beaucoup plus faciles grâce à la grandeur d’écran disponible. Si vous passez beaucoup de temps à travailler sur ce genre de projets, évaluer la possibilité de vous procurer un écran ultralarge comme celui de Philips ne sera pas une perte de temps. Toutefois, si votre combinaison de deux moniteurs répond déjà à vos besoins, vous pourriez trouver que les compromis en matière de performance pour ce moniteur ne valent pas l’espace que vous gagnez sur votre bureau. Le moniteur incurvé ultralarge 34 po de Philips sera très bientôt sur les tablettes de Best Buy. Pour l’instant, jetez un coup d’œil aux moniteurs de Philips offerts en cliquant ici.

Images de Philips

 

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here